23/07/2010

Mais à quoi sert la Poste !

Poste.jpg

 

 

Je vous avais dit que j’étais en vacances.

Tranquille, les orteils en éventail, sans grands soucis.

Et me voilà à la poste de Carouge, juste pour un petit paquet à envoyer, et là, très gentiment l’employé de service me tend une publicité et me demande de la prendre.

Je trouve étrange que les employés aux guichets distribuent directement des invites publicitaires, mais je pense, in petto,  que c’est le résultat de la politique socialiste de monsieur Leuenberger.

Il faut faire de l’argent et se vendre à des sponsors.

Je m’empare du fascicule. Une pub pour Mediservice, l’entreprise qui envoie des médicaments pas le poste.

La Poste est-elle devenue actionnaire ?

Comment peut-on permettre à une régie de l’Etat de concurrencer les pharmacies ?

Est-ce le rôle de la Poste ?

10:06 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Tant que la poste reste un service public, cela n'est probablement pas acceptable. Dès lors que la poste devient une entreprise comme une autre, il n'y a pas de raison de l'empêcher de pratiquer la politique commerciale qui lui convient.

Écrit par : Anaxagore | 23/07/2010

"Comment peut-on permettre à une régie de l’Etat de concurrencer les pharmacies ?"

C'est vrai quoi, concurrencer les pharmacies quelle horreur, dans le pire des cas ça risquerait même de faire baisser le prix des médicaments.

Écrit par : Eastwood | 23/07/2010

@Eastwood : Croyez vous vraiment que ce sont les pharmacies qui fixent les prix des médicaments remboursés ou non par les assurances. Moi cela m'étonnerais beaucoup.
De plus si vous tombez en panne de médicaments (ce qui peut arriver à tout le monde) parce que vous avez oublié de renouveler votre ordonnance, essayez de vous faire dépanner par ces entreprises, sans ordonnance, pas de médics, alors que si vous ètes client régulier dans une pharmacie on vous dépannera en attendant la prescription de votre médecin. Arrêtons de favoriser ces boîtes sans âme et sans contacts humains et qui ont très bien compris comment manipuler les assurances maladie qui encouragent à se passer des pharmacies traditionnelles, les urgences, les gardes du week-end etc... ce n'est pas avec ça que l'on maintiendra une bonne répartition des officines.

Écrit par : graindesel | 23/07/2010

Eh bien mon cher Bertrand, moi qui croyais que vous profitiez de vos vacances pour traduire Paracelse en vieux slavon. Il faut dire que les pharmaciens sont à plaindre, car mis à part l'excellent service qu'ils prodiguent à leurs clients (par exemple en facturant 25 balles de frais de dossier) leurs excellents conseils font toute la valeur ajoutée du commercant de proximité. je suis derrière vous à 100%, car si les patients commencent à commander leurs médicaments au vrai prix et court-circuitent les petits arrangements entre cabinets et officines,où va-t'on ? C'est la fin de la médecine de qualité!!!

Écrit par : Anastase | 26/07/2010

Décidément, l'imbécillité ne prend pas de vacances elle !!

Écrit par : Gipi | 27/07/2010

Les commentaires sont fermés.