03/02/2010

Stigmatiser...

stigmatiser2.jpg

 

 

 

Montrer du doigt, exclure, mauvais côté de l’Homme.

Sale tendance que de créer des catégories.

Mauvais souvenirs.

Haro sur l’assurance maladie.

La Solidarité, magnifique notion, en péril.

Les gros, les fumeurs, les drogués, et maintenant les femmes qui avortent.

Tiens, il ne manque plus les malades du SIDA.

Ce qui vous arrivent, c’est de votre faute, alors payez.

Et dire que ces gens se disent chrétiens.

Il me semblait que Jésus avait été du côté des bizarres, des pas trop nets, des prostituées, des paumés de la vie.

L’avortement est un acte médical, codifié, contrôlé.

Il est donc remboursé par l’assurance maladie.

C’est comme cela.

Ne plus le rembourser, c’est retourner en arrière. C’est de nouveau les faiseuses d’anges, les infections, les décès par septicémies, l’absence de soutien social et psychologique.

Vous pensez vraiment qu’une femme qui demande un avortement le fait par plaisir !

Personnellement, je suis contre l’avortement. Mais jamais je n’ai imposé cette conviction à une de mes patientes. Je ne suis pas un juge. Je dois accompagner les gens sur leur chemin de vie, les soutenir, les aider, les comprendre.

Point barre…

07:10 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je suis contre la guerre. J'aimerais arrêter de payer des impôts qui vont à l'armée suisse.

Écrit par : K. | 03/02/2010

Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut voir.
COMMENT faudrait-il vous dire que l'avortement n'est pas une maladie ? Ce n'est donc pas à une caisse maladie de rembourser. De sûrcroit par le biais de la prestation de base, incluant obligatoirement des gens qui ne sont PAS d'accord. Ce n'est pas de la démocratie, mais juste une majorité obligeant une minorité à cautionner un acte que cette même minorité réprouve viscéralement.Que vous le vouliez ou non, il s'agit bien de tuer. Puisque le mot meurtre fait peur à l'hypocrite...
Que les juristes commence donc à nous élaborer une mouture concernant le dentiste et ses frais...car là, on se rapprocherait déjà un peu plus de la "maladie".

Écrit par : absolom | 03/02/2010

@absolom, la grossesse n'est pas une maladie non plus mais dans notre société elle se termine (heureusement) par un acte médical. Faire un avortement n'est jamais une décision facile. Etes-vous également contre l'avortement pour une fille de 11 ou 12 ans qui est enceinte de son propre père?

Écrit par : K. | 03/02/2010

@absolom : une grossesse non-désirée est un état qui provoque une détresse psychique chez la femme et l'affecte dans sa santé. L'interruption de grossesse est le seul moyen adéquat, économique et efficace pour y remedier. Il est donc légitime que l'avortement soit remboursé par l'assurance de base. La moralité n'entre pas en ligne de compte, comme pour toutes les prestations remboursées par l'assurance de base. Point barre.

Écrit par : Liseval | 03/02/2010

Merci Docteur pour cette lueur d'intelligence dans un débat viré à l'obscurantisme d'un autre temps! Bonne journée.

Écrit par : Micheline | 03/02/2010

Le mot "meurtre" fait surtout peur à celle/celui qui connaissant un minimum les lois de son pays,sait qu'il s'agit d'un terme juridique qui ne peut pas être appliqué à tort et à travers selon les croyances de chacun. De la même manière qu'un meurtre n'est pas la même chose qu'un assassinat, etc. On sait qu'on a de plus en plus de difficultés à réfléchir rationnellement aux sujets juridiques en Suisse, n'en rajoutons pas.

J'apprécie votre position Dr. Buchs qui sait faire la part des choses.

Écrit par : Audrey | 03/02/2010

Je défend une minorité dont je ne fais pas partie, mais alors du tout, mais que je peux aisément comprendre. Google, vous tapez "embryon", cliquez wikipédia, ainsi vous y verrez l'objet du litige en photo, en bas à droite...je ne vais plus avant, car "Légensontétranges" à tout à fait bien décrit les détails sur le blog de M. Mabut, hier. Je le remercie en passant. Je trouve donc et quelque en soit les conséquences que l'on doit dispenser les objecteurs de conscience. On ne peut obliger quiconque sur ce chapitre. Notre armée ? allons allons, elle n'est que défensive, sinon décorative...alors pas de comparaison. Enfin, pour ce que j'en disais de tout ça...mais vous verrez, l'étincelle n'aura de cesse...

Écrit par : absolom | 03/02/2010

Absolom,

si l'armée est aussi inutile que cela, raison de plus d'arrêter d'y gaspiller des sommes ridicules!

Vous ne m'avez pas répondu pour la fille enceinte de son papa...

Écrit par : K. | 03/02/2010

Il faut avorter car la vie de la fille est menacée. Risque de malformation du petit, risque à l'accouchement. Je suis à 99% là. Il me reste le dernier pourcent,celui qui me suivra le reste de mes jours...avais-je le droit ? Il est certaines personnes qui ne peuvent "passer" ce pourcent, et je pense que nous devons les laisser. Prendre la vie, c'est se poser en dieu. Certaines personnes ne le réalisent pas, d'autre oui...j'espère avoir répondu à votre question K

Pour l'armée je me disais que bon, on avait qu'à ériger quelques missiles nucléaires pour suivre la mode (on pourrait en acheter quelques pièces d'occase, je suis sûr qu'en cherchant...on pourrait aussi les faire nous-mêmes, bien jolis décorés, c'est vrai on manque d'humour dans ce pays), parce que de toute façon la prochaine fois qu'on se tape, c'est nucléaire. Nul pessimisme, pure logique.

Écrit par : absolom | 03/02/2010

Ah oui ben tiens donc... c'est vrai que le risque de malformation est bien plus important que le traumatisme subit par la fille qui porte l'enfant issue d'un viol, que le fait que l'enfant à naitre part déjà avec un handicap monstrueux pour le reste de sa vie!
Vous êtes vraiment vraiment bizarre...

Écrit par : Boo | 03/02/2010

J'ajoute que le "reste" de l'armée pourrait-être éliminé peu à peu. Nous pourrions garder une section de flingués, ceux qui aime ça (il en est), les payer et les expédier en missions d'aide de par-ci par-là, et voilà. L'alternative est de rallier l'europe et de se mettre sous sa protection, avec tout le caca que ça engendre, une dernière solution est aussi possible, se défaire de l'Arme en général, puisque c'est le but recherché, montrer l'exemple et mourir debout si possible.

Écrit par : absolom | 03/02/2010

Audrey, je n'ai pas prononcé le mot meurtre, pas plus que celui de stigmatiser.
Je ne juge personne non plus.

Je dis (je me répète) qu'il faut arrêter la désinformation.

1)Le foetus est un être, pas un bout de doigt ou une excroissance.

2)Le foetus est humain.(il serait quoi d'autre, sinon ?)

3)Oter la vie, c'est tuer, ce qui est autre chose que de ne pas laisser vivre. Si on laisse un nouveau né sans soin, il meurt, sans qu'on ai besoin de le tuer.
Dans le cas de l'avortement, on tue "l'enfant".

C'est seulement en appelant un chat un chat qu'on peut se faire une opinion.

Maintenant, puisque l'avortement est légal, je pense qu'il vaut mieux qu'il soit pris en charge par la LaMal.

Mais je préférerais qu'on ai le choix, comme disait ? de côtiser soit pour l'avortement, soit pour un fond de secours pour mamans en détresse.

Écrit par : légensontétranges | 03/02/2010

absolum, merci pour vos réponses. D'accord avec vous que l'avortement est quelque chose de grave que l'on n'oublie jamais. J'ai le bonheur de n'y avoir jamais été confrontée.

Boo, c'est vrai que c'est étrange que la santé et l'avenir de la femme enceinte ne sont pas considérés par ceux qui sont contre l'avortement.

Écrit par : K. | 04/02/2010

@ K. ... à croire que pour eux nous ne sommes que de grands fours à pains inutiles en dehors de notre fonction primaire... je trouve le genre de discours tenu par absolom et lesgenstruc vrmt dérangeant...

Écrit par : Boo | 04/02/2010

Etant jeune Boo, je me précipitais sur les choses, en particulier celles qui m'intéressait le plus. La joie de vivre, la découverte et mon caractère turbulent y étaient pour beaucoup, bref les ingrédients de la jeunesse quoi...le truc était que j'étais tellement "enthousiaste" que je ne voyais que ce qui me plaisait, en excluant tout ce qui y était attaché, ce qui allait avec...je m'approchais trop près de la chose convoitée et de ce fait ne voyais pas le pourtour...
Sachez que mimi et moi vous aimons beaucoup, et que nous ne sommes pas vos ennemis
Je reprends ici un paragraphe cité sur le blog de Monsieur Hani Ramadan et j'espère qu'il ne m'en tiendra rigueur...je vous souhaite de tout coeur de pouvoir réaliser ce texte un jour, bien que j'en convienne, la Nature ne nous aide pas toujours hélas...

"En d'autres termes, la liberté de l'homme dépend de son entière soumission à Dieu, qu'il reconnaît comme seul et unique Maître, en refusant de se prosterner devant les idoles ou de s'adonner au culte des fausses divinités. Au contraire, l'homme qui se laisse entraîner par sa passion, quel que soit son objet, est réduit à une forme d'esclavage, qu'il en ait conscience ou non.


Le monothéisme fonde ainsi la seule liberté qui ne soit pas une illusion."

Bisous Boo

Écrit par : absolom | 04/02/2010

si vous avez la gentillesse de vous rendre à l'adresse suivante Boo, peut-être y verrez vous que je ne pense pas prendre la femme pour un four à pain...s'il est quelqu'un à avoir loué la femme, je pense bien que c'est moi, avec un oeil concupiscent même...nous pourrions même aller au-delà, en coupant ce mot (concupiscent) en trois, vous verrez de vous même que je ne suis pas le curé du coin.

http://www.absolom.ch/dessinees.html

(*-*): ActiveX ou Java enclenché svp, Swisscom oblige...et patience, mes photos sont très lourdes à charger. Merci

Écrit par : absolom | 04/02/2010

Je suis hors sujet mais cela me hérisse tant que je ne peux résister :

ABSOLOM : Vous citez :


"En d'autres termes, la liberté de l'homme dépend de son entière soumission à Dieu, qu'il reconnaît comme seul et unique Maître, en refusant de se prosterner devant les idoles ou de s'adonner au culte des fausses divinités. Au contraire, l'homme qui se laisse entraîner par sa passion, quel que soit son objet, est réduit à une forme d'esclavage, qu'il en ait conscience ou non.

1000 % d'accord avec vous, votre passion de Dieu comme unique Maitre vous rend complètement, infiniment, esclave de votre culte de votre idole, que vous en ayez conscience ou non.


Sur le sujet de l'avortement :

aucun avortement n'est remboursé s'il n'a pas été fait selon un protocole qui implique, entre autre, que la patiente a été obligée de prendre le temps de la réflexion entre sa demande d'avorter et l'acte médical.
Comme le rappelle justement Monsieur Buchs, de tout temps des femmes ont tant voulu avorter qu'elles y sont parvenues, mais avec bien plus de complications dramatiques.

Si les adorateurs de la vie prenaient le temps de parler à leurs propres filles ET garçons des choses de la vie, il y aurait certainement moins de cas d'avortements, pour commencer.


Rappel de la semaine : en France l'on vient de constater que 2 filles sur 3 de 14 ans sont persuadées qu'elles ne peuvent pas tomber enceintes au premier rapport sexuel !!!

MAIS QUE FONT DONC LES PARENTS !?!

Écrit par : Greg | 05/02/2010

Greg,

Je vais enlever le mot "Dieu", car je constate au fil du temps qu'une partie du monde à de la peine avec...je vais le remplacer par la "Matrice". La matrice, ou l'énergie, la deïté, peu importe, se trouve juste à l'horizon de notre vue. Elle ne peut être idole, car nous sommes sa progéniture. Tous...
A de rares moments de l'histoire humaine, la matrice s'est montrée par le truchement de l'Homme à la Foi Inaliénable...Abraham, Moïse, Le Prophète, Jésus, j'en saute et je m'en excuse.
Imaginez une fermeture éclair dans le ciel, de jour ou de nuit, peu importe...si vous parveniez à l'ouvrir, CE que vous y verriez changerait instantanément votre vision du monde. L'univers, que vous pensiez Infini, se réduirait à peau de chagrin. La Matrice dit: Tu ne regarderas ma Face...je l'ai pourtant fait. J'y ai perdu mes yeux, mais y ai trouvé la foi. Une foi inaliénable. L'on ne peut être "esclave" de ce à quoi l'on appartient. L'Occident a "officiellement" perdu sa foi. Le Monde Arabe, non. Ne sentez-vous pas une pression montante et constante ? A la fin de "notre" bouquin, la bible, y est dit: "Et il ne sauront plus que faire"...
Savez-vous que faire, Greg ? Regardez le Monde d'aujourd'hui, sans préjugés, essayez d'englober un maximun de paramètres et autres données, puis essayez de donner une réponse...

Cordialement

Écrit par : absolom | 06/02/2010

Et ils ne sauront plus que faire...méa culpa

Écrit par : absolom | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.