28/06/2010

Drôle d'histoire...

 

bizarre.jpg

 

L’Assurance Invalidité n’arrête pas de vouloir faire des économies.

On sucre les anciennes rentes.

On traîne.

On limite drastiquement les nouvelles rentes.

Mais d’un autre côté, on utilise  bizarrement l’argent  public.

L’autre jour, une de mes patientes me raconte qu’elle suit un traitement chez un praticien, non médecin, adepte de la méthode Grinberg  (La Méthode Grinberg est un moyen d'apprendre à changer d'attitude personnelle et répétitive, d'arrêter de produire ses propres souffrances et limitations: c'est un travail corporel qui enseigne à travers le toucher, le mouvement, les exercices physiques).

Le type la papouille de partout et ne semble pas lui apprendre grand-chose.

Je lui demande qui lui a prescrit ce traitement.

Elle me répond que c’est l’orientatrice professionnelle qui la reçue à l’AI.

Elle lui a dit qu’elle la trouvait « bien malade (sic) » et qu’elle pouvait lui proposer un traitement.

L’Assurance Invalidité prenant en charge la facture.

Un peu étonné, je me renseigne auprès d’un médecin de l’AI. Ce confrère me réponds que c’est juste et que ces pratiques sont licites et encouragées.

Heureusement que je porte des bretelles sinon…

Et voilà le travail.

Tout passe comme dirait le père Losio.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Cette histoire me semble un peu curieuse. S'agissant de mesures médicales, l'AI ne les rembourse que jusqu'à l'âge de 20 ans. Sinon cette méthode émarge-t-elle aux mesures d'intervention précoce ou aux mesures d'ordre professionnel ?

Écrit par : F. Salina | 28/06/2010

La Méthode Grinberg est un moyen d'apprendre à changer d'attitude personnelle et répétitive, d'arrêter de produire ses propres souffrances et limitations.

Eh Salina, c'est peut-être la thérapie de la dernière chance pour vous. Parce que j'ai un coeur gros comme ça je vous encourage même si cela fait péter l'AI, je suis certain que cela coute moins cher qu'un voyage à Lourdes en camping car.

Quand à notre Bertrand qui nous expliquait sans sourciller qu'il recherchait dans les histoires familiales les raisons profondes de la lombalgie chronique, il n'hésite pas à se gausser de la méthode Grimberg. l n'a vraiment pas honte notre Bertrand. C'est beau la médecine libérale.

Écrit par : Anastase | 28/06/2010

Ah mon brave petit Nanastase, on se disait bien que la méthode Grinberg et le sujet des invalidités ne pouvaient manquer de te faire rappliquer ventre à terre ! En bon pervers polymorphe tu ne pouvais les manquer.
Tiens, tu pourrais d'ailleurs nous pondre un petit livre sur le sujet. Comme d'habitude personne ne le lira, mais cela pourra faire office de thérapie et faire épargner des sous à l'AI ainsi qu'à la caisse d'entraide des anciens de Siné Hebdo. Soigner les désordres du prof. Langaney & Mr. Anastase mettrait sérieusement à mal les comptes de ces deux institutions.

Pour revenir à un sujet plus terre-à-terre, tes voisins se plaignent de ce que tu fais griller sur ton balcon des cervelas au son des choeurs de l'Armée Rouge. Passe encore pour le bruit et l'odeur, mais te voir t'agiter en tous sens revêtu d'un slip de bain et d'un casquette de maréchal soviétique heurte leur sensibilité esthétique.
Sinon profiteras-tu de tes vacances à Palavasse-les-flots pour participer au tournoi préfectoral de fléchettes ? Il paraît que tu manques toujours la cible, mais l'important c'est de participer !

Écrit par : F. Salina | 28/06/2010

Les commentaires sont fermés.