21/01/2010

Parti unique ?

système immunitaire.jpg

 

 

 

La Suisse fonctionne drôlement. J’ai l’impression qu’un petit cercle d’initié se partage tous les postes ayant une importance stratégique pour le fonctionnement de la Confédération.

Si vous êtes admis dans ce cercle d’initié alors toutes les portes s’ouvrent et vous pouvez cumuler les sièges de conseil d’administration ou les présidences d’importants groupes de pression.

Lorsque j’avais 25 ans (époque bénie), j’avais refusé d’être officier. Je m’étais alors rendu compte que je m’étais exclu de ce cercle. Un avocat genevois connu m’avait gentiment convoqué pour me dire ce que j’allais manquer en refusant cet honneur. Je ne connaissais pas ce monsieur et je me suis toujours, naïvement, demandé pourquoi l’armée lui avait proposé de me rencontrer.

A cette époque, l’Armée était le parti unique de la Suisse ou plutôt la caste des officiers.

Rien n’a changé depuis.

Tout est noyauté et le pauvre monsieur Béglé en a fait l’expérience.

Prenez l’exemple de l’Office Fédéral de la Santé Publique. C’est une valse perpétuelle entre le privé et le public. Je suis directeur dans une assurance, je suis nommé à l’OFSP et je retourne dans une assurance maladie.

Je suis du sérail et je le reste. Comment voulez-vous que des réformes puissent se faire ?

L’intérêt de ces personnes c’est que rien ne change.

Un farfelu qui vient de l’extérieur doit être immédiatement rejeté.

C’est une réaction logique et normale du système immunitaire fédéral.

07:12 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"L’intérêt de ces personnes c’est que rien ne change.

Un farfelu qui vient de l’extérieur doit être immédiatement rejeté.

C’est une réaction logique et normale du système immunitaire...des pays arabes!!!

La Suisse change, l'inquiétant, c'est dans quelle direction??

Écrit par : Inside | 21/01/2010

Bonjour Bertrand, bonne journée !
Lorsque j'avais 17 ans et que je suis entré au sein de la "famille" politique, j'ai très vite compris que si tu ne faisais pas partie du sérrail tu ne pouvais te faire entendre, le corollaire glisser tes idées. Alors, il faut tout mettre en oeuvre pour être identifié, reconnu pour être connu, crois moi mes expériences riches en événements et auxquelles je ne regrette rien. Bien à toi

Écrit par : velen | 21/01/2010

Bonsoir Dr. Buchs !

" J’ai l’impression qu’un petit cercle d’initié se partage tous les postes ayant une importance stratégique pour le fonctionnement de la Confédération. "

Vous avez tout à fait raison et vous citez l'OFSP, mais on pourrait en citer bien d'autres. Prenez la FINMA - l'autorité de surveillance des marchés financiers - par exemple, laquelle bien que n'étant pas un Office fédéral, est dirigée par un bon nombre d'anciens de l'UBS, à commencer par M. Eugen Haltiner son Président.

Ce sont donc des anciens de la "Grande Maison aux 3 clefs" qui sont chargés de surveiller les agissements de leurs anciens pairs. Certes on vous rétorquera qu'il faut bien prendre les compétences là où elles se trouvent. Exactement comme à l'OFSP probablement ...

En s'inspirant de ces critères, demain peut-être verrons-nous d'anciens malfrats venir étoffés les effectifs de la police genevoise en mal d'embauche ?

On vit une époque formidable comme le disait le regretté dessinateur Reiser ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 21/01/2010

Les commentaires sont fermés.