05/03/2010

ça marche !

homeopathie.jpg

 

 

 

Question qui revient régulièrement, question sans réponse ; « l’homéopathie c’est comment, utile, inutile, à rembourser par l’assurance de base, à exclure, de la foutaise, une méthode géniale, etc, etc »

Le système de santé britannique a intégré l’homéopathie dans son arsenal de traitement de base. Tout est pris en charge, Tout va le mieux dans le monde de sa gracieuse majesté.

Pas tout à fait. Premièrement personne ne sait combien le « National Health Service » dépense par année pour ce genre de traitements.

Deuxièmement, la commission, chargée d’étudier l’effet des médecines complémentaires, a conclu à l’absence de preuves scientifiques.

Mais que, quand même, dans certains cas, lorsque tout à été essayé, l’homéopathie peut être prescrite.

Donc rien de nouveau sous le ciel médical.

Même constat en Suisse.

L’effet de ce traitement n’a jamais été prouvé scientifiquement. Aucune étude sérieuse n’existe.

Cela est-il suffisant pour permettre son remboursement ?

Monsieur Burkalter réfléchit à sa réintroduction dans le catalogue des prestations.

Si la loi est suivie, c’est non.

Si la loi est interprétée et le sens politique prime, c’est oui.

Mon avis : un vrai médecin homéopathe est utile car il consacre un temps énorme à comprendre son patient. C’est ce temps et cette longue relation de confiance qui permet au médicament de fonctionner. Il faut une longue pratique et une grande expérience.

Ceux qui se disent homéopathes, en ayant acheté un livre de recette, sont des fumistes.

07:15 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bien que cela n'ait pas à faire avec votre blog, je me permets de mettre le lien qui suit.

SAMEDI les Musulmans de Suisse manifestent à BERNE suite à l'appel au djihad de Khadafi.

http://regardsdefemmesmusulmanes.blog.tdg.ch/archive/2010/03/04/touche-pas-a-mon-pays.html

Écrit par : CEDH | 05/03/2010

Une fois de plus nous pouvons lire que l'homéopathie n'est pas prouvée scientifiquement.
Que signifie "scientifiquement"?
Cela signifie selon des dogmes que la science officielle - qui se prend pour le Pape de la Science - a édictés.
Des études très fines ont été réalisées et ont prouvé la valeur de l'homéopathie. Vous pouvez vous adresser au site spécifique consacré aux médecines alternatives de la bibliothèque de la faculté de médecine de Genève.
Vous avez raison de parler des fumistes qui prescrivent d'après un petit livre.
La science et l'art de l'homéopathie nécessite des études profondes pour en sentir l'esprit et les lois.
Oui, l'homéopathe écoute son patient et celui-ci prend conscience de lui, premier pas vers la guérison. C'est une partie de la prise en charge. Toutefois, elle n'explique pas tout de l'effet des remèdes qui peut être spectaculaire et dont on peut chercher l'explication en physique quantique pour ceux qui veulent des réponses scientifiques et en art vétérinaire ou en pédiatrie de la toute petite enfance - où le facteur "longue écoute" n'a pas lieu - pour ceux qui se basent sur des expériences directes.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 05/03/2010

Tout à fait d'accord avec Mme de Meuron. L'homéopathie , ça fonctionne, et ce n'est pas qu'un effet placebo ! On peut très bien l'utiliser soi-même pour des choses peu compliquées. L'un des avantages est qu'il n'y a pas derisques d'interactions fâcheuses avec un traitement alopathiques, et surtout il n'y a pas d'effets secondaires importants. ça marche ou non; il y a bien sûr des précautions à prendre surtout en cas d'infections et souligner qu'on ne soigne pas tout en homéo. Un médecin bien formé saura faire la part des choses ! Quant à son étude scientifique, il faut certainement faire appel à d'autres paradigmes scientifiques. Rappelons au passage que le Prof Luc Montagnier a repris en 2007 les travaux du chercheur Jacques Benveniste sur la mémoire de l'eau...La retraite + un prix Nobel semblent laisser plus de champ libre à certains chercheurs !

Écrit par : snups | 05/03/2010

"aucune étude sérieuse n'existe"
et si c'était la faute aux manquements de la science... elle n'est pas si brillante que l'on veut bien nous faire croire.

Écrit par : K. | 05/03/2010

Je ne sais pas d'où sort cette Madame de Meuron mais j'imagine qu'elle avait la rougeole lorsque son professeur a expliqué ce qu'était une preuve scientifique. Croire à l'homéopathie est à peu près aussi scientifique que de prétendre que les dinosaures ont disparu faute de place sur l'arche de Noé. C'est navrant de stupidité, d'obscurantisme, d'ignorance. Les gens qui croient à ces sornettes devraient plutôt aller chez des chamans et des exorcistes.L'homéopathie est la vache lait de tous les branleurs qui profitent de la détresse humaine, de la crédulité, de l'économie du manque qui caractérise notre société. Quant à la mémoire de l'eau Benveniste ne devait pas en boire beaucoup pour raconter de telles âneries.

Écrit par : Anastase | 07/03/2010

Anastase nous sommes deux! si on compte en plus l'humour.... :)))))))

Écrit par : Patoucha | 08/03/2010

"C’est ce temps et cette longue relation de confiance qui permet au médicament de fonctionner. Il faut une longue pratique et une grande expérience."

En lavage de cerveau?!!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 08/03/2010

Si si l'homéopathie ça marche... Preuve non pas scientifique mais tirée de la pratique quotidienne dans beaucoup de famille : un gamin se fait un gros bobo sur le doigt, il hurle, la maman accourt, lui donne avec un air docte 5 granules d'Arnica que le mioche avale avidement, la maman ajoute un bisou...
Croyez-moi ou pas, dans les 30 secondes l'enfant se calmera, la maman lui essuyera les joues, le mouchera et fin du trauma. Quelle chance avons-nous en occident de pouvoir acquérir - à prix d'or - de telles merveilles d'efficacité.
Mais que font les mamans dans les pays du tiers monde, elles qui n'auront jamais les moyens d'acheter les précieuses granules ???

Écrit par : Liseval | 08/03/2010

Lorsque l'homéopathie s'est fait connaître en Allemagne, le gouvernement a mandaté son meilleur médecin pour étudier cette nouvelle démarche thérapeutique. Ce médecin a pu constater les résultats très surprenants de cette science et il devint un excellent homéopathe.
Il ne s'agit donc pas de coire mais d'exppérimenter, comme devrait le faire chaque médecin plutôt que de discourir sur ce qu'il n'a pas palpé.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 12/03/2010

Intéressant de voir se qui se passe actuellement en Grande-Bretagne, pourtant traditionnellement ouverte à l'homéopathie : http://www.newscientist.com/article/dn18559-stop-funding-homeopathy-say-british-mps.html

Je pense que tout le monde est d'accord pour que les primes de l'AOS indemnisent le temps consacré par le médecin de premier recours pour comprendre son patient, cela fait bien partie des soins de "base" avec le meilleur rapport qualité/prix qu'aucun produit pharmaceutique ne pourra jamais surpasser.

Par contre, les préparations homéopathiques dépassent le cadre de l'approvisionnement de base. Tout comme des centaines d'autres "médicaments de confort" plus ou moins onéreux, faisant partie de la LS sous pression du lobby pharmaceutiques mais qui, dans la pratique, ne répondent pas aux critères efficacité, économicité, adéquation. Là aussi un sérieux coup de balai serait nécessaire. Si l'on considère que les critères actuels ne s'appliquent pas à certaines thérapies et qu'il convient de considérer d'autres facteurs, alors il convient de changer la loi... Au boulot !

Écrit par : Liseval | 16/03/2010

Les commentaires sont fermés.