08/04/2010

Régulation...

Regulation.jpg

 

 

Les médecins de premier recours (généraliste, interniste, pédiatre) peuvent, de nouveau, s’installer sans restriction.

Très bien, il en manque…

Mais en aucun cas à Genève.

Un afflux de nouveaux médecins est donc programmé.

Liberté du marché ?

Régulation ?

Le problème, c’est que les règles ne sont pas les mêmes pour tous.

Dans cette histoire, les médecins suisses sont défavorisés.

La formation est minimale, dans le reste de l’Europe, pour le médecin de famille.

En Suisse, il faut suivre au minimum 5 années de formation post-graduée sanctionnées par un examen.

La reconnaissance des diplômes. Automatique.

Vous venez de Roumanie, de France, de Belgique, vous obtenez immédiatement le droit de travailler.

Pourquoi s’en priver ?

Le hic : Essayez de vouloir vous installer en France avec une formation suisse ?

Allez, un petit effort…

Vous verrez, quasi impossible.

C’est l’Europe.

Donc, nous allons hériter de médecins mal formés, qui seront probablement employés par des structures privées axées sur le rendement immédiat.

Le perfectionnisme suisse, la qualité de la formation, ce qui a fait la force de la médecine suisse est en train de disparaître.

Un médecin mal formé coûte toujours trop cher, un médecin bien formé fait faire des économies.

11:12 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Un médecin mal formé coûte toujours trop cher, un médecin bien formé fait faire des économies.


Ah ah ah la meilleure de l'année, bravo Bertrand cette fois vous vous surpassez. Bravo pour cette version revisitée du "yen a point comme nous", elle est particulièrement savoureuse. on se demande à qui font-ils faire des économies, votre papier ne le dit pas mais j'imagine que cette remarque ne nous est pas adressée...

Il est vrai qu'en France et en Belgique le taux de mortalité est 3 fois plus élevés qu'en Suisse et que l'espérance de vie se situe autour des 43 ans mais je pense qu'il y a une explication plus simple. Les médecins français et belges sont capables de travailler à des tarifs moindres en offrant un niveau de prestation comparable, et c'est cela qui vous dérange cher praticien sur qualifié. il est vrai qu'ils ne pratiquent pas la génétique historique ou la psycho-généalogie mais je crois que l'on s'en remettra. Je vous refrai remarque que dans médecine libérale il y a libéral ce qui implique un droit à la concurrence... Vous ne l'avez pas oublié je l'espère?

Écrit par : Anastase | 08/04/2010

Très cher praticien en médecine libérale,

Vous laissez entendre que le médecin d'à côté, à 20 et quelques euro la consultation, est dangereux. Dangereux pour qui ? pour le patient qui le consulte ou pour votre porte monnaie ?

Avant que de crâcher sur la valeur des formations postgraduées de divers pays européens, vous devriez m'expliquer en quoi les belges et les français, exemples donnés par vous, sont bien plus mauvais que vous ? Des faits et des preuves ! A moins qu'il ne s'agisse que d'un acte de concurrence déloyale de votre part, dont moi, patient potentiel je serai victime.

Dans l'attente de votre réponse, qui m'évitera de faire procéder à une expertise sur la véracité de vos dires, je vous suggère de procéder à une lecture de la loi contre la concurrence déloyale.

http://www.admin.ch/ch/f/rs/2/241.fr.pdf

Écrit par : CEDH | 08/04/2010

Ah mon brave Ansatase ! Toujours sur la brèche et pointu comme une boule de pétanque. On dirait que tu as oublié tes lunettes à double foyer à côté du verre à dentier ce matin. On ne sait pas ce que l'on doit admirer davantage: ta persévérance dans la bêtise ou son niveau abyssal. Enfin, admettons que tu as des cisconstances atténuantes. Tu dégringoles à un âge où d'autres sont encore au sommet de leurs capacités.
Si tu avais lu correctement tu te serais rendu compte qu'il est question de niveau de formation et non de dumping tarifaire, tarmed s'appliquant à tous les médecins installés. Tu aurais dû t'informer auprès de tes amis praticiens à Porsche Cayenne avant de venir pondre cette nouvelle perle. En tout cas, ce n'est pas avec cette lamentable démonstration d'incompétence que tu vas faire remonter ta cote.
Entre nous, tu devrais laisser tomber le kirsch-pastis du matin et prendre quelques vitamines: il paraît que ça ralentit la démence sénile.

Écrit par : F. Salina | 08/04/2010

Cela n'a rien à voir avec la rémunération.
Il y a une grande différence entre 10 ans de formation en pratique hospitalière avec un examen au bout et 2 ans sur "le tas".
Je maintiens qu'un médecin bien formé est bon marché car l'expérience évite le recours à des examens inutiles et permet de poser rapidement le bon diagnostic.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 08/04/2010

Très cher praticien en médecine à prescription libérale,

Vos écrits seraient-ils une manière de suggérer que les médecins généralistes français et belges, qui de par leur odieuse présence risqueraient de heurter vos habitudes, ont été formé en 2 ans sur le tas ?

Serait-ce une manière d'alléguer que le titre suisse de formation postgraduée en médecine générale, appelé par les nostalgiques du national corporatisme un "titre FMH", nécessite 10 ans de pratique hospitalière ?

Quels sont, à ce jour, les condition pour qu'un bon suisse de Suisse, qui n'a jamais quitté la Suisse, puisse exercer libéralement et légalement la médecine à Genève ? A la charge des assurances sociales ?

Combien de médecin "bien de chez nous" sans titre FMH exercent à la charge des assurances sociales ?

Sur ce, je vous laisse, car je dois courir dare dare demander à mon médecin français, à 20 et quelques euro la consultation, sur quel tas il s'est formé.

Écrit par : CEDH | 08/04/2010

Bonjour CEDH,
Votre propos semble un peu confus. Pourriez-vous le clarifier ? Est-ce l'assertion que des formations de deux et cinq ans ne sont pas forcément équivalentes ? D'autre part, l'admission à pratiquer à charge de l'assurance obligatoire est soumise aux mêmes conditions pour les médecins suisses ou étrangers. Il en va de même pour le tarif.
La question du Dr. Buchs mérite d'être posée lorsque l'on connaît les pratiques de certaines permanences médicales genevoises.

Écrit par : F. Salina | 08/04/2010

@F.Salina

Mes questions sont parfaitement claires. Et il est aussi clair que vous ne voulez ou ne pouvez y répondre. Insinuations désobligeantes et mensonges sont bien plus simples et démagogiquement plus payantes.

Écrit par : CEDH | 08/04/2010

Je ne peux hélas rien de plus pour vous. Renseignez-vous un petit peu et revenez-nous bien vite quand tout ça sera plus clair pour vous.

Écrit par : F. Salina | 08/04/2010

@Salina.

On ne sait pas chez vous si l'arrogance l'emporte sur la bêtise.Vous dont la seule compétence est la course à pied. Considérez vous qu'un coureur qui s'entraîne deux heures par jour à moins de chance que celui qui en fait quatre ? Si c'était le cas vous auriez déjà gagné les jeux olympiques...

Écrit par : Anastase | 08/04/2010

Ah mon petit Anastase, c'est comme ça qu'on t'aime: écumant de rage dans tes éternelles charentaises. Mais ne le prends pas mal. Ce n'est pas de l'arrogance mais juste une saine condescendance envers le barbon rabougri du bulbe que tu es. Quelle jubilation on éprouve à pouvoir botter quotidiennement ton saint-siège avachi et ridé de mandarin déchu ! Comble du bonheur, tu te relèves même la nuit pour venir tendre l'autre fesse. Tu es décidément le tapis-brosse de ce blog (et de ma paire de Nike). C'est pas beau internet ?

Écrit par : F. Salina | 09/04/2010

Vous avez raison, vous seriez plutôt du genre brosse à reluire, le prince de la courbure, la fibre ancillaire et servile, jappant en remuant la queue chaque fois que son maître lui adresse un regard. Incapable de développer une pensée autonome mais tellement heureux d'aboyer pour défendre les privilèges des autres.

Écrit par : Anastase | 09/04/2010

Mais mon petit Anastase tu n'as pas encore compris que le seul privilège que je défends, c'est celui de m'essuyer le pieds sur ta pathétique carcasse de vieux blaireau marxiste ? Du temps de ta splendeur (usurpée) cela m'aurait coûté un blâme voire une suspension. Là non seulement c'est gratuit, mais en plus tu en redemandes. C'est pas génial ?

Écrit par : F. Salina | 09/04/2010

Les commentaires sont fermés.