27/11/2009

Pas de chance...

Truquage.jpg

 

 

 

A quoi peut-on bien se fier, ma bonne dame.

Tout fout le camp.

Les illusions sont comme des feuilles mortes. L’automne les emportent.

Fini les soirées de foot devant la télé.

La question n’est plus qui va gagner, mais qui va tricher.

Le sport toto, ringard. Internet la chance des truqueurs.

Vous habitez en Malaisie et vous pariez sur Servette-Gossau. Etonnant et terriblement dépaysant.

Mais pas de mouron, la FIFA et l’UEFA sont d’attaque et la poutze sera faite.

Les petites mains (pardon pieds, les mains c’est Henry) punies et jetées dans un cul de basse fosse.

Je me suis demandé si je ne pouvais pas me recycler en joueur vénal.

Super Vénal.

Pas mal comme surnom. Bon le problème, c’est que je suis tellement nul que cela se verra. Je risque de marquer le but qu’il ne fallait pas.

Il me reste la politique, là au moins …

06:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

26/11/2009

La pensée unique...

Pensee_Unique.jpg

 

 

 

Le rêve de tous ?

Pensez comme moi, car j’ai raison.

Pensez comme moi parce que je suis bon.

Pensez comme votre chef, cela facilitera votre vie.

La pensée unique, aseptisée, cataloguée, lisse.

Vive la nouvelle RTS (Radio Télévision Suisse).

Le calcul économique avant la qualité.

Le décervelage permanant.

L’absence de poil à gratter.

La bonne soupe servie tous les soirs au peuple. Vous allez pouvoir regarder les informations en écoutant la radio. Le même message, les mêmes « news », Les mêmes binettes.

Déjà que le presse écrite se meure, encore une source de diversité qui disparaît.

Le journalisme d’investigation coûte cher. L’indépendance d’esprit est inestimable.

La concurrence entre les rédactions est essentielle.

La critique est primordiale.

Alignez couvert, économisons, réduisons, écrêtons.

Nous allons être obligés de rechercher une nouvelle source d’information sur internet.

La dernière campagne politique, à Genève, a mis en évidence une nette différence de liberté de parole entre la version papier et électronique de la « Tribune de Genève ».

A nous de jouer ce rôle d’empêcheur de penser en rond.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/11/2009

Vous comprenez encore quelque chose ?

 

Quoi, pardon, vous pouvez répéter, excusez moi à cause du bruit, trop de monde, trop de piplettage, regarde-moi quand tu parles…

On devient dur de la feuille, les esgourdes se bouchent, les portugaises s’ensablent.

La pollution sonore, on en parle peu.

Ce bruit continuel, tellement présent qu’à la longue, on n’y fait plus attention.

Un article paru dans le « Journal of Neuroscience » de septembre, démontre qu’une exposition de 2 heures à 100 décibels (bruits d’un train entrant en gare) provoque des destructions cellulaires définitives au niveau de l’oreille entraînant des troubles précoces de l’audition.

Il semble malheureusement que la capacité de réparation du corps soit insuffisante.

Nous sommes en train de créer une génération de futurs sourds.

Vous me direz que certaine fois, cela peut-être utile de ne rien entendre.

Et puis en Suisse, c’est bien connu, on s’entend parce que l’on ne se comprend pas.

Bref tout est affaire de perspective.

Mais l’audition, comme la vue, comme le toucher, comme le goût, fait partie d’un bien inestimable. Une chance que l’on mesure que lorsqu’il est trop tard.

Alors qu’attendons-nous pour écouter certains petits bruits ; le chant des oiseux, le vent, l’eau, quelques notes de musique, une belle voix.

vent3.jpg

Décrétons la journée sans pollution sonore.

Apprenons le silence.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/11/2009

Alors ! Vous vous décidez...

 

Suspense insoutenable. Frissons dans les chaumières. Mieux que « Secret Story ». Mais qui va reprendre la police genevoise ?

Droite, gauche, centre et but…

Vu l’enthousiasme, ce département doit être une vraie pétaudière.

Il faudrait donner un petit sucre au repreneur.

Par exemple, une augmentation de salaire, une réélection assurée, des heures supplémentaires payées 5 fois, le droit de monter à cheval la rampe de l’hôtel de ville, le titre de grand vizir de Genève à vie, les œuvres complètes d’Alain Morisod.

Aidez-moi. Il faut faire quelque chose.

Un tirage au sort.

Une tombola.

Une externalisation de département. Une gestion à distance. Le candidat idéal serait le grand philosophe existentialiste Khadafi.

Pas bête, à creuser dans le sable tripolitain.

Ou alors Berlusconi…

Non j’ai trouvé, San Antonio…

san antonio.jpg

 

 

07:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

23/11/2009

Un bon rhume évite d'être grippé...

 

Bonne nouvelle joyeux contribuables, si vous abez un bon rubme, que vous éternuez toutes les 3 minutes et de votre appendice nasale ressemble à une fontaine vous êtes des chanceux.

rhume.jpg

Le virus H1N1 n’aura pas prise sur vous.

Le corps se suffit d’un virus. Bien foutue notre enveloppe corporelle …

Alors préférez le rhinovirus au virus super cochon.

C’est l’hypothèse de monsieur Arnold Monto, épidémiologiste à l’université Ann Arbor dans le Michigan (Eurosurveillance, vol 14, page 19390).

Il a étudié l’évolution de la grippe salace en France et il a remarqué que son augmentation avait brusquement cessé avec l’apparition du rhinovirus.

Vous avez maintenant deux solutions pour vous protéger.

Le vaccin (le Celtura® pour les personnes en bonne santé) ou vous roulez une pelle à votre voisine, ou voisin, qui a la chance d’avoir la goutte au nez.

Vous lui expliquez que ce geste est purement préventif et qu’il est dénué de toute concupiscence.

Et si vous recevez une bonne paire de claques, tant mieux cela stimulera votre immunité.

rhume2.jpg

07:12 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

20/11/2009

Sémantique...

police_serment_treil_gd.jpg

 

 

 

Il y a des mots qui font peur dans notre belle République.

Il ne faut plus dire ou prononcer Police.

Bref chut, silence.

Sinon… vous allez vous retrouver Conseiller d’Etat chargé de ce dicastère.

C’est fou le nombre de sangliers sur le feu, de rendez-vous imprévus, de spécialisation impérative, de réponses à côté de la question.

Un vrai jeu du Pierre Noir.

Bon alors que fait-on les mecs ?

Parce que c’est un job pour les balèzes. Vous n’allez pas nous la jouer féministe.

On peut faire un tour de chaises musicales, ou tirer la courte paille.

On peut décider que la police n’existe plus, qu’elle est supprimée, bing d’un trait de plume.

Ou alors changer de nom.

Département de gendarmes et des voleurs.

Département du bonheur et de la tranquillité.

Département de la protection.

Département de la promotion de la gentillesse.

Département de la candeur et de la bonté.

Département de la boîte de Pandore.

Mon favori ; département de l’audiovisuel, comme ça on case les caméras de surveillance dans les beaux-arts.

Ou bien comme au bon vieux temps du communisme, on décrète une loi qui interdit la prononciation de ce mot et on parle du département de justice et …

Oui j’ai trouvé, le département des organes et on le couple à la santé.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

19/11/2009

La main de Dieu...

 

Dieu aime-t-il le football ? Peut-être qu’il se casse les pieds dans son monde parfait et que de temps en temps…une petite bière, les doigts de pied en éventail, quelques chips et c’est parti.

Dieu est-il humain ?

Fait-il des choix ou bien est-ce son fils qui l’influence ?

Après l’Argentine, la France, la fille ainée de l’Eglise Catholique.

Double contrôle orienté de la main, petit centre en retrait et boum goal…

Merci Henry, vous venez de signer l’un de buts les plus roublards du l’histoire du ballon rond. En plus pile poil au bon moment.

Mais comme c’est le grand Tout, l’innommable, béni soit son nom, qui a pris le contrôle de l’action, vous êtes aussi innocent que les angelots du ciel.

Comment être contre la volonté divine ?

Punaise il va falloir que le Pape s’entretienne avec son chef et lui demande de mettre la sourdine.

Maintenant je comprends mieux le geste du Sublime dans la fresque de la chapelle Sixtine. Ce doigt tendu… mais oui c’est pour la télécommande.

MichelAnge.jpg

 

 

06:56 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/11/2009

Complainte ...

route.jpg

 

 

 

Sur la route de Bernex, Osiris m’a donné rendez-vous.

Le stress de devoir rencontrer un dieu.

Comment dois-je m’habiller ? Mettre une cravate ?

Que me veut-il ? Simplement me remettre une boîte de masque de protection.

Quel cadeau. Quelle magnanimité.

Je m’imagine avancer par devant lui, regardant humblement le sol de peur de rencontrer son regard plein de super pouvoirs.

Je tends les mains et miracle il me remet le précieux viatique.

Sur la route de Bernex, je dois cheminer aujourd’hui entre 0800 et 1700 car mon tour est venu.

Dommage que le tram n’est pas encore en fonction. Tant pis, je ferais sans.

Sur la porte de mon cabinet, j’ai mis une petite affichette : « Je suis sur la route poudreuse de Bernex, veuillez avoir la gentillesse de patienter ».

Dame l‘affaire est d’importance et la pandémie présente.

Je pense que l’entier du personnel de cette divinité est sur pied de guerre. Je vois que les petits nains du Père Noël ont été appelés en renfort.

Sur La Liste, mon nom va être tracé.

Félicité, bonheur…

Sur la route de Bernex, je reviens en chantant, muni de ma précieuse boîte.

 

C’était la version poétique.

Maintenant la version non politiquement correcte.

Quel est l’emplumé qui a eu l’idée de génie de demander aux médecins de venir chercher une boîte de masques de protection à Bernex.

Quel est le raboté du cerveau qui a imaginé que j’ai que cela à faire durant ma journée de travail.

Franchement à quoi sert l’armée et la protection civile ?

J’espère qu’Osiris déversera son ire sur la tête de cet ectoplasme et le transformera en petit goret avec une faveur rose.

07:04 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

17/11/2009

Monsieur le Conseiller National...

Conseil national.jpg

 

 

 

Hier au soir, assemblée générale des médecins genevois. Attention je ne vais révéler aucuns détails croustillants, ni de secrets d’alcôve.

Juste une petite information qui fait sens. 400 vaccinations contre la grippe H1N1. L’ensemble des médecins présents se sont fait protéger.

Un signe de responsabilité citoyenne.

Mais revenons à nos moutons.

L’exposé du conseiller nationale socialiste, Stéphane ROSSINI, sur notre système de santé.

Nous attendions des propositions, une piste, une remise en question.

Nada, nichts, néant.

Un brouet, une langue de bois des meilleures années, du vent, du vide.

Déception.

Impression que nos élus à Berne vivent en vase clos, n’ont plus aucune relation avec la réalité. Petits arrangements entre copains.

Aucune réponse à l’augmentation injustifiée des primes d’assurance maladie.

Aucune réponse au problème de financement de notre système de santé.

Aucune réponse au citoyen.

Que des excuses sur la difficulté de convaincre, sur la lourdeur du système fédéral.

Conclusions : ne plus rien attendre du parlement.

Le changement c’est de la base qu’il viendra. Initiative, référendum, pétitions, manifestations.

Les prochaines élections : 2011.

Attention les dégâts.

07:06 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

16/11/2009

tout va bien dans le meilleur des mondes possibles...

sourire3.jpg

 

 

 

Les Suisses sont champions de monde de football. Il faut se pincer pour y croire.

Mais c’est surtout un super pied de nez à ceux qui ne croient pas à l’intégration des étrangers et qui ont une super trouille des musulmans.

 

Les socialistes ont perdu les élections. C’est peut-être leur chance car ils devront se réinventer, trouver de nouveaux idéaux, de nouveaux rêves de progrès et de justice. Et surtout devenir crédibles.

 

La droite a enfin compris qu’elle n’a pas besoin de l’extrême droite pour avoir la majorité. Et un grand merci au PDC en passant.

 

Je peux enfin vacciner. Enfin ce n’est pas sûr. Mais il semble que je puisse commander des doses de 10 vaccins de Pandemrix®.

1 mois de retard parce que Swissmédix a du refaire ce que les autres ont déjà fait.

1 semaine de retard à Genève parce que malgré plus de 6 mois de préparation d’un plan catastrophe, les médecins de la vile ont été exclus de la distribution (à part les pédiatres et les gynécologues) pour des raisons incompréhensibles.

Il a fallu que la Radio Suisse Romande lève le lièvre pour que brusquement tout change.

L’administration est vraiment une structure trop lourde et trop compliquée. Et surtout trop éloignée du terrain.

 

Et je viens de manger les premiers cardons de l’année.

07:08 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/11/2009

Liste

liste.jpg

 

 

 

Ne pas oublier de se lever pour écrire ce blog et surtout permettre à Anastase d’y répondre.

Me laver les mains 12 fois par jour.

Ne pas éternuer sur mon voisin, bon le grincheux d’à côté, peut-être un petit coup de virus.

Aller me faire vacciner.

Essayer d’échapper aux affiches anti-minarets.

Voter, bon c’est déjà fait mais je ne vous révèle rien.

Faire voter ma mère.

Me relaver les mains.

Faire un pari sur l’élection de dimanche.

Eviter de faire des cauchemars avec tout plein de MCG partout.

Manger une choucroute.

Voter un budget.

Scoop, Carouge a un budget depuis hier soir, étonnant…

Relire « Tristes Tropiques », « Guerre et paix » « Bouvard et Pécuchet », « le Rouge et le Noir » et « l’usage du monde ».

Ne pas m’énerver.

Aimer Anastase.

Ne pas parler du … (censuré)

Dégonfler ma grosse tête.

Repartir sur le chemin de Compostelle.

Aimer SantéSuisse.

Manger un éclair au chocolat.

Vous souhaiter une super bonne fin de semaine.

06:49 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

12/11/2009

Cacophonie...

cacophonie.jpg

 

 

 

Ah que la Suisse est compliquée…

Que son administration est complexe…

La grippe « super cochonesque » a probablement infecté les subtils mécanismes d’horlogerie de la Confédération Helvétique.

Il faut vacciner les personnes à risque et le personnel médical. Tout le monde est d’accord. Cela fait plus de 6 mois que nous sommes préparés, avertis, drillés.

Et puis rien, ou si peu.

Un mois de retard, car Swissmedics (conformité des médicaments) doit refaire ce que l’Europe a déjà fait. Bon OK.

On attend…

Et puis les ordres et contre-ordres arrivent. Les médecins ne peuvent pas vacciner dans leur cabinet, à part les pédiatres et les gynécologues. Les vaccins en monodoses sont réservés aux enfants et aux femmes enceintes.

Bien, c’est juste.

Les vaccins en multidoses (10 ou 500 doses à utiliser dans la journée) seront livrés dans les centres de vaccination.

Pas possible de les commander en pharmacie.

Là, je saisis un peu moins.

Et le personnel médical, où et quand, mystère ?

Débrouillez-vous …

Et hier, cerise sur le gâteau, nous recevons une information de l’Office Fédéral de la Santé Publique qui nous annonce que le vaccin en multidose (Pandemrix®) n’est pas encore autorisé en Suisse pour les personnes de plus de 60 ans.

Si problème, qui sera responsable ?

Les entreprises pharmaceutiques se sont protégées par des accords. Elles ne pourront pas être tenues responsables des effets secondaires. Les toubibs, eux ….

La moutarde est en train de nous monter gentiment au nez.

J’aimerais pouvoir faire mon travail, simplement…

06:59 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/11/2009

Novembre...

novembre.jpg

 

 

 

Aimez-vous Novembre ?

Je sais, c’est un peu intime comme question, mais tant pis.

Le mois des élections, des votations, des bulletins de vote, des feuilles mortes.

Humide, pas assez froid, sans grande fête, sans lumière, tristounet.

Une super bonne période pour les rhumatologues, c’est vrai. Les articulations couinent, se grippent, refusent toute collaboration, l’âge se fait sentir. Une petite piqûre et ça repart.

Mes autres confrères n’ont pas à se plaindre. Les petits virus adorent les brouillards, les smogs, les petites gouttelettes en suspension, les bons éternuements dans le tram.

Vive la promiscuité.

N’empêche, je n’aime pas novembre.

Vite décembre et sa cramine, ses lumières, l’Escalade et Noël. Un petit coup de poudreuse dans les rues et c’est le paradis. Le bruit de ses pas dans la neige, magique.

Image d’Epinal…

La neige, bientôt souvenir, souvenir.

Il nous restera les photos à montrer à nos petits-enfants : « regarde ce truc blanc et bien, tiens-toi bien c’est de la neige »

Bon en attendant, un coup de Bise, un lac qui moutonne, un ciel azur, un -10 °, et tout vas bien.

Le panard…

07:02 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

10/11/2009

Le royaume d'Ouf...

L'étoile.jpg

 

 

 

Tout va bien dans le royaume d’Ouf. Le gouvernement a raison, toujours raison. Il est raison et intelligence. Il ne se trompe jamais et si par hasard, mais vraiment par hasard, il commet une petite erreur, c’est pour le bien de son peuple.

Tout va très bien dans le royaume d’Ouf, les ordres sont clairs et exécutés avec précision.

Le bon peuple ne doute jamais.

Le bon peuple n’est que bonheur et félicité.

Dans le magnifique royaume d’Ouf, nous allons commencer à nous vacciner contre une grippe chochonesque.

Mais, s’il vous plaît, please, ne faites pas tinter mon bigophone. Je suis dans la panade la plus complète. Je ne peux rien faire.

Je ne sais rien, un pas en avant, un pas en arrière, reprenez en chœur :

Refrain…

« Tout est sous contrôle, merci grand Ouf, le vaccin est là, le vaccin arrive, courez, mais surtout n’allez pas chez votre médecin, il n’en a pas ».

J’entends, mes voisins, mes ennemis du royaume de Vaudouf, ricaner et de leurs voix de mirliton entonner ce petit couplet :

Refrain…

« Tout est sous contrôle, merci grand Vaudouf, le vaccin est là, le vaccin arrive, courez chez votre médecin, il en a… »

Bon tout ça c’est dans les rêves. Un conte, une opérette sans prétention mais qui fait du bien à la rate.

Merci monsieur Chabrier, vous nous avez fait rire. Votre spectacle « l’Etoile » est une pure fiction.

Chabrier.jpg

La réalité est tout autre…

07:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

09/11/2009

Spécial dédicace...

marché.jpg

 

 

 

Pour toutes les personnes d’un certain âge, ou d’un âge certain, qui faisaient leur marché sur la plaine de Plainpalais.

Fini le parking en surface près des étals.

Fini de pouvoir charger facilement ses commis…

Fini le marché le mardi et le vendredi.

Il vous reste les grandes surfaces ou le marché de Carouge.

Les maraîchers ont perdu une bonne clientèle, Le chiffre d’affaire est en baisse et il est possible que ce marché périclite et ferme.

Manque crasse d’imagination de la part de la ville de Genève.

Il est tout à fait possible de permettre un système de parking de courte durée en surface, contrôlé par un étudiant filtrant les entrées et les sorties. A Carouge, cette possibilité existe et elle fonctionne à la perfection.

Il faut sauver le marché de Plainpalais.

Sinon ma mère va me tuer.

Elle se désespère de ne plus voir son fromager, son poissonnier, son marchand de fruits et légume. Elle n’ose pas aller dans le parking souterrain et surtout elle n’a plus la force de porter ses achats.

Pendant des années, elle arrivait avec sa petite voiture. Elle se garait, elle faisait le marché (20 minute) et hop Germaine c’était dans le sac.

Mais le règlement, c’est le règlement.

Allez circulez si vous voulez de la facilité alors il vous reste les hypermarchés.

Et le commerce de proximité. Et les petits commerçants.

Un détail… sans intérêt.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/11/2009

La grippe est là, cachons-nous !

Je vous écris de l’abri antiatomique de mon immeuble. Les réserves sont faites et stockées. J’ai coupé tout contact avec l’extérieur. Je ne sers plus les mains. Je n’embrasse plus ma belle-mère (vive la grippe). Je m’isole.

abri.jpg

Bon ce n’est pas très sexy comme pièce, un peu froid et ça manque de lumière. Mais bon, il faut ce qu’il faut.

Comme je ne peux pas me vacciner, il me faut me protéger.

Hier j’étais furax de chez furax. Je reçois les dernières recommandations du canton. Je cherche la façon de commander des vaccins. Comme médecin, je dois me vacciner, penser à mon assistante et surtout prévoir de protéger mes patients immunodéprimés.

Mais comme je ne suis pas gynécologue, ni pédiatre, pas le droit.

Le seul vaccin monodose est pour les enfants et les femmes enceintes.

L’autre vaccin est multidose et ne sera pas livré en pharmacie.

Je dois donc envoyer mes patients à des centres de vaccination munis d’un formulaire.

Bon c’est encore jouable.

Mais nous, le personnel  médical, et bien nous devons faire la même chose. Bref je ne sais pas quand je vais pouvoir me déplacer. Donc les jours vont passer et je ne serai toujours pas protégé. Le soir, possible, mais ce n’est pas ouvert. Le WE possible, mais ce n’est pas ouvert.

Un peu foireux, comme plan.

Alors, il me reste ma cave.

12:43 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

06/11/2009

Sélection naturelle...

sélection naturelle.jpg

 

 

 

Vous voulez savoir comment sera votre silhouette en 2409. Pas de problème, vous foncez au kiosque du coin achetez le « Proceeding of the National Academy of Sciences » et vous lisez l’article de monsieur Stephen STEARNS.

Et si votre kiosquière ne l’a pas, alors vous râlez, tempêtez. Vous allez être obligés d’attendre que la presse féminine s’empare du sujet. Cela ne va pas tarder.

J’ai oublié de vous dire que cela concerne que les femmes.

Pour les hommes c’est facile nous serons tous gros, bedonnant, avec de grandes oreilles et une petites queue verte.

Bon dévoilons les résultats.

Mesdames, (roulements de tambours), vous allez être (roulements de tambours), si les calculs sont justes (roulements de tambour) et que le Monde existe encore, ce qui moins que sûr, (roulements de tambours) …………

Plus grosses et plus petites.

Je l’ai dit, ce n’est pas ma faute, c’est ce type américain qui l’affirme.

Vous pouvez le taper, moi j’ai des lunettes.

Je suis sûr que vous allez me demandez pourquoi.

Et bien parce que…

Non tout simplement parce que les femmes qui, actuellement, ont le plus d’enfants sont plus petites et plus grosses. Et que ce trait se transmet à leurs filles.

Sur ce, bonne fin de semaine.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

04/11/2009

Tout fout le camp...

 

La Presse va mal, franchement ce n’est pas une « news ». Restructuration, licenciement, perte de repère, course au lectorat.

Il faut plaire et aller dans le sens du vent.

Bien ; que des banalités ce matin.

Pas tout à fait.

Je me suis posé la question de son indépendance, de son esprit critique, de sa volonté d’enquêter en lisant, enfin, un article objectif sur monsieur Stauffer.

Durant toute la campagne pour le renouvellement du Grand Conseil, c’était « tout sur et pour le MCG ».

J’avais l’impression que les papiers étaient soufflés par notre monsieur Propre.

Les chiffres mis en avant, pas vérifiés, les attaques sorties du contexte, la création d’une espèce de Robocop dans l’espoir de vendre plus de copies.

Je ne parle pas des encarts de l’UDC stigmatisant la racaille française.

L’éditorial justifiant leurs publications était surréaliste. En résumé : « c’est pour ton bien mon enfant. Tu peux, de la sorte, exercer ton esprit critique… »

Voir…

Et puis badaboum, changement de cap, réduction de la voilure, annonce à la une : « Tout est toc et faux dans la MCG ».

Merci mais pourquoi cet article n’est-il pas sorti avant les élections ?

Les chiffres existaient, ils suffisaient de les demander.

Une trouille rétrospective, des ordres venant d’en haut !

Ou alors une perte complète des repères ?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

03/11/2009

Punaise, la pensée unique est de retour...

metro.jpg

 

 

 

Je croyais qu’avec la chute du mur de Berlin, la pensée unique, l’absence de dialogue, la glorification des masses laborieuses et surtout des élites seraient remisées au fond du galeta.

Ben non.

J’observe, je me renseigne, je suppute, j’hume et je doute.

En fin de compte je n’ai pas le droit de douter.

Le 29 novembre, il faudra voter oui au CEVA, sinon…

Le débat est clôt, circuler, laissez faire ceux qui savent.

Et puis mon doute… et les gars ne me laissez pas tomber.

De mémoire de genevois, je n’ai jamais vu une campagne aussi hargneuse. Un mot de travers et c’est immédiatement le pilori.

A la fin nous sommes obligés de penser que peut-être « il y a un truc pas très œcuménique ».

Ce n’est pas sain.

Comme municipal à Carouge, j’ai eu toute les peines du monde à obtenir des renseignements fiables. Les services de la commune n’avait plus les documents, les responsables ne savaient plus, bref débrouille toi et surtout tu te la coinces.

Ma seul question et personne ne peut me répondre clairement : pourquoi un train ?

Ne venez pas me répondre qu’on était obligé à cause de la convention de 1912 ?

Ce n’est pas vrai ?

Ne venez pas me répondre que nos amis français ne peuvent pas descendre à Annemasse pour changer de moyen de transport ?

A Paris le TGV vous dépose sur les Champs-Elysées ?

A Lausanne 20 millions de personnes transportées par le métro.

A Genève combien avec un train ?

Une rame toutes les 3 minutes contre une toute les 10 à 15 minutes ?

Des gares plus petites et plus nombreuses et surtout mieux placées et plus utiles à la population.

Une possibilité de modifier le trajet et de prévoir de multiples connexions.

metro2.jpg

S’il vous plaît avant de m’assassiner  pouvez-vous m’aider ?

07:20 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

02/11/2009

Dis Papa, c'est encore loin l'Europe...

europe.jpg

 

 

 

Je croyais que l’adhésion à l’Union Européenne était un sujet tabou en Suisse. Verboten de penser que peut-être un jour pas trop lointain il serait possible d’imaginer discuter d’un probable entrée dans l’Europe. Ouf c’est dur à dire.

Et patatra deux Conseillers Fédéraux, c’est vrai en train de partir, déclarent au bon peuple qu’ils sont favorables.

Mais que pensent les autres sages… Suspense incroyable. Faut-il être démissionnaire pour retrouver la Parole ?

Bon le petit nouveau, il ne va rien dire de peur de se ramasser une pelle politique.

Mais peut-être que dans un avenir pas trop lointain si les conjonctions astrales sont favorables et que Blocher donnent son accord alors il est imaginable d’ouvrir des séances non pas de négociations mais d’éclaircissement pour savoir à quel sauce nous allons être mangé. Ouf il faut du souffle pour l’écrire.

En attendant, la Suisse se fait marcher dessus en longueur et en travers.

On colmate une brèche pour courir en fermer une autre.

Si ce n’est pas l’Allemagne, c’est l’Italie, la France…

Après l’abandon du secret bancaire arrive un nouveau système comptable.

Bref on nous prend pour des guignols.

Nous ne sommes pas dans l’Europe, mais nous adoptons toutes ses lois. Nous votons comme des métronomes toutes les adaptations possibles, mais…

Faut-il acheter des lunettes à nos édiles pour qu’ils se rendent compte que nous aurons plus de soutien si nous sommes dedans que dehors.

C’est mathématique…

Zut je ne vais pas pouvoir devenir peut-être un jour pas trop lointain, si Servette devient champion de Suisse, que le stade de Genève est rempli à tous les matchs que la traversée de la rade est faite, que le CEVA… (chut autre sujet tabou, ne dit rien) président de la Confédération.

07:17 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |