13/04/2010

L'ignoble, l'affreux

Dr House.jpg

 

 

 

Bon, je ne vous fais pas un dessin. Je pars du principe que vous connaissez la série télévisée que met en scène le Dr House.

Vous savez ce médecin un peu spécial qui est prêt à tout pour découvrir le diagnostic de l’année.

Il est affreux, ignoble, manipulateur, méchant mais on en redemande.

Un étudiant en médecine américain, monsieur Czarny, de la Johns Hopkins University, a décidé de faire une travail sur le comportement éthique du bon docteur House et de son équipe.

Il a regardé tous les épisodes et bingo il a mis en évidence que dans 50 % des cas, le consentement des malades n’avait pas été demandé.

Il a répertorié 58 cas de mobbing sexuel entre les médecins et les infirmières et 27 cas entre les médecins et les patients.

Pas beau, sans parler des sous-entendus racistes et des attaques contres certaines religions.

Et pourtant, on l’aime.

On lui excuse tout.

Comme sa chef, qui n’arrête pas de lui faire du rentre-dedans.

Petite question vicieuse : dans la vie réel, c’est mieux ?

Notre étudiant en médecine trouve que ces collègues ne sont pas terribles, terribles…

Mais ne le répétez pas, pour ne pas faire plaisir à Anastase.

07:08 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Anastase a un peu de retard, il a dû passer chez son orthophoniste. La batterie de son sonotone a fondu pendant qu'il écoutait son disque favori des Choeurs de l'Armée Rouge.

Écrit par : F. Salina | 13/04/2010

Je pense que la subtilité des dialogues du Dr House est totalement hors de portée de notre ami Salina, lui ce serait plutöt les Pic-Meurons, cela lui rappelle sa vie exaltante et il aime bien les femmes un peu vintage.

Vous vous trompez Docteur Buchs, j'adore le dr House car dans cette marée de bons sentiments, de psychologisme à deux balles, il est totalement, irrémédiablement politiquement incorrect. Il rappelle tout simplement que personne ne veut mourir, que chacun s'accroche et est prêt à tout pour conserver sa misérable existance, même les plus dépressifs, que la médecine guéri parfois mais ne sauve personne, que nous nous nous cachons tous derriere le petit doigt de nos prétendues convictions morales ou religieuses, alors que nos menées sont égoistes. Dr House est un peu Jésus, version originale, il nous met tous à poils devant nos contradictions, il nous enlève nos béquilles, être noir juif ou handicapé n'offre aucun excuse. Personne dans la vie ne reçoit ce qu'il mérite mais ce qu'on lui donne et il faut faire avec. les premiers de classe sont aussi cons que les cancres. Cela nous change des discours lénifiants de l'église officielle et des psychologues déresponsabilisants qui nous pompent l'air et qui ont envahi les cabinets médicaux. Bref Dr House c'est l'anti calimero. La médecine est un jeu comme un autre, pas besoin de définir les rapports médecins - malade puisque les dés sont pipés dès le départ... Au lieu de s'enquérir de savoir s'il égratigné telle communauté ou voulu tirer l'instrumentiste, on ferait bien d'écouter ce qu'il dit et vous en particulier.

Écrit par : Anastase | 13/04/2010

Alors mon brave Anastase ! Tu as encore recyclé un de tes sermons pseudo-libertaire au rabais ? Pour les rapports humains et la médecine, tu repasseras. Tes considérations se situent à mi-chemin entre le courrier des lectrices de Marie-Claire et Picsou magazine. Pas étonnant qu'à force de pérorer devant des auditoires assommés par tant de fatuité, tu aies fini par te croire omniscient. Si le Dr House est un peu Jésus, tu es un peu notre St-Antoine, la démence sénile en sus.
On comprend mieux que tu aies choisi de verrouiller les commentaires de ton blog. Il ne faudrait surtout pas que la RSR fasse le rapprochement entre toi et Dédé. Des comptes devraient alors être rendus pour cette inacceptable dilapidation de la redevance.
Allez mon petit Anastase ! On reprend un petit pastis et c'est parti pour la face B des Choeurs de l'Armée Rouge. Le grand soir est peut-être au fond de la bouteille !

Écrit par : F. Salina | 13/04/2010

St-Antoine dites-vous ? et vous ? Je pense que vous avez un côté Marie-Madeleine, s'agenouille souvent et pas seulement pour prier...

Écrit par : Anastase | 13/04/2010

Les commentaires sont fermés.