05/02/2010

La peur du père...

autruche.jpg

 

 

 

Panique à bord.

Le bateau coule.

Qui sauver en premier ?

Mon beau secret bancaire, priez pour nous pauvres pêcheurs.

D’abord la France, un peu la trouille, mais pas beaucoup.

De l’esbroufe, on les connaît bien outre-Sarine.

Pas très efficace, beaucoup de paroles.

Et maintenant l’Allemagne.

Alors là les super chocottes.

Cauchemars, angoisses, toujours cette même peur du voisin teuton.

Il va nous manger, il n’est pas comme nous, il se croit tout permis.

Il est grand, et nous petits.

Complexe d’infériorité.

Problème d’identité.

Peut-être la peur du père.

Résultat des courses, et bien la paralysie du sujet. Il ne répond plus, il ne bouge plus.

Cela s’appelle le syndrome de l’autruche.

Réagissez, bon dieu.

Et coucou… on existe nous les Latins.

Rappelez-vous bonnes gens de Zürich et alentours que si vous n’êtes pas allemands c’est que vous êtes un peu tessinois et un peu romand.

A force d’oublier le Français et de le plus l’apprendre en classe, vous vous êtes coupé de vos racines.

Un petit coup de psychanalyse, cela vous fera le plus grand bien.

07:03 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Merci pour ce billet d'actualité, mais pourquoi l'avoir illustré avec une photo de notre brave Anastase ?

Écrit par : F. Salina | 05/02/2010

Mon pauvre Salina, vous vous demandiez l'autre jour si j'avais touché le fond mais je vois que vous êtes de l'espèce fouisseuse. Cela dit à la dcharge d'Ali Baba Buchs, les taupes sont difficiles à photographier. Mais très heureux d'avoir de vos nouvelles, il est vrai que vous ne sortez guère de la fange dans laquelle vous avez l'air de vous de vous vautrer avec une infinie plénitude. Mais passons. Comment allez-vous? Alors cette caravane? Bien arrimée sur son emplacement haituel? La boîte de raviolis hero mijote doucement alors que le kiosque à Musique diffuse la version fanafare des roses blanches ? Elle est pas belle la vie ? c'est bon de se gratter les couilles dès potron minet aen ouvrant son frigo à gaz rempli de Cardinal jusqu'à la gueule et en pensant à la soirée Morisod spéciale Saint-Valentin. décidemment Salina vous êtes l'homme des bonheures simples, authentiques, je vous envie...si si vraiment.

Écrit par : Anastase | 08/02/2010

Ah mon bon Anastase ! Je me doutais bien que cette photo prise par ta tendre Maman lors du goûter de tes 63 ans te ferait sortir de ta tanière. Il est vrai que le passage à la retraite n'a pas été facile. Fini les doctorants est-allemands qui viennent tondre la pelouse ou faire le ménage sous couvert de "travaux scientifiques" et aux frais de l'Etat. Outre le repassage de tes chemises, voilà que Maman doit se remettre à faire la vaisselle et ramasser les bouteilles de bière vides que tu laisses traîner devant la télé a milieu des miettes de chips. Encore heureux que tu ne réunisses pas les camarades du Parti chez toi, le surcroît de travail pourrait envoyer Maman à l'hôpital pour une nouvelle hanche et te condamner à la tambouille indigeste dont étaient contraints de se rassasier tes pauvres assistants.
La retraite, quel naufrage ! Et puis inutile de maudire cette prostate qui te contraint à galoper vers les commodités à chaque fois que tu es sur le point de demander son numéro de téléphone à une étudiante de 1ère année. Tes chances étaient déjà bien compromises par ton vieux pull à col ras, ton haleine de castor et tes éternelles charentaises.
Il paraît tu vas solliciter une nouvelle bourse du Fonds National. Sous prétexte de recherche scientifique tu comptes ainsi faire rénover ta piscine à débordement pour l'été. J'espère qu'elle sera prête pour ton symposium "Génétique marxiste et massage thaï" qui promet d'être le point culminant d'une carrière vouée à la vacuité intellectuelle et au siphonnage des fonds publics.

Écrit par : F. Salina | 08/02/2010

Ah vous m'avez percé à jour, on sent les années passées au comptoir du café de la pointe à siroter la Suze. Par chance j'ai retrouvé une photo prise lors d'une de ces fêtes où l'on se prend à croire en l'humanité bonhomme. Joli portrait que Cartier-Bression n'aurait pas renié.

http://images.blog-24.com/360000/360000/359642.jpg

Écrit par : Anastase | 08/02/2010

Les commentaires sont fermés.