03/03/2010

La gare : un monde en soi !!!

 

gare cornavin.jpg

 

 

 

Je sais, je vais enfoncer les portes ouvertes, risquer les courants d’air, tutoyer les idées reçues.

Mais puisque Genève a maintenant son slogan et son logo, j’en profite.

Et puis, il faut quelque fois ressasser, râler, s’étonner, se fâcher.

La gare de Cornavin est devenue une zone de non droit.

Juste hier, 3 de mes patients se sont fait roustir leur porte-monnaie. Ni vu, ni connu, simplement en traversant ce bel édifice.

Simple exemple qui se répète jour après jour.

L’ambassade américaine a averti ses employés en leur rappelant que pour le vol à la tire, Genève se situait juste après Sao-Paulo.

Oui, en deuxième position, classement mondial.

Médaille d’argent. Un petit effort, la première place nous temps les bras.

« Genève, un monde en soi »

Alors, nous faisons quoi ?

Nous avertissons nos concitoyens de ne plus se rendre à la gare !

De se faire accompagner par des gardes du corps !

De cacher leur argent dans des zones improbables !

Ou simplement, de demander que la police soit visible, patrouille continuellement, rassure.

Franchement Genève est vraiment un « monde en soi ».

07:10 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Un monde à soi, un monde pour soi... Faut-il continuer ?

Écrit par : charly schwarz | 03/03/2010

Entièrement d'accord avec vous! Au nom de quelle "genevoiserie" tolère-t-on des zones de non-droit toujours plus vastes, je ne sais pas.

En attendant il est clair que les travaux ne vont rien y changer, au contraire, ils facilitent et faciliteront sans doute la vie des pickpockets, en compliquant celle des voyageurs.

http://antoineb.blog.tdg.ch/archive/2010/02/17/cornavin-debile-dessus-dangereuse-dessous.html

Écrit par : antoineb | 03/03/2010

Il a pourtant des gestes et des habitudes à prendre dans ce genre d'endroit et certains genevois ne les ont pas encore, surtout les personnes âgées. Faut dire qu'une fois dans la gare, on est déjà content d'y être parvenu sans se faire écraser par un tram, bus, vélo fou ou taxi,...

Écrit par : Riro | 03/03/2010

Genève est de plus en plus RIDICULE. C'est bien beau un slogan et un logo que personnellement je trouve sont pas mal... mais il n'y a plus de vérité derrière ce coup de pub. Quand est-ce que l'on va faire quelque chose pour rendre à Genève sa beauté et sa propreté, l'efficacité et la convivialité de ses transports publics et sa circulation etc... Quand est-ce que l'on va arrêter de l'enlaidir et de la rendre invivable? Genève n'est vraiment plus ce qu'elle était. Un slogan "sparadrap" n'aidera pas.

Écrit par : K. | 03/03/2010

il est vrai qu'une ville où la caste la plus privilégiée (celle des médecins) se permet de descendre dans la rue pour pleurer misère est un monde en soi. Bon en même temps c'est une ville qui n'a pas peur du ridicule, et ça c'est un super slogan non ?

Anastase

Écrit par : Anastase | 03/03/2010

Ah mon brave Anastase ! Comme tu as raison, Genève est vraiment la ville des contrastes. A la fois cité internationale et petite République du bout du lac, ville du CERN et repère des ratiocinations bébêtes d'Anastase. Difficile d'imaginer plus grand contraste, à ceci près qu'avec toi à l'instar des particules du CERN on passe au niveau de l'infiniment petit.
Mais rassure-toi, il serait injuste de te réduire au rang du parasite aigri que tu es devenu. Tu as aussi ton utilité. Tu es.. euh... enfin.... et puis non, force est de constater ta parfaite inutilité.
Ah si ! Grâce à toi on mange du mandarin presque chaque jour et ça c'est un luxe, même s'il est déjà passablement faisandé.

Pour revenir au billet précédent, on t'aurait vu quitter la salle d'attente du Dr Buchs avec sous le bras le numéro spécial de Bricolage magazine consacré à la prostate.
Comme quoi la délinquance du troisième âge est devenue réalité...

Écrit par : F. Salina | 03/03/2010

Les commentaires sont fermés.