06/07/2010

Buvez un bon coup...c'est la canicule.

eau fraîche.jpg

 

 

N’hésitez pas, remplissez de grands verres d’eau et chaque heure un petit coup derrière la cravate.

N’attendez pas d’avoir soif, parce qu’à partir d’un certaine âge, et plus tôt qu’on ne le pense,  la sensation d’avoir besoin de s’hydrater disparaît.

Il faut de la discipline et de la méthode.

Si vous êtes irritable et que vous avez envie de tuer votre voisine, un petit coup.

Si vous avez tendance à piquer du nez dans votre assiette, un petit coup.

Si vous ne vous rappelez plus le nom de votre femme…c’est normal.

Si vous voyez des éléphants roses…le problème est ailleurs.

En plus, faites baisser votre température en prenant des douches et en faisant circuler l’air.

Ne sortez pas en plein midi, mettez un beau Panama, et à la fraîche un petit tour.

Apprenez à vivre au rythme du temps.

Mollo, tranquillos, les orteils en éventail.

C’est l’été.

Et Genève, pardon Carouge, est la plus belle ville du monde, en juillet.

06:46 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je suis passé chez mon caviste préféré cullyérans, merci !

Écrit par : Corto | 06/07/2010

tout à fait d'accord avec vous Bertrand, bons conseils mais nous ne sommes pas tous des médecins, nous sommes quand même obligés de travailler entre les siestes. Je sais c'est dur mais...

Même Salina doit parfois vidanger les toilettes chimiques du camping lorsque sa femme astique sa collection d'opercules sur l'histoire du téléphone en Suisse. Et je ne vous raconte pas la chaleur dans l'habitacle avec l'odeur du caniche, l'été devient vraiment une épreuve.

Écrit par : Anastase | 06/07/2010

Bon brave petit Anastase, il faut écouter les conseils du Dr Buchs et ne pas diluer l'eau avec du pastis et de la vodka. La canicule ayant des effets dévastateurs sur les personnes du 3ème âge, ne te sépare jamais de ton brumisateur qui ajoutera une bienfaisante brume humide à celle, mentale, qui obscurcit ton esprit.
Pour le reste n'oublie pas la fête du cervelas qui se tiendra cette année au siège du Parti (17, impasse André Langaney à Carouge). Comme chaque fois tu nous tiendras un discours édifiant sur la nécessité d'éliminer la classe en blouse blanche pour la remplacer par des griots et des barbiers.
On a hâte d'y être !

Écrit par : F. Salina | 06/07/2010

J'ai un médecin qui ferme l'après-midi en été parce qu'il fait trop chaud dans son cabinet. Tout le monde devrait pouvoir faire autant! Patrons, si vous ne pouvez pas fermer, offrez l'air conditionné à vos employés, ils ne voudront plus quitter leur poste.

Écrit par : K. | 06/07/2010

Les commentaires sont fermés.