22/09/2010

Mais que dois-je faire ?

POPs.jpg

 

 

Il faut maigrir. La politique n’aide pas, charcuterie et fromage, horaire des repas plus qu’irrégulier.

Anastase m’a déjà dit de faire gaffe et m’a traité de moine pléthorique.

Ok, je suis prêt.

Il faut que je tombe amoureux pour vivre d’eau clair.

Bien tout est en place.

Le problème, c’est que je viens de tomber sur un article paru dans le « International Journal of Obesity » (DOI : 10.1038/ijo.2010.188).

Monsieur Duk-Hee Lee de l’université de Daegu en Corée du Sud (dans le nord, ils n’ont pas ce problème) prévient que la perte de poids libère les POPs contenus dans la graisse.

Au secours les POPs débarquent.

Mais quoi que c’est ce truc, comme dirait Zazie.

Les Persistent Organic Pollutants, in English dans le texte.

Ce sont des dérivés synthétiques chimiques qui proviennent des pesticides et qui entrent dans la chaîne alimentaire.

Ces horreurs augmentent le risque de cancer, de diabète et de démence.

Bigre.

Pas politiquement correct ce truc là.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

restez come vous êtes n'écoutez surtout aucun conseil médical,rire

Écrit par : line.bielmann | 22/09/2010

mais bien sûr et quoi encore? Je pourrais ajouter l'injustice génétique (nous sommes tous gros dans ma famille), mon meilleur ami mange comme trois et il est toujours maigre, les régimes sont dangereux, vous pourriez tomber dans l'anorexie, bref, je commence lundi si je me sens en forme mais en ce moment avec le travaille que j'ai je ne vais pas encore m'infliger des privations. Toutes les excuses sont bonnes. Alors le bon docteur Anastase va vous donner une consultation gratuite, rien à rembourser, pas de franchise, pas de médicaments rien, juste changer votre style alimentaire.

alors ..on supprime les graisses et les sucres, on force sur les légumes et les fruits(pas les gratins hein?), On supprime les grignotages entre les repas (biscuits,gateaux et brownies). On supprime l'alcool et les sodas( au début du moins). on évite de mélanger gras et salé (fondue etc...) on met une croix sur les frites, lacharcuterie, les fromages les cacahuètes, les sauces les desserts à la creme et le pain. On ne compense pas avec des coupe-faim, des protéines et autres attrape couillons. ah oui j'oubliais on réduit les doses hein ? Bref on reprend le contrôle et on mange avec sa tête. La nourriture est une forme d'addiction comme une autre et il faut pouvoir la gérer car mon cher Bertrand, mine de rien vous êtes devenu dépendant comme un junkie de Cornavin. Le plaisir? et bien le plaisir c'est de changer sa garde robe, de ne plus suer comme un boeuf en allant au stamm du PDC, de se sentir moins fatigué, de dormir moins, de découvrir que l'on a plus de problèmes de genoux, de dos, de torpeur post repas. Il faut juste faire le premier pas, c'est le plus difficile, je vous l'accorde. Il y a mille raisons pour ne pas s'y mettre mais cela va-t-il vous aider ? Et en plus vous aurez peut-être la chance que quelqu'un tombe amoureux de vous qui sait ?

Alors on y va ?

Écrit par : Anastase | 22/09/2010

une histoire authentique prouvant combien l'éducation prussienne enseignée par nos pasteurs de l'époque,je demande a à une dame connue dans ma jeunesse,mais comment se fait-il que tu obeisses aussi bien a ton médecin?elle me répond,c'est le seul homme qui me sourie,et qui me donne l'impression d'être écoutée,véridique reflétant les nombreuses projections faites sur vous médecins par beaucoup de femmes,l'attrait de la blouse blanche a toujours été ,mais de là à se bourrer de médicaments dans le but de plaire à son médecin,comme quoi vous avez toujours autant de succés et surtout auprès des personnes âgées et isolées

Écrit par : line.bielmann | 22/09/2010

nous vivons dans un monde empoisonné... les POPs qui vivent dans nos graisses, ça fait partie de tous les poisons dans lesquels nous baignons. Si j'ai envie de perdre du poids, je prendrais le risque de les libérer.. au point où nous en sommes..

Écrit par : K. | 22/09/2010

Votre humilité et votre honnêteté sont à l'image des sociétés modernes englouties sous les lobbies des magnas agro-alimentaires, pharmaceutiques, et pétroliers, qui détiennent le pouvoir industriels, le pouvoir de l'information, le pouvoir politique, le pouvoir décisionnel, le pouvoir scientifique et le pouvoir judiciaire. La démocratie est mourante à grands feux.
Pour le fin du WE, je vous propose: http://www.tsr.ch/docs/ "Océans de plastique"

Écrit par : lehcatte | 24/09/2010

Les commentaires sont fermés.