23/10/2009

La grande muette...

armée suisse.jpg

Tiens l’armée suisse va mal. La chute du mur de Berlin lui a foutu un sacré coup dans l’aile. Fin de la guerre froide, nos stratèges en herbe ne savaient plus quoi inventer. Les méchants rouges avaient disparu, aucune attaque venant de l’Est, fin des grandes manœuvres.

Que faire du matériel, combien d’hommes, armée de milice ou armée de métier.

En fin de compte faut-il une armée ?

Je vais vous révéler un secret défense, mais chut, vous promettez de ne pas en parler.

Je suis le plus vieux et le seul sous-officier encore en fonction dans notre noble armada. Le caporal sanitaire BUCHS, âgé de 52 ans, est encore en fonction.

Mon barda est prêt. Je ne sais pas si je peux encore entrer dans mon pantalon ou ma veste, mais je suis d’attaque.

Dites moi où est l’ennemi et j’interviens tout de suite avec mon masque à gaz et mon pistolet.

A 42 ans, je n’ai pas pu rendre mon matériel, car j’étais indispensable à la Nation. Pourquoi mystère. Depuis j’ai du disparaître au fond d’un tiroir administratif. Pl us de nouvelles, bonnes nouvelles. Je suis peut-être un agent dormant. Je tremble, mais à quoi je suis sensé servir.

Jolie histoire qui montre un peu l’état de notre grande muette.

Je mérite une grosse médaille, une vraie, pas en chocolat, avec les honneurs militaires. J’aime les fanfares. Ah « Aux armes Genève » ou la « marche du général Guisan », ça c’est du viril, du poilu, du mâle 100 % helvétique. Sur le place fédérale avec une bise de Maurer, en tout bien tout honneur cela va sans dire.

14:12 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Occupez-vous donc des caisses maladies, car en ce qui concerne l'armée votre médiocrité vous déshonore ! Si vous ne savez pas a quoi sert l'armée renseignez-vous sur les menaces actuelles : guerres symétriques, Asymétriques et dysimétriques ! Et pour terminer, il y aura toujours une armée en Suisse, le tout est de savoir si elle doit Suisse ou étrangère, dansce cas il y aurait perte totale de souverainté !
Lisez donc le denrier billet de Pascal sur avia news, celui-ci vous permettra de vous endormir ce soir un moins ignorant !

Écrit par : charognard | 23/10/2009

charognard

on se calme !!! ce n'est pas parce que vous êtes vilain qu'il faut agresser les gens.

M Buchs est lui capable de s'occuper de quelque chose., il en est capable

et vous de quoi êtes vous capable ??? ( sauf d'êtes bête et méchant)

Écrit par : fab | 23/10/2009

A FAB : vos qualifiquatifs n'engage que vous même, mais il est peut-être temps de se renseigner en lieu et place de dire n'importe quoi ! Que nous apporte le billet de M. Buchs : pas grand chose si ce n'est une vague critique ! La meilleurs des chose n'est pas de critiquer mais de prendre ses responsabilités en quoi Monsieur Buchs, en qui je reconnaît d'ailleurs ses qualités en ce qui concerne ses proposition dans le domaine de la santé, devrait alors prendre un poste à charge au sein de l'armée..peut-être alors aura-t-il des solutions miracles !
PS : la grande muette n'est non seulement plus d'actualité (deux réductions d'effectifs) et par ailleurs ne concerne pas la Suisse, cette appellation concerne à son origine l'armée Française durant le Premier conflit mondial et les "non dits" lors de la bataille de Marnes ! Cette appellation, par ailleurs trop souvent reprise par certains journalistes dont la connaissance historique laisse profondément à désirer !

Écrit par : Charognard | 23/10/2009

Sauf respect, il me semble que quant bien même l'armée vous aurait oublié, votre devoir de citoyen est de vous annoncer à celle-ci ! Effectivement c'est un peu trop facile de critiquer et de manquer à ses responsabilités ! Bon il est vrai qu'a notre époque le nombrilisme ambiant et à la mode !
Je constate que charognard connaît son histoire, je confirme sa définition de la grande muette !

Écrit par : Steeve | 23/10/2009

Le sens de l'humour est rare et encore moins lorsque l'on parle de l'armée.
J'ai fait 2 ans de service militaire dans ma courte vie et je n'ai toujours pas compris l'utilité de cette période de ma vie. Et pourtant...
Je ne suis pas antimilitariste et probablement très nationaliste, mais vous conviendrez avec moi qu'actuellement c'est un peu le "b..."
Je trouve simplement mon exemple drôle et sans prétention.
Alors pourquoi montez sur de si grands chevaux.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 23/10/2009

Parce que, actuellement il n'est pas "politiquement correct" de ne pas être sérieux ... quelque soit le sujet. Les temps sont durs. Si vous essayez de l'oublier tout le monde se chargera de vous le rappeler !

Écrit par : volvina | 23/10/2009

Parce que voyez-vous, si c'est effectivement le Bordel comme vous le laisser entendre, cet état de fait n'est pas en soi un problème purement militaire, mais provient du fait que nos parlementaires à Berne, ne respectent pas la volonté populaire en n'attribuant la somme nécessaire au fonctionnement de celle-ci ! D'ailleurs, ceci explique peut-être pourquoi nous avons autant de problèmes en ce moment sur les questions des caisses maladie et de notre politique extérieur !
J'ai peut -être une réponse à votre questionnement, sur le pourquoi de vos deux ans à l'armée, Peut-être que si vous aviez une "bonne raison" cela voudrait dire que notre pays et nos voisins auraient été sur le coup d'une agression ! Alors dite-vous que vous avez contribuer à la dissuasion armée et que celle-ci à bien fonctionné, car elle est l'essence même de la première des missions : empêcher les conflits ! N'est-il d'ailleurs pas là, la meilleurs des expériences militaire, ne pas avoir à faire la guerre !
2 ans vous dites ? tranquille, moi je viens de finir après 12 ans!

Écrit par : Steeve | 23/10/2009

"Mais qu'est-ce que "être sérieux" ? Est sérieux celui qui croit à ce qu'il fait croire aux autres."
Citation de Milan Kundera en guise de réponse à Volvina. Mais où-va-t'on?
Les temps sont vraiment durs!

Écrit par : blagueur | 24/10/2009

Les commentaires sont fermés.