13/10/2009

Un petit coup de mou...

deprime.jpg

 

 

 

Les lendemains qui déchantent, la gueule de bois du populisme, la brusque baisse des endorphines.

Bref boooooouuuu personne ne m’aime…

Un vrai dépit amoureux.

C’est toujours les visages carrés, les têtes de cinéma, les premiers rôles ténébreux, le bon qui a un côté force obscure, ou le méchant qui se fait passer pour un gentil, qui ont le plus de voix.

Punaise que faire…

Dame Genève a préféré les beaux yeux de monsieur Stauffer à ma bonne bouille rondouillarde.

Je dois m’entraîner, exercer mon regard noir, apprendre les postures qui tuent, et purger mon langage des mots doux, des expressions consensuelles.

Dire que je n’ai pas pensé à être le premier à utiliser le verbe purger.

Vraiment trop nul le mec.

Je suis toubib et c’est ma pratique de drainer les humeurs.

Un vrai amateur.

Bon sang quel terme médical employer dans ma prochaine campagne ?

Extirper, abcès, empyème, phlegmon, phlyctène, crétinoïde, craniopage, apériodique, protomastigote, psammome…

« Dans 45 jours, je vous promets que je vais purger Genève de tous ces apériodiques crétinoïdes. »

Cela a de la gueule, non !

06:59 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Moi je voterai pour "phlyctène". En réalité, j'ai voté pour vous alors que d'habitude je vote Verts.

Écrit par : K, | 13/10/2009

vous voulez un diagnostic ?

Déficience générale des synapses avec dégénérescence des neurones. Vous en avez assez pour être médecin. Rien d'alarmant. Auncun de vos patients ne le remarquera de toute façon. La bêtise n'est pas fatale, du moins pour soi-même.

Courage !

Écrit par : Anastase | 16/10/2009

Les commentaires sont fermés.