19/03/2010

Faut-il aimer sa graisse ?

graisse.jpg

 

 

 

Peut-être, sûrement, car elle nous protège.

En fin de compte tout est dans la mesure, un peu beaucoup, passionnément, juste ce qu’il faut.

Trop maigre ou trop gros même combat.

Des chercheurs, Roger Unger et Philipp Scherer de l’université du Texas à Dallas, se sont intéressé au syndrome métabolique. Ce syndrome est un ensemble d’atteintes intéressant le cœur et lié à la présence d’un diabète.

Ils se sont rendu compte que ce problème était lié à une forte réaction inflammatoire.

Cette réaction découle d’une absorption massive de mauvaises graisses.

Ils ont remarqué que les produits inflammatoires étaient absorbés par les cellules graisseuses.

En conséquence la graisse nous protège, mais…

A un certain moment, il n’existe plus de place et les cellules graisseuses vont massivement relâcher les produits inflammatoires dans la circulation sanguine.

Et là patatras, le syndrome métabolique s’installe.

Vous suivez…

Donc vous pouvez de temps en temps régresser et vous ruez sur un bon hamburger bien dégeu et boire un litre de soda bien doux.

Mais par contre en faire votre nourriture de chevet, jamais.

Les américains sont en train de tester des médicaments anti-inflammatoires.

Et ils songent à une taxe calorie.

Tiens cela me fait penser que je dois prendre mon comprimé protecteur avant de déjeuner, comme chaque jour, au snack du coin…

07:04 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je me demande souvent pourquoi les médecins nous culpabilisent sans cesse au sujet de notre sur-poids, alors que c'est évident que l'on doit chercher une solution du côté du métabolisme, surtout avec l'âge.

Écrit par : K. | 19/03/2010

Moi je ne sais pas pourquoi, j'ai horreur des gens trop maigres, ils me donnent l'impression qu'il sont malades, et je dois dire que la plus part des gens que je connais avec des cancers et maladies graves sont touts très maigres et nerveux de comportement, j'ai commencé à associer la maigreur au malêtre et du coup je me suis un peu calmée avec la ligne et je mange de temps à autre ma cochonnerie , car une mamie italienne m'a fait un fois un sandwich au jambon de parme et m'a dit..

" puisque on doit mourir tous , allora il vaut mieux mourir contents "

La peur de mourir et de tomber malade ainsi comme la peur de grossir rends stressés et ça ça fait tomber malades, j'avais pas mal d'allergies dues au stress, maintenant je suis plus calme et je me laisse aller à mon métabolisme et ma santé en a toute de suite senti les bénéfices...

alors je mangerai mon jambon de parme avec sa graisse toute entière..

et je vivrai heureuse...

bonjour à vous..

Luzia

Écrit par : luzia | 19/03/2010

Merci Luzia pour ces mots qui me réchauffent le cœur. Je m'en souviendrais: vaut mieux mourir contente...

Écrit par : K. | 19/03/2010

A ce propos j'ai une anecdote vécue à vous raconter, qu'un ami médecin généraliste de la place m'a racontée :
" A ce patient qui voulait maigrir et que je voulais mettre à l'aise et en condition avant d'entreprendre le moindre traitement, j'ai proposé :
- Revenez la semaine prochaine, j'aurai davantage de temps, et nous pourrons discuter le bout de gras ... "
(histoire authentique !)

Écrit par : Santo | 19/03/2010

Les commentaires sont fermés.