06/05/2010

Merci Facteur ...

impôts.jpg

Non, non, ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre nos facteurs, mais une fois par année, je redoute leurs passages.

Et comme je ne peux pas savoir quand va arriver ce jour fatidique, je tremble à chaque fois que je les croisse.

Vous connaissez cette enveloppe grise, banale, sans prétention.

Oui un courrier administratif, comme il en existe d’autres.

Non, pas le service des automobiles qui vous signale que votre permis vous est retiré pour quelques mois suite à une peccadille.

Allez un effort, je sais que vous avez deviné, mais que vous n’osez pas prononcer le mot tabou, le mot vaudou, pire que dans « Harry Potter ».

Bingo, les impôts, le jour béni de la taxation, la date où vos économies vont disparaître comme par enchantement.

Mieux qu’au « Music Hall ».

Rien dans les poches, rien dans les mains, tout dans le coffre.

Vous avez deux solutions.

La première, vous n’avez rien vu, vous oubliez par réflexe, et vous imaginez l’ouvrir un de ces jours.

La deuxième, vous fermez les yeux, vous l’ouvrez en tremblant et vous demander à votre voisin aveugle de vous en lire les conclusions.

Bon si par hasard vous êtes un ancien mercenaire et que vous savez désamorcer touts les engins explosifs, vous pouvez simplement arracher le papier, déchiqueter l’envoi et vous planquer dans l’abri anti-atomique.

Assez plaisanté, est-ce qu’un gentil lecteur pourrait venir chez moi ouvrir ce truc, ce machin, cette damnée enveloppe.

06:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

votre blog est toujours bien svp continuez

Écrit par : rene blanc | 06/05/2010

Cher Bertrand, considérant que le devoir de chaque citoyen est de payer sa part à la collectivité, l'arrivée du facteur devrait au contraire être vécue comme un moment de joie. Quoi de plus beau, de plus exhaltant que de servir ses semblables. Cela dit je viens volontier vous tenir la main et celles de vos généreux confrères trop émus par ce merveilleux rituel de partage et de solidarité.

Écrit par : Anastase | 06/05/2010

Les commentaires sont fermés.