10/06/2010

Surréaliste...

croix de savoie.jpg

 

 

Ouverture des frontières.

Développement des régions.

Assemblée trans-frontalière.

Projet commun.

Main dans la main, comme dans la chanson.

Et voilà que l’UEFA décide que les frontières sont toujours là, que la ligne Maginot reste d’actualité et que les efforts et les accords de ces dernières années n’existent pas pour le football.

Consternant, bête et suspect.

Et en plus contradictoire avec les règles en vigueur qui peut voir un équipe aligner 11 joueurs étrangers.

Gaillard qui est à 100 mètres de la Suisse ne pourra pas jouer 3 ans à Genève.

Tout le monde était d’accord, mais Monsieur Platini doit défendre des intérêts qui nous dépassent.

Vous me direz que face aux problèmes mondiaux actuels que ce n’est pas grand-chose.

Juste, mais des fois la c… de certain énerve.

06:14 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je suis parfaitement d'accord c'est parfaitement incroyable. A l'heure de l'ouverture des frontières, de l'Europe, j'ai entendu qu'il y a avait des médecins genevois qui mettaient les pieds au mur à l'arrivée de médecins étrangers au bout du lacau motif que ceux-ci étaient moins bien formés ou encore qu'ils coûteraient plus cher, bref qu'ils soigneraient moins bien leurs patients, sachant que la médecine allemande ou française sont proches du Ghana ou du Burkina. Vous avez raison mon cher Bertrand, c'est navrant et désespérant. Mais comme pour Platini, ils sont sûrement des intérêts à défendre, lesquels?

Écrit par : Anastase | 10/06/2010

Quel honneur Anastase de savoir que la première chose que vous faites le matin est de me lire.
Je suis flatté.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 10/06/2010

Vous aussi apparemment mon cher Bertrand.

Écrit par : Anastase | 10/06/2010

Tout le monde n'était pas d'accord! Le petit monde politique genevois peut-être... mais ce n'était pas le cas des gendarmes genevois en sous effectif, du Servette FC ou de certains habitants.
Platini défend le foot et j'en suis convaincu. Si le déménagement de l'ETG avait été accepté, certains clubs comme les Rangers ou le Celtic auraient exigé à jouer dans le championnat anglais au détriment du foot écossais. C'est un exemple parmis tant d'autres de tourisme footballistique aux visées économiques.
Ce qui est dommage, c'est que Genève est incapable de créer un club omnisport à taille nationale et a avoir un vision à long terme du sport d'élite. Dans ce sens, le stade de la Praille est un mauvais projet sportif, de loisirs (concert) et une catastrophe économique! A Genève on veut tout, tout de suite et maintemant! Mais Genève a les yeux plus grand que ventre.
Bon vent à l'ETG à Annecy, ville qui se veut olympique. En a-t-elle les moyens? L'organisation des matchs de l'ETG est un bon début de réponse. D'ailleurs l'ETG pourra reprendre sa raison sociale initiale à savoir "Croix de Savoie" ses fidèles supporters en seront ravis!

Écrit par : Riro | 10/06/2010

@Riro. dans ce cas on ne parle pas de jouer avec une autre fédération. Croix de Savoie continue dans la championnat français.
Je suis d'accord avec vous dans le cas où Servette voulait participer au championnat français.

Écrit par : Bertrand Buchs | 10/06/2010

Les commentaires sont fermés.