12/01/2010

Une grippette...Fable moderne

 

OMS.jpg

Il était une fois, il y a bien longtemps, une grande directrice de l’OMS qui avait envie de se faire un peu de pub. Il est vrai que son organisation n’avait pas brillé et s’était, un peu, mélangée les pinceaux dans la gestion de quelques catastrophes sanitaires.

Il lui fallait montrer son utilité et sa compétence.

La guerre fut déclarée contre le méchant H1N1.

Maximum de moyens, maximum de pub, maximum d’effets d’annonce.

Et puis plus rien.

L’OMS disparut.

Les gouvernements se trouvèrent bien embêtés lorsque l’hiver fut venu.

Banaliser au risque de se prendre une immense claque.

En faire trop au risque de se ridiculiser.

La catastrophe étant annoncée, le jugement dernier imminent, la mobilisation générale décrétée.

Et puis…l’attente, rien ou si peu.

Des vaccins pas adaptés, le doute quant à leurs innocuités, ordres et contre-ordres.

Fin de l’alerte, nous avons eu chaud.

Le problème, c’est le déficit de confiance dans le public. Lors d’une prochaine pandémie, il faudra ramer sec pour être crédible.

Le problème de la grippe, c’est tous les ans qu’il se pose.

C’est tous les ans qu’il faut convaincre une majorité de citoyens de se faire vacciner.

C’est tous les ans que la catastrophe peut arriver.

Il faut un système souple en réseau qui doit réagir rapidement.

Les médecins de famille sont au cœur de ce réseau.

C’est sur eux que doit reposer les campagnes de vaccination et d’explication. La France a eu un gros problème parce que le gouvernement a écarté d’emblée des médecins de premier recours. La Suisse a failli faire la même erreur, mais a heureusement réagi à temps.

Deux questions persistent :

Premièrement : A-t-on pris des dispositions pour fermer les élevages intensifs de cochons au Mexique ?

Deuxièmement : Pourquoi notre bonne directrice de l’OMS ne s’est pas fait vacciner ?

07:05 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Hier soir, sur France 3, 19h30: les conseillers du ministère de Madame Bachelot, qui ont poussé à la surenchère et à la dramatisation de AH1N1 avant l'été, faisaient leur mea culpa, sourire en coin, tentant tant bien que mal de se justifier... Pitoyable.

Écrit par : hommelibre | 12/01/2010

Cher Bertrand
Fin de l'alerte? Pas si sûr.
Hier, j'ai dû faire appel à un médecin car j'avais une température élevée depuis vendredi dernier. Il m'a dit que l'on assistait à une recrudescence de grippe.
Depuis une douzaine d'années je me suis fait vacciner contre la grippe ordinaire et je n'ai jamais eu le moindre rhume. Cette année j'ai eu les deux vaccins! Et j'ai tous les symptomes de la grippe A sont là. Tu as raison je pense que le vaccin de la grippe A n'est pas adapté.
Et tu as aussi raison sur les deux derniers points de ton message.

Écrit par : Marie-Gilberte | 12/01/2010

Peut-être que la directrice de l'OMS, comme beaucoup de personnes, se méfie des vaccins. Elle est bien placée pour savoir que les compagnies pharmaceutiques se fichent de notre santé à long terme. Peut-être qu'elle sait que la grippe A n'est pas très méchante? Savez-vous que Marie Thérèse Porchet, qui a fait la fameuse pub (énervante) contre la grippe, ne s'est pas fait vacciner non plus? Roseline Bachelot a travaillé pendant plusieurs années pour des compagnies pharmaceutiques et a peut-être encore des liens avec celles-ci.

Écrit par : K. | 12/01/2010

Je conatate mon pauvre Bertrand qu'en posant assez naïvement la question vous y répondez partiellement. La médecine coute chere parce qu'elle rapporte, il n'y a pas plus âpre au gain que la corporation des médecins et leurs parrains les pharmas. Quelle aubaine cette grippe en tant de crise,la peur de mourir est la meilleure pub que l'on puisse imaginer. l'Eglise l'utilise depuis 2000 ans et je peux vous dire qu'ils en sont très content. Il faut juste changer la couleur du paquet de temps en temps et roulez jeunnesse. Bon les médecins ne prétendent pas guérir de l'au-delà mais ils ont remplacé le mot mort par santé publique, principe de précaution etc ...

Alors Buchs elles étaient bonnes les étrennes cette année ? Quant le rhumatisme va tout va mais avec une petite grippe en plus cela permet de mettre du Voltaren dans le potage n'est-ce pas? Bonne année, j'ai entendu dire qu'on avait détecté deux cas de malaria dans les pouilles, va falloir distribuer de la Malarone dans toute l'Europe de la Bretagne à L'Oural.

Écrit par : Anastase | 12/01/2010

Les commentaires sont fermés.