24/08/2010

Sidérant.

femme-et-politique2.jpg

 

 

Un tacle par derrière, volontaire, pour faire mal.

Carton rouge à tous les coups.

Cela augure des séances du prochain Conseil fédéral houleuses et pleines de charme.

La panique à bord parce que nous pourrions avoir 5 femmes sur 7 conseillers fédéraux.

Et alors, où est le problème.

Ce genre de remarques, nous pouvons l’attendre d’un homme, bien machiste, mais que cela vienne d’une femme, il faut m’expliquer.

La révolution culturelle est encore à faire.

« Mais mon bon monsieur, les femmes ne peuvent pas se pifer, elles sont jalouses, elles vont s’arracher les cheveux… » Et j’en passe bien d’autres.

Vous allez les entendre ces remarques.

La boîte de Pandore étant ouverte…

Sus à la femme, pas socialiste, mais radicale.

Madame Calmy-Rey, notre ministre des affaires étrangères, a une fin de règne bien difficile.

Elle devient hargneuse, revancharde.

On ne devient pas sympathique en allant pousser la chansonnette dans des émissions populaires. Elle me fait penser à Giscard qui jouait de l’accordéon pour faire peuple.

Bon on résume. La femme candidate radicale ne passera pas. Elle fait peur. Nous aurons à la place un bon nounours bernois, bien à l’écoute des milieux économiques.

Et le monde continuera à tourner, ainsi va la vie.

06:20 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Contrairement à vous mon cher Bertrand, Micheline a une position politique et non pas émotionnelle-démagogique. Elle n'est pas en faveur de la candidate radicale car elle ne partage pas ses opinions très marquées à droite non pas parce qu'elle est une femme. C'est lui faire un méchant procès d'intention. Quant à faire peuple, il est vrai qu'aller dans les Rocheuses se faire rouler une pelle par un sauteur à ski, c'est très très classe aussi.

Écrit par : Anastase | 24/08/2010

Franchement je ne vois pas ce qu'il y a de sidérant dans cette déclaration. C'est juste que MCR devance un problème avant qu'il ne se pose. On pourrait dire qu'elle est prévoyante, voire visionnaire.

Moi-même, qui suis un féministe, je ne suis pas pour une domination politique des femmes sur les hommes. La progression des femmes au pouvoir doit avoir une limite, celle de (à peu près) la moitié. Sinon ce sera les hommes qui devront ensuite militer pour le masculinisme. Et on aura pas avancé d'un iota.

Bref, vive la parité. (et la marité bien-entendu)

Écrit par : Fufus | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.