19/02/2010

Des rognes et des rancoeurs...

généalogie.jpg

 

 

 

Histoires de famille difficiles, méfiance sans objet, pas d’amour ou tellement peu.

On ne sait pas pourquoi cela ne « biche » pas.

Pourtant, même sans raison, on continue à se regarder de travers.

Nous savons que nous portons en nous des vieilles rognes, qu’elles sont là et que notre comportement en est perturbé.

Et puis un jour, le cousin vous raconte qu’il a entendu que, il y a très longtemps… et brusquement la narration devient logique, la compréhension évidente.

Vous savez…

Mon travail comporte cette part de recherche des pathologies « généalogiques ». Expliquer, un trouble du comportement, une douleur chronique, souvent impossible ou terriblement ardu.

Ce qui existe entre les individus est également présent entre des groupes sociaux.

La Religion en est un bon exemple.

La Politique aussi, car elle contient tellement de vieux fonds religieux.

Revenir en arrière est essentiel pour nous accepter et nous comprendre.

07:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

aahhh la théarapie généalogique... mais c'est bien sûr! Personnellement je préfère la psycho-géologie qui a démontré des liens entre la morphologie des couches sédimentaires et les structures familiales. La rhumatho-généalogie est je l'espère remboursée par les caisses. Donc si le comprends bien le raisonnement, si j'ai de l'arthrose au petit doight c'est sans doute lié à la grossesse pre-maritale de ma grand-mère dont le père avait tenté en vain d'expulser de la maison familiale avant de l'obliger à épouser le garçon boucher suisse-allemand en stage de romandie dans son échoppe. C'est fou l'hérédité quand même. Avant l'essor de cette discipline scientifique sacrément prometteuse, on ne s'imaginait pas que les enfants pouvaient payer pour les fautes de leurs ancêtres. il n'y avait que des curés et des pasteurs pour penser des choses pareilles. Eh oui la religion est décidémment partoutmême chez les héritiers de Semelweiss et de Claude Bernard.

Bon je crois que je vais aller consulter mon chaman sibérien favoris. Il n'est pas remboursé par Elsana mais je paie en entrailles de poulets, je m'y retrouve.

Écrit par : Anastase | 19/02/2010

Les commentaires sont fermés.