17/09/2010

Comme un vent de changement...

brise2.jpg

 

 

Une petite brise, un souffle agréable, ce petit vent qui annonce le printemps.

Le Conseil national vient d’accepter le principe de la cantonalisation des réserves des assurances maladies.

Merci au grand conseil genevois et au Conseiller d’Etat Unger.

Enfin votre argent pourra vous être rendu sous forme d’une baisse des primes.

2011, première année de diminution ?

Pourquoi ne pas rêver !

Dommage que mon collègue Cassis (vice-président de la FMH et député PLR) ait défendu les assurances.

Enfin ce n’est pas si dommage que cela. Nous savons maintenant pour qui  il roule et il serait intéressant que la FMH se demande si sa place est vraiment au comité central de cette association.

N’oublions pas qu’il est le défenseur acharné des réseaux de soin intégré.

Pour qui profite le crime ?

 

Alors laissons-nous porter par ce venticelo et espérons en des jours meilleurs.

L’espoir fait vivre…

15:40 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il est vrai que si Cassis avait été PDC, il aurait soutenu les assurés avec grandiloquence en public et bien entendu tout fait pour que les assurances remportent la mise. Unger a eu le mérite de s'engager clairement mais il est vrait qu'il n'est pas catholique, ceci explique sans doute cela.

Écrit par : Anastase | 17/09/2010

Donc voici en voie de cantonalisation les dépenses, recettes et réserves de l'assurance maladie.

Reste donc à cantonaliser les recettes, dépenses et les dettes (ou réserve pour certains cantons) de l'assurance chômage.

Écrit par : CEDH | 17/09/2010

@Mr.Buchs : Mais ou diable trouvez-vous les illustrations de vos billets, elles sont drôles et originales et font oublier tous les commentaires des vieux barbons qui n'ont aucun de l'humour et qui croient tout savoir. Un grand merci pour cela.

Écrit par : graindesel | 17/09/2010

Les commentaires sont fermés.