05/07/2010

Quelle tiède !

Beau temps.jpg

 

 

Je suis un homme du froid, du vent, des mers qui bougent et des nuages.

Le beau temps m’angoisse.

Bizarre non.

Le beau temps ressentit comme une menace.

Au secours papa Freud ?

A part cela bosser dans la chaleur, la moiteur, pas génial.

Il faut donc instituer une alerte beau temps et donner congé dès que le ciel est trop bleu.

Obliger la sieste.

Même l’enseigner.

Car elle doit se faire avec méthode.

Elle s’apprend, elle n’est pas donnée.

Distribuer des éventails. Messieurs, ils en existent pour vous.

Et refaire le monde, sous un bel arbre, en écoutant sa voix.

Suivre le rythme des choses et non le rythme des humains.

Repenser la lenteur…

06:34 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Raghh la sieste ... voici quelques idées de positions à essayer ;o)

http://www.youtube.com/watch?v=mN4op41RSbE&feature=related


Bonne sieste !

(o_~)

Écrit par : Loredana | 05/07/2010

Autant dire que personne n'a intérêt à être malade durant l'été mais ça on le savait déjà. Moi qui depuis des années souffre de douleurs lancinantes à l'épaule gauche, je n'aurai pas d'autres resources que de piocher dans l'arbre généalogique familial pour voir d'où vient ma misère ou dois-je penser à m'inscrire au Club Tarmed?

Écrit par : Anastase | 05/07/2010

@Anastase, si vous souffrez de douleurs à l'épaule je suis votre homme.
C'est mon boulot.
Je suis d'accord de vous recevoir.
Sympa non.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 05/07/2010

A force de montrer la voie vers l'extrême-gauche ton épaule aura fini par s'user prématurément. S'agissant de toi, il est en effet fort douteux que le maniement du microscope ou tout autre forme de travail en soit responsable. L'usure c'est un peu ce qui attend tous les extrêmes en politique, mon petit Anastase, et tu n'y échappes pas.
Pour y remédier, inutile de chercher dans ton arbre généalogique. Tu n'y trouveras que bouilleurs d'enfants et inquisiteurs de province.
Ne vas pas non plus consulter le Dr. Buchs: il serait capable de te soulager. Ta sinistre petite haine se trouverait du coup privée d'objet, te précipitant dans une dépression nerveuse sans fin.
Non, pour guérir il te faut faire le pèlerinage de Moscou. On prétend que des larmes s'écoulent de la momie de Lénine le 17 octobre. Recueillies et mélangées à un flan caramel elles accompliraient des miracles, à condition de réciter à genoux un rapport du Commissariat au Plan quinquennal durant la Sainte ingestion.
Oui mon brave petit Dédé, la Foi accomplit des miracles !

Écrit par : F. Salina | 05/07/2010

Les commentaires sont fermés.