15/03/2010

Comique troupier...

puce.jpg

 

 

 

Ah les technologies modernes. Simplification, gain de temps.

Moderne, il faut être moderne.

Notre vie dans une puce.

Notre mémoire sur une carte.

Notre santé fichée et codifiée.

Vous avez tous reçu votre nouvelle carte d’assurance maladie.

Très bien.

De mon côté, j’ai obtenu ma super nouvelle carte de médecin.

Les deux ont une puce. Génial.

Et grâce à un petit terminal, je peux mettre sur votre carte, quelques renseignements médicaux. Uniquement ceux que vous voulez.

Donc vous venez chez moi. Vous enfilez votre carte dans le machin, moi je fais de même et bing nous sommes connectés.

Bien le bonjour et patati patata.

Idéal, non !

D’accord je n’ai pas encore le terminal, mais j’ai la carte. Et pas tous les médecins ont ce sésame. Je suis un privilégié.

Tout à mon bonheur, je suis tombé hier sur un article du « Matin dimanche » qui m’annonce que les puces ne sont pas compatibles.

Impossible de lire les deux cartes en même temps.

Horreur, tragédie.

Ma carte ne serte à rien.

Notre association a dépensé bonbons pour rien.

Franchement vraiment n’importe quoi.

Mais enfin de compte, est-ce bien utile tout cela ?

Je ne suis pas du tout catastrophé, j’ai plutôt tendance à rire.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Et bien je crois que cette histoire est édifiante puisque elle illustre l'incurie du corps médical. L'association des médecins n'a visiblment pas pensé à vérfier que le système fonctionnait et a déboursé de l'argent sans garantie préaélable. Quelle meilleure parabole que cette débâcle pour appuyer ma critique de cette clique de nantis et d'enfants gâtés? Je vous rappelle que ce sont les mêmes qui pratiquent l'anamnèse, la prescription de médicaments et le conseil aux clients, ahh désolé je voulais dire patients. Va-t-on un jour ouvrir les yeux et appliquer à cette confrérie de pétomanes geignards les critères que l'on applique aux autres professions? Rien n'est moins sûr mais on peut cependant rêver. La profession médicale est décidemmment un gigantesque atelier protégé qu'il faudra un jour ouvrir à un examnen impitoyable.

Écrit par : Anastase | 15/03/2010

Ah mon brave Anastase ! Je me disais bien que le titre "Comique troupier" te ferait fondre sur ce blog comme une mouche sur une bouse encore tiède. Quelle délectation de lire ta prose sénile et acariâtre sur des sujets dont tu ne maîtrises pas même le commencement ! L'incurie, ça te connaît bien, toi qui a consacré des années à piller les fonds publics dans des recherches insignifiantes aux résultats douteux, ou à publier des bouquins sans envergure qui n'éclairent que ceux qui les brûlent pour se réchauffer en hiver. Et je ne parle pas de la science qui se résume pour toi à la notice de tes bas à varices.
Hélas, la carte à puce vient trop tard pour toi. L'inventaire de tes affections psycho-gériatriques nécessiterait l'adjonction d'un disque dur à la carte santé. La technologie n'en est pas encore là, mais on pourra dire que pour le coup tu es en avance sur ton temps. Sans doute la seule et unique fois de ta vie.

Écrit par : F. Salina | 15/03/2010

Mais c'est notre grand maratontonnien par procuration qui nous revient tout frais tout beau de son dernier congrès des operculophiles à la Chaux du millieu. Vous avez quand même eu le temps de passer au salon de l'auto et vous envoyer un schublig à la tommy avant de conduire vaillament votre camping-car sur les routes tortueues du Jura. Bref Salina, je sais que la course à pied provoque des dégats irreversibles sur les synapses mais il vous reste sans doute encore un peu de lucidité pour réaliser que votre humour sent le renfermé, la vieille serpillière mouillée, la crotte de bique. A côté de vous, Barrigue ou Mare thérèse Porchet sont de désopilant humoristes, des princes du rire.Vous devriez consulter chez Buchs, il a un tas de petites pilules roses et bleues ainsi que des explications qui trouveront leur chemin dans vos circonvolutions cérébrales fatiguées. Je vous ai mis de côté les mémoires de Bertrand Dubout que vous devez certainment idôlatrer. Je vous ai même commandé la version à colorier. Envoyez-moi votre adresse, je vous l'offre.

Écrit par : Anastase | 15/03/2010

Ah mon bon Anastase ! A te lire on entendrait presque le cliquetis de ta lourde gourmette en or (achetée sur les crédits du Fonds National) qui s'agite fébrilement.
Puisque tu es exceptionnellement dans une veine généreuse, j'aimerais que tu me fasses parvenir les livres d'un certain Langâne ou Langanelli publiés aux Editions de l'Empaffé, je crois. C'est plein de formules vides et prétentieuses, rien de mieux pour colorier. Quelque chose me dit que tu dois savoir où les trouver...
Dépêche-toi de me les envoyer, j'ai hâte de m'y mettre !

Écrit par : F. Salina | 15/03/2010

Les commentaires sont fermés.