18/08/2010

Dérives.

mercenaires.jpg

 

 

Il s’en passe de bien belles chose de par le vaste monde.

Les guerres se privatisent.

Un retour aux mercenaires, aux soldats de hasard, aux spadassins, aux reitres.

La démocratie ne contrôle plus rien.

L’argent décide.

Vous allez me dire que ces choses se passent loin de nos yeux, dans des contrées sans foi ni loi dirigées par des pseudo-gouvernements.

Oui et non.

Doucement le rôle de l’Etat est en train de changer.

Au lieu de se préoccuper du bien public, il est utilisé et manipulé par des groupes de pression.

La sécurité est de plus en plus déléguée à des sociétés privées.

Le rôle de l’armée est discuté dans un immense tohu-bohu.

Le système de milice semble voué à disparaître.

Nous allons professionnaliser, bonjour les dégâts.

La santé est donnée en fermage aux caisses maladies.

A quand l’éducation.

Triste, non !

06:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Eh oui nous vivons dans une société marchande où chaque chose à son prix ou plutôt sa valeur, la sécurité, la santé sont des biens de consommation qui s'achètent ou se vendent. Malgé des grands moulinets avec les bras et des cris de vierge effarouchée, ce sont les idées sur lesquelles votre parti s'est toujours aligné.Derrière le discours convenu sur "faisons faire cela par le privé, il le fera mieux et moins cher", c'est le rôle d'arbitre et de protecteur de l'Etat qui passe à la trappe.

Écrit par : Anastase | 18/08/2010

Les commentaires sont fermés.