15/12/2009

Vous reprendrez bien un peu d'Aspirine !

migros.jpg

 

 

 

Tiens notre géant orange, non pas le PDC mais la Migros, remet sur le tapis la vente de médicaments.

Cela devient une habitude.

Tous les 2 à 3 ans, le sujet est évoqué et puis plouf plus rien.

Donc on recommence et à chaque fois on se rend compte que le marché des médicaments est plus que lucratif, surtout les préparations achetées sans ordonnance (OTC).

1.2 milliard de francs par année.

Pourquoi ne pas participer à cette manne céleste ?

Alors nous répétons et insistons sur la nocivité de toutes les substances.

Que des pays, comme les USA, qui connaissent cette pratique ont un taux d’effets indésirables incroyables. Les allergies, les états de choc, les insuffisances rénales et hépatiques et j’en passe des meilleures.

Banaliser la vente des médicaments est une bêtise.

Trop dangereux.

Je répète tous les jours à mes patients : il n’y a pas de médicaments sans risque, il faut simplement le savoir.

Alors et pour la dernière fois : Non à la vente de médicaments par les grandes surfaces.

06:50 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour cher blogueur, dont j'apprécie l'effervescence matinale, dites-moi donc la référence de cette nouvelle campagne migrolesque. Sans vouloir abuser de votre temps, l'idéal serait que d'un clic sur un mot de votre ordonnance ci-dessus, je puis être renvoyé aussitôt sur le site du géant orange, qui lorgne l'OTC. Pour savoir comment tricoter un lien hypertexte, rendez-vous sur http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2008/07/16/creer-des-liens-hypertextes.html. Au plaisir et excellentes fêtes.

Écrit par : JF Mabut | 15/12/2009

Cher journaliste préféré, j'ai lu cette information sur le site de 24h, hier.
Amitiés

Écrit par : Bertrand BUCHS | 15/12/2009

Allez quelques considérations en vrac:

- Quand ils vous vendent une boite d'aspirine ou autre banalité, la quasi totalité des pharmaciens vous la vendent... et c'est tout. Ah non, certain facture quand même une "taxe conseil". Et rien que pour ça ils méritent des reformes.

- "Répétons et insistons sur la nocivité de toutes ces substances" ? Faudra surtout en parler a vos collègues qui prescrivent 5 substances pour un rhum qui passera de toute façon en une semaine...

- A voir le nombre de pharmacies qu'il y a à chaque coin de rue, on pourrait croire que le Suisse mangent plus de médicaments que d'aliments... Ce serait pas un signe évident que ce secteur est complètement faussé ?

Dans tout les cas je préfère le système étasuniens ou le client est considéré comme un adulte. Ah excusez moi j'ai employé le terme "client". J'aurais du dire "patient" ce qui est fondamentalement incompatible avec "adulte".

Écrit par : Eastwood | 15/12/2009

"- A voir le nombre de pharmacies qu'il y a à chaque coin de rue, on pourrait croire que le Suisse mangent plus de médicaments que d'aliments... Ce serait pas un signe évident que ce secteur est complètement faussé ?"

Nyon, 18'000 habitants, sept pharmacies en ville et une au centre commercial de Signy, distant de trois ou quatre kilomètres.

"Dans tout les cas je préfère le système étasuniens ou le client est considéré comme un adulte."

Je ne sais pas si on peut dire ça comme ça. A ce compte, le comble de l'"adultitude" est atteint sur le web et dans ces pays du tiers monde où on vous vend n'importe quel médicament sans ordonnance ni questions.

Écrit par : Scipion | 15/12/2009

Les pharmaciens s'opposent à la vente de médics dans les grandes surfaces , car le patient ou client n'a pas les conseils du professionnels . Si je le demande pas , personne ne me donne des conseils à la pharmacie on me le vend et c'est tout . Si j'achète un sirop pour la toux , je lis la notice . Alors que ce soit à la Coop ou à la pharmacie cela ne me ferais aucune différence .

D.J

Écrit par : D.J | 15/12/2009

Je ne vois pas le problème puisqu'on achète les médicaments sans ordonnance à la pharmacie. On les paie 2 fois plus chère qu'en France! Soyez sympas pour les petits budgets. Les Suisses se méfient suffisamment des médicaments. Il n'y a qu'à voir le nombre de gens qui refusent le vaccin! Mais lorsqu'on a mal à la tête après une journée stressante, c'est plutôt sympa de pouvoir s'acheter ses aspirines ou ibuprophène en même temps que le souper et les boîtes pour chat.

Écrit par : K. | 16/12/2009

Je vois qu'il y a pas mal de confusion. Plusieurs commentaires sont même contradictoires et comparent des choses incomparables.

Le système Étasuniens n'est pas à prendre en exemple sur ce sujet. Les Américains ont une mentalité différentes de la notre et une conception de la vie différentes.

Une ouverture des marchés de la vente d'OTC provoquerait une augmentation à cout sûr de vente de médicament. Les entreprises ne vendent pas pour faire plaisir à leur client mais pour faire de l'argent. Et dans ce cas la Migros pousse ce phénomène au limites du néolibéralisme.

"Pour rappel l'espérance de vie aux USA est inférieur à celle de la Suisse..."

Écrit par : Blue | 20/12/2009

La vie quotidienne est facilitée aux USA pour presque tout: il y a des toilettes partout et partout l'accès pour handicapées, les routes sont plus grandes et les conducteurs plus courtois et disciplinés, il y a toujours un ou plusieurs magasins, restaurants etc. ouverts, même la nuit, le personnel dans tous ces établissements sont plus courtois, sympas même. Et on peut acheter des vitamines et autres médicaments OTC quand on veut et où on veut. Appelez ça néolibéralisme si vous voulez, moi j'appelle ça "pratique". En Europe, on nous complique la vie et nous stresse et, manque de bol, on vit plus longtemps.

Écrit par : K. | 20/12/2009

Les commentaires sont fermés.