31/05/2010

Transplantations : le blocage !

transplantation.jpg

 

 

3 centres de transplantations cardiaques.

30 opérations par années.

3 fois le même matériel, 3 fois les mêmes investissements.

Mais surtout trop peu d’interventions, par centre, pour être au top.

La logique, ne garder qu’un centre pour toute la Suisse.

Le problème, chaque centre universitaire se considère comme le meilleur.

Et Zürich encore plus.

Les cantons ont-ils le pouvoir d’imposer une décision ?

Faut-il que la Confédération impose son choix ?

Une réforme de la médecine universitaire est nécessaire.

Faut-il la gérer comme les écoles polytechniques ?

Un pôle en Suisse Romande, 2 pôles en Suisse Alémanique.

Les cantons ne s’occupant plus que de leur hôpital cantonal.

Il va falloir se retrousser les manches et trouver une solution rapide.

La crédibilité des cantons en dépend.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Difficile de comprendre ces atermoiements alors que tout le monde s'accorde sur la nécessité de concentrer la médecine de pointe en Suisse. Et cela augure mal des prochaines décisions en la matière au sujet desquelles les avis sont plus partagés.
Dommage, car c'était l'occasion rêvée pour les cantons de montrer la voie et affirmer leur leadership en matière de planification hospitalière.

Écrit par : F. Salina | 31/05/2010

Les commentaires sont fermés.