30/06/2010

Comment reconnaître un vrai mâle ?

musclor.jpg

 

 

Les musclés, les tatoués, ceux qui sentent le sable chaud.

Les vrais de vrais.

Difficile question et encore une désillusion.

Pour le commun des mortels, une belle voix grave signifie avoir toutes les caractéristiques de Musclor.

Un chercheur de l’Université de Californie, monsieur Sell, vient de publier une étude « essentielle » (Proceedings of the Royal Society B, DOI : 10.1098/rspb.2010.0769.

Il a simplement fait écouter différentes voix et a demandé d’imaginer la masse musculaire.

Et bien, malheur de malheur, aucune corrélation.

Le timbre de la voix ne signifie pas le mâle.

Le Monde est de moins en moins compréhensible.

Et les études scientifiques de plus en plus crétines.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

29/06/2010

+ 0.2 %

Augmentation.jpg

 

 

C’est quoi ce machin, ce ridicule petit chiffre sans intérêt.

Ben simplement, l’augmentation des coûts des consultations dans les cabinets médicaux genevois entre 2008 et 2009.

Je croyais que nous étions trop chères, trop dispendieux, que nous avions appris à tordre le  cou du tarif pour s’octroyer des hausses pharaoniques.

Et bien non.

Et il faut mettre ce petit rien du tout en perspective avec l’annonce des probables primes d’assurance maladie 2011.

Plus de 10 %.

Berne plus cher que Genève.

Pied de nez salutaire.

Nous ne sommes plus les vilains petits canards.

Alors cette vertigineuse ascension, j’ai chaque année de la peine à la comprendre.

Elle ne correspond à rien de logique.

Elle est plus du double de l’augmentation réelle des coûts de la santé.

Seulement histoire de réserves insuffisante ?

Mauvaise gestion ?

Allez une petite dernière pour la route.

Trouvée dans le Berner Zeitung (http://bernerzeitzung.ch) du 27 juin 2010.

La CPT rachète les actions détenues par ses employés, administrateurs et dirigeants pour 600 francs  alors qu’elles valaient entre 20 et 40 francs.

Ce journal calcule que monsieur Simon Schenk (conseiller national UDC) va toucher, pour 300 actions, 170 000 francs.

Où sont les profiteurs ?

07:02 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

28/06/2010

Drôle d'histoire...

 

bizarre.jpg

 

L’Assurance Invalidité n’arrête pas de vouloir faire des économies.

On sucre les anciennes rentes.

On traîne.

On limite drastiquement les nouvelles rentes.

Mais d’un autre côté, on utilise  bizarrement l’argent  public.

L’autre jour, une de mes patientes me raconte qu’elle suit un traitement chez un praticien, non médecin, adepte de la méthode Grinberg  (La Méthode Grinberg est un moyen d'apprendre à changer d'attitude personnelle et répétitive, d'arrêter de produire ses propres souffrances et limitations: c'est un travail corporel qui enseigne à travers le toucher, le mouvement, les exercices physiques).

Le type la papouille de partout et ne semble pas lui apprendre grand-chose.

Je lui demande qui lui a prescrit ce traitement.

Elle me répond que c’est l’orientatrice professionnelle qui la reçue à l’AI.

Elle lui a dit qu’elle la trouvait « bien malade (sic) » et qu’elle pouvait lui proposer un traitement.

L’Assurance Invalidité prenant en charge la facture.

Un peu étonné, je me renseigne auprès d’un médecin de l’AI. Ce confrère me réponds que c’est juste et que ces pratiques sont licites et encouragées.

Heureusement que je porte des bretelles sinon…

Et voilà le travail.

Tout passe comme dirait le père Losio.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/06/2010

Un vrai mystère !

mystère.jpg

Une question à mille francs, un sujet de thèse en science politique, une étude sociologique ou simplement une vaste arnaque.

Mais pourquoi  les partis de droites sont-ils contre les médecins établis en pratique libérale ?

Pourquoi ne défendent-ils pas la liberté de s’installer, de travailler ?

Pourquoi font-ils une politique de gauche voir d’extrême gauche en réclamant une certaine étatisation de la médecine ?

La majorité des médecins sont de droites.

La majorité des médecins élus sont de droites.

Et c’est, pourtant, le parti socialiste qui remporte la mise en nous défendant avec conviction et intelligence.

Et cette remarque est écrite par un élu de droite.

Je peux vous dire que cela m’énerve, me bouffe le foie et me déclenche des crises d’urticaire.

Le monde politique marche-t-il sur la tête ?

Ou faut-il se demander perfidement si le financement des partis n’est pas responsable de cette façon de voir.

Les partis de droite n’ont-ils pas vendu leurs âmes aux caisses maladies ?

06:44 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/06/2010

Est-ce bien utile ?

 

de haller.jpg

 

 

Hier soir, tout guilleret, je monte dans ma petite auto, je mets la radio et j’entends une voix que je connais.

Mon président bien-aimé, Jacques De Haller (ou Von Haller pour les puristes) tient le crachoir.

Avant d’aller emboutir la voiture qui me précède, je me dis en aparté : « il est en train de nous parler des réseaux de soins intégrés ou peut-être annonce-t-il sa démission ? ».

Nenni, il est porteur d’une nouvelle capitale, un scoop méritant le une du journal de 18 heures, le genre d’annonce qui révolutionne la pratique de la médecine.

Monsieur Von Haller s’est inscrit au parti socialiste genevois.

Là il fallait vraiment que j’emboutisse la voiture qui me précédait.

Horreur, faisait entendre le journaliste, un médecin rouge, rassurez-nous !

Et pendant 10 minutes, les banalités se sont enchaînées.

Cher Jacques, juste deux ou trois petites perfidies de ma part.

Premièrement, pour moi, le poste de président de la FMH (Fédération des Médecins Suisses) est incompatible avec une fonction active dans un parti politique. Tu peux avoir des convictions, pas de problème, mais tu dois représenter l’ensemble des adhérents. Tu es obligé de te situer au-dessus…

Tu vas obligatoirement te retrouver un jour complètement en opposition avec  ton parti.

Et c’est déjà mal barré, parce que sur les réseaux de soins tu n’es, mais alors pas du tout, en symétrie avec les socialistes.

Sur ce dossier, tu es franchement PLR et allié des caisses maladies.

La liberté de choisir son médecin, aux oubliettes, la défense d’une médecine à une vitesse, rien d’audible, se battre contre les 20 % (pour ceux qui ne veulent pas entrer dans un réseau), un silence de cathédrale.

Attention l’opportunisme ne fait pas un bon politicien.

Bon alors tu démissionnes quand !

07:02 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

23/06/2010

De minot à chenu...

coup de vieux.jpg

 

 

Age de la retraite, âge des articulations, âge de mes trous de mémoire.

On se croit jeune, on se voit jeune et puis un jour, nous passons brusquement de minot à chenu.

Tremblement de terre, orgueil en berne, séduction aux vestiaires.

Pour moi, ce jour fatidique est arrivé hier.

Vaillant, content je m’en allais cheminant vers mon doux nid.

Grimpant à la force de mes mollets de vieux suisses, la montée de Saint-Gervais, je me dirigeais vers l’arrêt du tram.

Piquant un petit sprint, je réussi à le prendre.

Et là, un jeune inconscient, sans aucune psychologie, se leva et me dit avec une grande urbanité : « Monsieur, veuillez prendre ma place ».

J’essayais de parlementer, de trouver une solution équitable.

Echec complet, je m’assis sous le regard goguenard des passagers.

 

La prochaine fois, je rentre à pied.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

22/06/2010

L'arbitre au vestiaire...

arbitre.jpg

Je suis poli et je ne veux pas me lancer dans un certain langage fleuri.

Au foot, nous avons l’habitude d’envoyer ce pauvre dans des endroits improbables dans des tenues non moins folkloriques.

Mais attention pas touche à notre équipe national, parce que …

Hier notre homme en noir, rouge, jaune a fait fort pour Suisse-Chili.

Mais comme dirait ma voisine, à qui je ne parle plus, l’arbitre a toujours raison.

A voir.

Crénom de bon sang de ventripotent d’arbitre.

Bon alors nous faisons quoi.

Nous demandons une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU !

La médiation de Kadhafi !

La pensée du jour de Domenech : « un arbitre est une personne qui court dans tout les sens pour éviter d’avoir à toucher un ballon sur une surface verte ».

 

Monsieur Blatter , s’il vous plait,  si une fois, juste pour voir, nous pouvions essayer la vidéo comme au rugby et au hockey sur glace.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

21/06/2010

Je suis enfin soulagé !

code.jpg

 

 

Enfin une explication.

Depuis des années, je trainais une terrible culpabilité.

Les lits et fauteuils psychanalytique ne servaient à rien.

Je m’enfonçais dans mon deuil et ma faute.

Je m’étais même imaginé de rendre ma nationalité suisse.

Malgré tous mes efforts et ils étaient grands, je ne comprenais rien de rien, mais alors que dalle au suisse-allemand.

Une langue pire que le russe ou le chinois.

J’avais beau faire appel à mes connaissances de l’allemand, impossible de connecter.

Une honte.

Je me repliais sur moi-même.

Et bim ba boum, j’ai enfin compris. Euréka comme disait l’autre.

Le Suisse-Allemand est une langue secrète, un code inviolable.

Se sachant sur écoute, l’ambassade de Suisse en Lybie a utilisé ce langage pour éviter de se faire comprendre.

Les Lybiens ont tout essayé. Ils ont même contacté les chinois, les russes, peine perdue.

Impossible à décrypter.

Je suis rassuré.

Je ne suis plus seul sur cette planète.  

06:26 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/06/2010

Pauvre France...

 

tragédie.jpg

 

 

Douce France, le pays de mes ancêtres, le pays de mes cousins, le pays frère, le pays ami.

Trahie comme à Watterloo, battue sans panache, abandonnée.

Domenech le regard dans le vague, sans réaction, amoureux délaissé, seul, attendant le coup de sabre final.

Tragédie antique.

Le chœur va se déchaîner, appeler les foudres des dieux, la relégation dans les enfers.

Il faut des responsables.

Humanité, scénario connu rejoué depuis des siècles.

Malheur au vaincu.

Une page se tourne.

Je pense que dans un élan de courage, d’abnégation et de lucidité, la Fédération Française de Football va nommer le Président de la République comme entraîneur omnipotent, génial, grandiose, infaillible.

Dire que le Mexique jouait avec un gardien rase-moquette qui avait du se tromper de casting et un avant retraité et vétéran.

Le Monde est cruel et injuste.

Na.

07:07 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

17/06/2010

Aujourd'hui, je porte une cravate noire !

cravate-noire.jpg

 

 

Hier le Conseil national a enterré l’obligation de contracter.

Derrière ce terme étrange se cache simplement le fait que les caisses maladies ont l’obligation de rembourser tous les médecins qui ont le droit de s’installer sur le territoire suisse.

Depuis des années, les caisses maladies veulent pouvoir choisir leurs médecins.

Elles ont gagné et les conseillers nationaux n’ont vu que du feu.

En n’obligeant pas les caisses à travailler avec tous les réseaux d’un canton, en leurs permettant de choisir leur partenaire, cette obligation tombe naturellement.

Soyons plus simple.

Si vous voulez garder votre médecin, vous allez payer 20 % de la facture au lieu de 10 %.

Sinon, il faudra entrer dans un réseau.

Le choix de médecin devient payant, ce qui va à l’encontre de la LaMAL qui pose comme principe la solidarité entre les assurées.

Les médecins devront apprendre à gérer des réseaux à responsabilité financière, ce qui bêtement signifie qu’il faudra faire des économies sur votre dos.

Il faudra que nous apprenions à travailler avec un budget.

« Désolé madame Fénolan, mais pour votre scanner vous allez devoir attendre, car j’ai dépassé mon quota. »

Les assurances vont pouvoir venir me dire comment je dois travailler.

Le super panard.

Etonnant.

Imaginez un ingénieur, un architecte, un avocat qui reçoivent des ordres de politiciens leurs dictant leurs façons de travailler.

Etonnant.

Et bien je suis dans ce cas. Je vais devoir suivre des conseils, des incitations.

Je suis un nul qui ne s’est rien faire, qui a besoin d’être mis sous tutelle.

Merci et encore merci.

Et au bout du compte, vos primes continuerons à augmenter…

07:27 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

16/06/2010

Un petit air de dimanche...

dimanche2.jpg

 

 

Hier 17h30, la ville est vide, les places de parc s’ennuient, pas de voiture, le boulevard James-Fazy poudroie, pas de bruit, le temps est suspendu.

Dimanche, un mardi.

Le Portugal joue, Genève est devenue Lisbonne ou Porto, le temps d’un match de foot.

La police municipale, les agents du trafic et les « contredanseurs » fous pleurent au coin de la Place Grenus.

Rien, pas de travail, pas la moindre infraction.

Le supermarché brade ses produis, hèle le chaland qui lui n’a pas le temps, car le Portugal joue.

Que faire, boire des verres et attendre.

Chanter des chansons pleines de mélancolie, comme là-bas.

Pas un bruit, pas de but, Ronaldo tire sur le poteau, la ville frisonne.

06:41 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/06/2010

Un petit coup de blues...

blues.jpg

 

 

Il y a des jours comme cela où le doute s’installe et l’envie vient de fermer boutique et d’aller voir ailleurs si le ciel est plus bleu.

Après 16 ans de pratique médicale comme médecin libéral, j’ai l’impression que mon avenir n’est plus entre mes mains.

Le travail que j’ai fait, recommencé tous les jours, avec le désir de bien faire, d’être à l’écoute, d’être disponible, de continuer à me former, de perfectionner mon sens clinique n’a probablement servi à rien.

La médecine libérale, celle auquel je crois et qui m’a été léguée par mes maîtres va mourir.

La liberté, essentielle à ma pratique, et qui énerve tellement le commun des mortelles va disparaître.

Le médecin est libre. Et oui c’est comme cela.

Le médecin doit pouvoir, sans contrainte, fonctionner comme il l’entend.

Il doit pouvoir refuser, contester le pouvoir car il défend en premier son patient.

Le secret médical, le respect de la fin de vie, le refus de collaborer sont indispensables.

Il est quand même intéressant de constater que dans un système sans liberté individuel comme l’armée, le médecin n’a aucun ordre à recevoir.

Je n’ai jamais été aussi libre que lorsque j’ai fonctionné comme médecin d’école de recrues.

Demain le Conseil national va débattre d’une modification de la LaMal qui signera probablement la fin d’une époque.

L’introduction des réseaux de soins intégrés, avec la pénalisation des assurées ne désirant pas entrer dans ce type de structure va complètement transformer ma pratique.

Je vais devoir suivre les ordres. Moins d’examens, moins de consultations, moins de médicaments. Je vais être surveillé, calibré. Mon travail sera probablement délégué à d’autres professions moins chères.

Je deviens l’employé d’un système que je récuse.

07:04 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/06/2010

Vive les douanes suisses...

frites.jpg

 

 

Tudieu, bigre, diantre, le championnat du monde de foot débute aujourd’hui. Scoop.

La police est sur le qui-vive, les douanes ont augmenté leur vigilance.

C’est la lutte finale contre un trafic qui fait des millions de morts par année.

Enfin de la sévérité.

Enfin des résultats.

Est-ce la fin des réseaux de passeurs de frites ?

Démantèlement de la mafia belge ?

Hier en tout cas, nos douanes ont saisi des tonnes de frites entrées illégalement.

Il est vrai que le risque est maximum.

Le bipède football-addict va secrètement faire pêter son taux de cholestérol en mangeant des milliers de ces petits bâtonnets frits entourés de mayonnaise ou de ketchup.

Les coronaires vont se boucher inexorablement et les infarctus vont grimper en flèche.

La Confédération se devait de réagir. Elle la fait. Bravo.

Maintenant elle est dans l’obligation de rappeler son ambassadeur en Belgique et peut être d’envisager une rupture des relations diplomatiques.

Mais elle doit faire vite, car dès lundi la Belgique n’existera plus.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

10/06/2010

Surréaliste...

croix de savoie.jpg

 

 

Ouverture des frontières.

Développement des régions.

Assemblée trans-frontalière.

Projet commun.

Main dans la main, comme dans la chanson.

Et voilà que l’UEFA décide que les frontières sont toujours là, que la ligne Maginot reste d’actualité et que les efforts et les accords de ces dernières années n’existent pas pour le football.

Consternant, bête et suspect.

Et en plus contradictoire avec les règles en vigueur qui peut voir un équipe aligner 11 joueurs étrangers.

Gaillard qui est à 100 mètres de la Suisse ne pourra pas jouer 3 ans à Genève.

Tout le monde était d’accord, mais Monsieur Platini doit défendre des intérêts qui nous dépassent.

Vous me direz que face aux problèmes mondiaux actuels que ce n’est pas grand-chose.

Juste, mais des fois la c… de certain énerve.

06:14 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

09/06/2010

Les gars ; êtes-vous prêts ?

coupe du monde.jpg

C’est parti, dès vendredi on peut régresser, passer en mode binaire, revoir notre langage et roter en buvant des bières.

Un monde d’homme, les vrais, ceux qui savent tout sur les bleus, les natis, et les autres.

Une subtile dialectique sportive.

Une philosophie du ballon et des aléas de la vie.

Une parenthèse dans notre train-train quotidien.

Bref le panard.

Oublié l’accord UBS, la marée noire, l’impossible paix au Proche-Orient, et les guerres picrocholines carougeoises.

Heureusement que les femmes ne vont pas regarder le petit écran, comme cela madame Calmy-Rey pourra faire gaffe et penser à notre otage en Lybie.

Parce que les pépères du Conseil Fédéral risquent bien de l’oublier.

06:28 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

08/06/2010

Lettre ouverte au médecin de Nadal.

Nadal.jpg

 

 

Cher Confrère, je suis estomaqué et tout ébaubi pour vos compétences.

Vous avez réussi à ressusciter un sportif à l’agonie souffrant de graves problèmes  au niveau des épaules et des genoux.

Les journaux spécialisés parlaient d’atteintes irréversibles au niveau des cartilages et des ligaments.

Des opérations étaient envisagées et même le magnifique tonton commençait à avoir la trouille pour son compte en banque.

Pour dire, il nous semblait qu’il était cuit comme un petit LU®.

Et patatras, l’homme redevient performant. Il court encore mieux et il désespère tous ses adversaires en remettant toutes les balles. Plus de bandages ou autres genouillères, une renaissance.

Cher Confrère, j’ai bigrement besoin de vous, moi simple pékin rhumatologue. Il faut que vous publiiez votre méthode.

Nous avons besoin de votre savoir.

Qu’avez-vous injecté ?

Comment avez-vous fait pour qu’il retrouve une importante masse musculaire en quelques mois, mais vous convenez qu’entre le fin 2009 et le début 2010 l’homme n’est plus le même.

Ne pensez pas que j’imagine des choses peu recommandables.

Je suis simplement comme Saint Thomas.

Je veux voir pour croire.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/06/2010

Grève de la faim.

Grève de la faim.jpg

 

 

L’affaire Bernard Rappaz est dans tous les journaux et chaque jour la même question se pose : avons-nous le droit de le laisser mourir ?

La conseillère d’Etat, en charge du dossier, a déclaré qu’elle n’interviendra plus et qu’elle le laissera s’en aller.

Monsieur Rappaz pense le contraire et qu’il obtiendra, par cet acte, une modification de sa peine de prison.

Chacun semble camper sur ses positions.

 

D’un point de vue médical existe-t-il d’autres pistes ?

Si Monsieur Rappaz désire mourir et qu’il signe ce que nous appelons les directives anticipées, il faudra respecter son choix.

Si Monsieur Rappaz désire faire pression et que la mort n’est pas un objectif pour lui, alors il met sa santé en danger et les médecins auront l’obligation d’intervenir.

Si nous prenons connaissance des déclarations de monsieur Rappaz, il est clair qu’il opte pour la deuxième solution.

Madame la Conseillère d’Etat n’a pas le choix. Elle devra intervenir.

06:39 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

05/06/2010

La dérive des pharmas.

big-pharma.jpg

 

 

Gestion de la pandémie H1N1, indépendance des experts, validité des travaux scientifiques.

Bonne question, posée par le conseil de l’Europe, qui demande que le nom des experts ayant travaillé pour l’OMS sur la grippe H1N1 soit publié.

Un doute, un simple doute, une atmosphère, rien de prouvé.

Mais …

Je travaille depuis 16 ans en pratique privée et je remarque quelques bizarreries.

Les visiteurs médicaux deviennent de plus en plus agressifs et tendancieux.

Tellement que je suis en train de me dire que je ne vais plus les recevoir.

Ils n’hésitent plus à démolir la concurrence avec des arguments risibles et souvent fallacieux.

Les congrès médicaux deviennent des foires commerciales, les congressistes passant plus de temps à se faire remettre de gadgets et déambuler au travers de stands luxueux que d’écouter les exposés.

Les chercheurs sont sponsorisés par les pharmas, payés par les pharmas, soutenus par les pharmas.

L’Etat n’a pas les moyens pour soutenir une recherche indépendante.

Les articles scientifiques deviennent des arguments marketing.

Les résultats sont sortis de leur contexte, réarrangés pour « faire bien ».

Heureusement qu’il reste des journaux médicaux comme le British Medical Journal et le Lancet.

Grâce à eux j’ose encore croire à une objectivité.

10:49 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

04/06/2010

Un petit village de pêcheurs...

pêcheur.jpg

 

 

Alors comme cela Lausanne, la belle endormie se réveille.

Baffe monumentale pour notre égo de genevois les meilleurs, les plusplus intelligents, les pas comme les autres, ceux qui ont fait le Monde et ses alentours, bref les y en à point comme nous.

Grands projets, vison d’avenir, plans urbanistiques, connexion avec le vaste monde.

Relation harmonieuse entre la ville et le canton. Développement d’un réseau de transports publics intelligent, moderne, rapide.

Vous voulez que j’arrête ?

Non, please, encore 5 minutes avant que votre envie de m’en coller une grosse baffe atteigne son paroxysme.

Le plan d’extension du CHUV présenté hier.

Génial, intelligent, et la phrase qui tue : « Tous les Romands pourront venir ici  se faire soigner. »

Et voilà le travail.

Vaud construit, investit, imagine, est positif.

Genève se chamaille, se dispute, déprime coincé par la France, balbutie sa politique et arrive même à se ridiculiser en n’arrivant pas à penser une nouvelle constitution.

Le petit village de pêcheur au bord d’un lac, c’est définitivement nous.

06:26 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

03/06/2010

Clichés ...

clichés.jpg

 

 

Terrible bataille à la Constituante.

Débat picrocholinesque.

Les anciens contres les modernes.

Le sexe en étendard et en bandoulière.

Et toujours les mêmes clichés.

La gauche est féministe, la droite est machiste.

La gauche est humanitaire, la droite est sans cœur.

La gauche a raison, la droite se trompe.

La gauche est philosophie, la droite est affaire.

La gauche croit à la bonté humaine, la droite pense que l’homme est fondamentalement mauvais.

La gauche est fière, la droite est honteuse.

La gauche fait de la politique, la droite s’occupe de ses copains.

Cela devient lassant et ridicule…

Bref si vous en voulez d’autres, vous pouvez me téléphoner.

06:41 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |