28/08/2010

Grave question...

Non.jpg

 

 

Pas drôle, l’actualité de ces jours.

Le rôle du médecin, encore une fois, remis en cause.

Jusqu’où peut aller son indépendance ?

Je sais que nous embêtons tout le monde.

Nous réclamons haut et fort notre liberté.

Cette liberté n’est pas celle de faire tout et n’importe quoi.

De profiter et de s’en mettre plein les fouilles, comme le pense Anastase.

Non la liberté d’établir une relation de confiance avec son patient et de pouvoir décider dans son âme et conscience, en dialogue, ce qu’il faut faire.

Deux personnes, en dehors de tout.

Pas de règles, règlements ou article de loi.

C’est nécessaire.

Je ne peux pas travailler autrement.

Le Tribunal Fédéral dans sa décision, sur l’affaire Rappaz, prétend obliger les médecins à alimenter une personne en grève de la faim contre sa volonté.

Dangereuse décision, qu’il faut refuser.

Jamais je n’accepterais une obligation venant en contradiction de mon serment de Genève et de mon code de déontologie.

Quitte à aller en prison.

Je demande à tous mes collègues, à la Fédération des Médecins Suisse de signifier clairement leur désaccord.

Non, non et encore non.

14:48 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

tout à fait d'accord avec vous,c'est comme si l'on vous tendait un piège,à vous les médecins de ne pas y tomber

Écrit par : lovsmeralda | 28/08/2010

La volonté de B.R. n'est pas de mourir mais de faire pression sur la justice.
Son obsession de ne se défendre actuellement que par ce moyen est pathologique.
On peut donc comprendre que le TF, avec les conseils de psychiatres, décide d'alimenter un tel malade.
B.R. a fait aussi ce qu'il fallait pour ne plus être sous sa propre responsabilité.
Il est donc sous la responsabilité d'autres personnes. Peut-on exiger de ces autres personnes de le laisser froidement mourir?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/08/2010

La volonté de B.R. n'est pas de mourir mais de faire pression sur la justice.
Son obsession de ne se défendre actuellement que par ce moyen est pathologique.
On peut donc comprendre que le TF, avec les conseils de psychiatres, décide d'alimenter un tel malade.
B.R. a fait aussi ce qu'il fallait pour ne plus être sous sa propre responsabilité.
Il est donc sous la responsabilité d'autres personnes. Peut-on exiger de ces autres personnes de le laisser froidement mourir?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/08/2010

Sauver ou laisser mourir quelqu'un parce qu'il veut faire pression sur la justice c'est une question tellement difficile. Je n'ai aucune idée de ce qui serait juste. Si on le sauve, plein d'autres prisonniers feront la même chose. Je sais seulement que Rappaz commence à me taper sur les nerfs. Il coûte à la société, il torture son propre corps sachant que les séquelles seront permanentes... il ne peut pas juste payer sa dette comme tout le monde?

Écrit par : K. | 29/08/2010

@K : Je ne suis pas sûr que beaucoup d'autres prisonniers seraient capables de jeuner aussi longtemps.
Rappaz a toujours été dans la marge, en dehors des règles, ou manipulant les règles pour lui.
Je pesne qu'il est capable d'aller jusqu'au bout et de se laisser mourir.
C'est franchement un cas particulier et les cas particuliers ne peuvent pas être mis en équation.
Même s'il nous énerve, il faut respecter son choix.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 29/08/2010

Alors nous assistons à un suicide qui, comme les suicides les plus égoïstes, cherche à punir ceux qui restent avec la culpabilité et des questions sans réponse.

Écrit par : K. | 29/08/2010

@K : Il n'y a jamais d'explication logique à un suicide.
Et personne n'est responsable d'un suicide.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 29/08/2010

Je ne critique pas le suicide. On peut se suicider en laissant une lettre pleine d'amour pour les proches, on peut s'inscrire à Dignitas ou Exit et en parler avec sa famille et ses amis pour qu'ils comprennent et ne culpabilisent pas. On peut être tellement désespéré que l'on ne pense pas à faire tout ça. Et on peut se suicider comme ultime manipulation.

Écrit par : K. | 29/08/2010

En tous cas une chose est certaine ce n'est pas notre Bertrand avec son profil de moine tourier qui risque de se lancer dans un grève de la faim...

Écrit par : Anastase | 29/08/2010

Soucieux de leur santé, Anastase et ses amis maoïstes préfèrent généralement voir la grève de la faim sous-traitée aux prisonniers d'opinion. Une telle privation aurait en effet rapidement raison de notre cher blog-crotteur au physique de notaire de sous-préfecture.

Écrit par : F. Salina | 29/08/2010

Chers lecteurs et responsables de blog, M. Mabut censure l'accès à la liste des blogs, celui de Rise de Tel-Aviv, alors qu'il va se faire offrir des verre par hani ramadan !
Voudriez-vous bien nous expliquer pourquoi les idéologies sulfureuses des islamistes sont misent tout en haut de liste à longueur d'année alors que Rose de Tel-Aviv ne sont jamais affichés ?

Écrit par : Corto | 29/08/2010

@Anastase : heureusement pour vous, car que feriez vous sans votre crachage de bile quotidien, vous auriez de sérieux problèmes hépathiques même si la nourriture asiatique n'est pas très grasse.

Écrit par : graindesel | 29/08/2010

Si vous estimez que personne n'est responsable d'un suicide, ce qui est sûr c'est que beaucoup de personnes se sentent concernées par un tel acte. Un geste aussi brutal stimule la compréhension et incite à de profondes prises de conscience.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29/08/2010

Chers lecteurs et responsables de blog, M. Mabut censure l'accès à la liste des blogs, celui de Rose de Tel-Aviv, alors qu'il va se faire offrir des verre par hani ramadan !
Voudriez-vous bien nous expliquer pourquoi les idéologies sulfureuses des islamistes sont misent tout en haut de liste à longueur d'année alors que Rose de Tel-Aviv ne sont jamais affichés ?

Écrit par : Corto | 29/08/2010

Chers lecteurs et responsables de blog, M. Mabut censure l'accès à la liste des blogs, celui de Rose de Tel-Aviv, alors qu'il va se faire offrir des verre par hani ramadan !
Voudriez-vous bien nous expliquer pourquoi les idéologies sulfureuses des islamistes sont misent tout en haut de liste à longueur d'année alors que Rose de Tel-Aviv ne sont jamais affichés ?

Écrit par : Corto | 29/08/2010

@corto pas costaud du cortex : un costard pour tocard

http://archives.tsr.ch/player/haschich-questions

Écrit par : réplique | 30/08/2010

n'oublions pas qu'il existe aussi des familles à suicides,oui la dernière guerre a fragilisé bien des familles et certaines mères ayant vu leur propre mères partir pour les camps ont porté ce poids,non sans chercher parfois à mettre un terme à leur vie et à celle de leurs enfants,car incomprises par tous ceux qui les entourait,ces enfants là psychologiquement affectés eux aussi à vie,par cette terrible envie d'en finir,cachant une mélancolie de bohème,bien connue des pays de l'est

Écrit par : lovsmeralda | 30/08/2010

Les commentaires sont fermés.