09/12/2009

On bricole...

bricolage.jpg

 

 

 

Les jours passent et mon ignorance crasse me fait de plus en plus honte.

Je pensais vivre dans un pays parfait. Une démocratie aussi précise que nos montres.

Et je découvre un amateurisme à la petite semaine.

Des élus fédéraux permettant le vote d’initiatives contraires au principe supérieur, en contradiction flagrantes avec des traités internationaux signés par notre pays.

La Démocratie est un bien fragile. Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi en son nom.

Et surtout ne pas l’utiliser pour éviter d’avoir à se prononcer.

La création d’une cour constitutionnelle est obligatoire, nécessaire, vitale.

Il faut respecter la séparation des pouvoirs et permettre à des « sages » de décider de la conformité du droit.

L’initiative de l’UDC sur le renvoi des criminels étrangers est clairement en contradiction avec le droit international.

Notre parlement a peur de l’invalider et essaye de jouer la montre en trainant les pieds.

Ce n’est pas glorieux.

Et si quelques farfelus déposaient un texte rétablissant l’étoile de David sur les passeports, que feriez-vous au nom de cette démocratie passe-partout, de ce concept qui fait que le peuple doit voter sur tout ?

Pensez que le peuple a toujours raison est un non sens et souvent abouti à des catastrophes.

06:29 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Oui bien d'accord avec vous : on bricole !

" La création d’une cour constitutionnelle est obligatoire, nécessaire, vitale. "

Je suis moi aussi très favorable à l'instauration d'une "Cour constitutionnelle" - idée d'Andreas Auer - et pense qu'il est urgent d'agir, mais qui en prendra l'initiative ? Qui déposera une initiative parlementaire ? J'entends déjà les cris d'orfraies poussés par "certain milieu" criant à l'étouffement des droits démocratiques ...

Le bricolage c'est l'idée des Radicaux genevois - Hugues Hiltpold - qui souhaite retirer à la Confédération la compétence de légiférer dans le domaine des édifices religieux, pour la donner aux cantons. Cette idée permettrait certes à Genève - quoique ? - de se sortir de l'opprobre internationale à la suite de la votation du 29 novembre dernier, mais elle est aussi en opposition flagrante avec les valeurs du radicalisme de 1848 qui ont fait de la Suisse ce qu'elle est aujourd'hui ...

Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est une solution fédérale, une solution portant effet sur l'ensemble de la Confédération, pas des bricolages cantonaux qui brouillent les cartes et nous enfoncent davantage encore dans le ridicule ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 09/12/2009

Amen St-Bertrand, à votre sainteté comme on dit dans les troquets valaisans. Mais dites nous comment vivez vous le fait que le grand Darbelay jamais avare d'une sournoise menée ait emboité le pas à Oskar sur la burqa. En tant que PDC je m'interrogerais sur ma formation politique et ses dirigeants.A force de draguer à droite tout faisant celle qui ne couche pas mais suce toute la classe politique, le PDC non seulement ne calme pas jeu mais en rajoute encore pour récupérer des voix. A votre place, je me livrerais à une sérieuse introspection sur le sens de mon engagement politique avec cette clique de sinistres servants de messe. Que St-Prépuce vous conserve en sa sainte garde.

Écrit par : Anastase | 09/12/2009

Amen St-Bertrand, à votre sainteté comme on dit dans les troquets valaisans. Mais dites nous comment vivez vous le fait que le grand Darbelay jamais avare d'une sournoise menée ait emboité le pas à Oskar sur la burqa. En tant que PDC je m'interrogerais sur ma formation politique et ses dirigeants.A force de draguer à droite tout faisant celle qui ne couche pas mais suce toute la classe politique, le PDC non seulement ne calme pas jeu mais en rajoute encore pour récupérer des voix. A votre place, je me livrerais à une sérieuse introspection sur le sens de mon engagement politique avec cette clique de sinistres servants de messe. Que St-Prépuce vous conserve en sa sainte garde.

Écrit par : Anastase | 09/12/2009

Merci de prier pour moi, Anastase.
Quand aux valaisans, malgré malgré trois de vie dans leur belle terre, je n'ai pas encore compris la subtilité de leur manoeuvre électorale.
Mon chef Darbellay cherche un job post Berne et il vient de faire alliance avec les noirs.
Comme la couleur des burqas.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 10/12/2009

Les commentaires sont fermés.