01/09/2010

Maladie d'Alzheimer : vers un diagnostic précoce ?

Alzheimer.jpg

 

 

Nous avons tous les chocottes de vieillir sans se rappeler, dans l’oubli,  dans le monde parallèle de la maladie d’Alzheimer.

Une véritable épée de Damoclès.

Le destin ?

Une impression d’impuissance et des familles à la dérive.

Les traitements marchent mal ou pas, simplement parce que le diagnostic est fait trop tard.

Cette semaine, nous avons appris qu’il est possible de doser dans le liquide céphalorachidien (le liquide qui entoure la moelle épinière) une protéine qui serait la signature de cette maladie.

Il est encore trop tôt pour savoir si cette découverte constitue une avancée décisive dans le dépistage de cette maladie. Mais les résultats sont encourageants.

Cette protéine était présente chez 90 % des malades souffrant d’Alzheimer, chez 72 % des malades souffrant de démence et seulement chez 36% des malades présentant des troubles de la mémoire liés à l’âge.

Un peu de ciel bleu.

Et on se tient les pouces.

L’avenir de la médecine est dans l’établissement de diagnostics précoces.

On y travaille.

06:42 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Voilà une bonne nouvelle pour Anastase, notre blog-crotteur invétéré. Il lui reste donc une lueur d'espoir...

Écrit par : F. Salina | 01/09/2010

Merci Salina, dites moi, vous pensez que cela marche aussi pour le crétinisme alpestre et les mariages consanguins? Probablement pas, et dans votre cas la maladie semble tragiquement évolutive, votre humour s'enlise de plus en plus dans la complaisance et la lourdeur chronique. Faites-nous plutôt un petit couplet sur les réseaux de santé, nous savons tous que cela vous met en joie et vous aide à supporter le vide intellectuel abyssal dans lequel vous pataugez. Je ne vous promet pas de faire la claque mais au moins de ne pas faire de commentaires.

Écrit par : Anastase | 01/09/2010

Il est triste de lire que deux messieurs cultivés utilisent un sujet aussi dramatique pour moult familles afin de s'envoyer des vannes. Les problèmes de santé méritent que l'on se penche dessus avec esprit, coeur et intelligence.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 02/09/2010

un simple petit bonjour du dimanche
un cousin rhamatologue n'ayant pas dépassé la cinquantaine,est hospitalisé,il est atteint d'une démence précoce,terme ancien utilisé en psychiatrie,c'est triste,et combien de médecins ont disparu atteint de cette maladie, dont un très proche ayant travaillé un demi siècle dans notre commune et qui placé dans un établissement pour personnes âgées,revint plusieurs fois seul mais démentifié dans notre village situé à quelques kilomètres de l'EMS ,cherchant son passé,errant comme un animal,oui triste constat,et combien nous ses patients,oui excellent médecin de famille connaissant chacun,avons été plongé dans la stupeur,lui nous croisant,mais l'air hagard,et ce sourire figé si caractéristique des Alhzeimer

Écrit par : lovsmeralda | 05/09/2010

Un brin d'humour à l'attention d'Anastase !
Pourquoi toujours parler de crétinisme alpestre alors qu'aujourd'hui le plus virulent est le "crétinisme urbain"
ABE

Écrit par : Hypolithe | 06/09/2010

Les commentaires sont fermés.