28/05/2010

La justice est en marche ...

scanner.jpg

 

 

Aux States, le progrès ne s’arrête jamais.

Des juges ont décidés d’utiliser un examen par scanner cérébral pour savoir si un témoin dit la vérité.

La méthode : vous mettez votre gugusse dans la machine, vous l’allumez, vous lui posez une question ou vous lui montrez une photo.

Il répond et dans un même temps un médecin regarde si la zone du MENSONGE fait tilt.

J’en reste baba (au rhum).

Bon immédiatement de gentils scientifiques ont testé cette méthode (Proceedings of the National Academy of Sciences, DOI : 10.1073/pnas.1001028107).

Heureusement, ils sont arrivés à la conclusion qu’ils ne pouvaient pas débusquer le vilain menteur.

Cela ne marche pas. Bien fait.

Mais où vont-ils chercher tout ça.

Ils vont finir par demander des conseils à monsieur Bush.

Comment, a-t-il fait avec les méchants pseudo-terroristes ?

06:41 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ce que vous ne nous dites pas mon cher Bertrand c'est que des médecins (probablement formés à Ann Arbor) ont accepté de tester cette méthode. Parce que le gugusse comme vous dites, il n'a pas été poussé dans le tunnel par un juge mais par un représentant du corps médical. Encore une foudroyante démonstration de l'éthique médicale.

Écrit par : Anastase | 28/05/2010

Puisque l'on parle éthique, mon petit André, pourquoi n'ouvrirais-tu pas les commentaires de ton Anachronique plutôt que d'aller éructer anonymement sur les autres blogs de la TDG ? A moins que tu ne considères la contradiction comme un crime de lèse-Anastase... Ce ne serait d'ailleurs guère surprenant de la part du tenant d'une idéologie totalitaire qui ne supporte pas la diversité d'opinion.
Allez mon brave Dédé, un peu de courage pour une fois ! Tu n'as rien à perdre puisqu'Anastase-Langaney est de toute manière grillé ici.
A ce titre, tu t'es fait plutôt rare du côté de chez Mabut. Peur d'être reconnu et de voir se tarir les fonds que tu dilapides joyeusement ? On sait bien que les mains qui délient ces bourses ne se trouvent pas toutes du même côté de l'échiquier et certains pourraient trouver à redire lorsqu'il s'agira de financer ta prochaine virée hédoniste sous les tropiques.

Écrit par : F. Salina | 28/05/2010

Les commentaires sont fermés.