09/11/2009

Spécial dédicace...

marché.jpg

 

 

 

Pour toutes les personnes d’un certain âge, ou d’un âge certain, qui faisaient leur marché sur la plaine de Plainpalais.

Fini le parking en surface près des étals.

Fini de pouvoir charger facilement ses commis…

Fini le marché le mardi et le vendredi.

Il vous reste les grandes surfaces ou le marché de Carouge.

Les maraîchers ont perdu une bonne clientèle, Le chiffre d’affaire est en baisse et il est possible que ce marché périclite et ferme.

Manque crasse d’imagination de la part de la ville de Genève.

Il est tout à fait possible de permettre un système de parking de courte durée en surface, contrôlé par un étudiant filtrant les entrées et les sorties. A Carouge, cette possibilité existe et elle fonctionne à la perfection.

Il faut sauver le marché de Plainpalais.

Sinon ma mère va me tuer.

Elle se désespère de ne plus voir son fromager, son poissonnier, son marchand de fruits et légume. Elle n’ose pas aller dans le parking souterrain et surtout elle n’a plus la force de porter ses achats.

Pendant des années, elle arrivait avec sa petite voiture. Elle se garait, elle faisait le marché (20 minute) et hop Germaine c’était dans le sac.

Mais le règlement, c’est le règlement.

Allez circulez si vous voulez de la facilité alors il vous reste les hypermarchés.

Et le commerce de proximité. Et les petits commerçants.

Un détail… sans intérêt.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Mais... Si, en plus, on devait tenir compte des vieux dans l'aménagement de Plainpalais! Où irait-on?

Tenir compte des desiderata de gens qui, comme moi (oui, moi aussi), touche de l'argent qui a été gagné par d'autres!... Et vouloir encore des facilités! C'est un vrai scandale!

Heureusement que l'euthanasie obligatoire, à un âge non encore déterminé, est dans les tiroirs de ceux qui nous concoctent une des prochaines révisions de l'AVS. Ce dernier acte "civique" sera entièrement gratuit pour les "clients". Les frais seront pris entièrement en charge par la Lamal et les seringues seront stériles: aucun risque de contamination... sida, BH3N3, fièvre jaune, etc...

PS: Attention: Ce n'est que de l'humour noir... Pour l'instant!

Écrit par : Père Siffleur | 09/11/2009

Les frais seront à la charge des descendants si le condamné (pardon, le défunt) ne laisse pas de fortune suffisante après son (très bref) passage dans un EMS. En cas d'insolvabilité, les descendants seront condamnés aux travaux forcés d'utilité publique (c'est-à-dire utile à une entreprise privée choisie par l'Etat) et enfin, s'ils sont dans l'impossibilité de travailler, ils rejoindront leurs désormais heureux parents au paradis qu'ils auront la liberté de désigner d'après une liste agrée par un comité oecuménique.

Écrit par : Mère | 09/11/2009

Un bon fils accompagne sa mère au marché. Il l'a dépose en surface et va la rejoindre pour porter ses achats avant de la raccompagner chez elle. Ce système marche à la perfection et illustre la solidarité entre les générations. dont acte mon cher docteur.

Écrit par : Anastase | 09/11/2009

Anastase, certaines mères, beaucoup de personnes âgées et handicapées, aiment avoir la possibilité de rester autonomes.

Écrit par : K. | 10/11/2009

Il est toujours désolant de constater que le pouvoir (petit ou grand) s'exerce au détriment des gens, des seuls leviers (marcher à l'air libre, faire ses courses en dehors des grandes surfaces, etc) ... Comment peut-on accepter une société si déhumanisée?

Écrit par : Micheline | 10/11/2009

A K
T' pas compris le message d' Anastase !
Cherche c'est pas terre à terre !

Écrit par : NunE | 10/11/2009

Les commentaires sont fermés.