12/11/2009

Cacophonie...

cacophonie.jpg

 

 

 

Ah que la Suisse est compliquée…

Que son administration est complexe…

La grippe « super cochonesque » a probablement infecté les subtils mécanismes d’horlogerie de la Confédération Helvétique.

Il faut vacciner les personnes à risque et le personnel médical. Tout le monde est d’accord. Cela fait plus de 6 mois que nous sommes préparés, avertis, drillés.

Et puis rien, ou si peu.

Un mois de retard, car Swissmedics (conformité des médicaments) doit refaire ce que l’Europe a déjà fait. Bon OK.

On attend…

Et puis les ordres et contre-ordres arrivent. Les médecins ne peuvent pas vacciner dans leur cabinet, à part les pédiatres et les gynécologues. Les vaccins en monodoses sont réservés aux enfants et aux femmes enceintes.

Bien, c’est juste.

Les vaccins en multidoses (10 ou 500 doses à utiliser dans la journée) seront livrés dans les centres de vaccination.

Pas possible de les commander en pharmacie.

Là, je saisis un peu moins.

Et le personnel médical, où et quand, mystère ?

Débrouillez-vous …

Et hier, cerise sur le gâteau, nous recevons une information de l’Office Fédéral de la Santé Publique qui nous annonce que le vaccin en multidose (Pandemrix®) n’est pas encore autorisé en Suisse pour les personnes de plus de 60 ans.

Si problème, qui sera responsable ?

Les entreprises pharmaceutiques se sont protégées par des accords. Elles ne pourront pas être tenues responsables des effets secondaires. Les toubibs, eux ….

La moutarde est en train de nous monter gentiment au nez.

J’aimerais pouvoir faire mon travail, simplement…

06:59 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je comprends de mieux en mieux pourquoi les 3/4 des "patients", à qui l'on demande s'ils se feront vaccinés, hésitent à se faire injecter ce vaccin miracle !

(o_~)

Écrit par : Loredana | 12/11/2009

Il paraît qu'on peut se faire vacciner gratuitement dès le 16 novembre, c-à-d lundi prochain, mais où??
A quelles heures?
Dans quelles conditions?
Les non-prioritaires doivent-ils attendre 1 semaine de plus? 2 semaines?

Je me demande si je ne vais pas aller carrément à Annemasse...

Écrit par : hérisson | 12/11/2009

Le vaccin est disponible uniquement en multidose ce qui veut dire que chaque médecin est obligé de vacciner au minimum 10 personnes dans la journée.
Je que crois que le diagnostic est sans appel, avoir confié aux médecins cantonaux et à la profession en général le soin d'organiser cette campagne était une erreur fatale. Les médecins ont fait la démonstration éclatante de leur incapacité totale à s'organiser et à gérer des crises. Il est grand temps de mettre au pas cette corporation de nantis dont la seule capacité d'organisation se limite à descendre dans la rue et à pleurnicher sur la perte de leur Porsche Cayenne. Qui est reponsable ? Vous Buchs , vous et vos congénères théoriciens de la santé, individualistes indécrottables, ergoteurs patentés. Quel désastre désastre !!!

Écrit par : Anastase | 12/11/2009

Les commentaires sont fermés.