30/09/2010

Une certaine peine...

excuses.jpg

 

 

Je sais, le Conseil d’Etat genevois s’est excusé.

Donc acte.

Mais quand même…

Je me suis senti blessé en tant que catholique pratiquant que notre gouvernement ignore ma communauté de foi.

Ce n’est pas tous les jours qu’un évêque, alors qu’il est en fonction, décède.

Il existe des règles protocolaires ou simplement du bon sens.

Je sais, il est plus drôle et plaisant d’aller à la fête des vendanges de Russin, que les pompes de certaines messes peuvent en dissuader plus d’un, mais…

La communauté catholique est encore sensible à Genève d’une histoire parlant de rupture, d’exclusion, d’extrême.

Il fallait en tenir compte.

Vous êtes 7.

Fribourg est une bien belle ville et votre Mercedes de fonction est confortable.

Et si vous ne le pouviez vraiment pas, il restait le président de Grand conseil.

Vous ne trouvez pas qu’il est un peu humiliant de devoir s’excuser.

06:47 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

29/09/2010

Mais que fait la police...

silence.jpg

 

 

« Au voleur, rendez nous notre argent. »

Toute la population genevoise s’indigne. Le malfrat a été identifié, arrêté. Il a avoué. L’argent retrouvé et on le laisse repartir avec une grande partir du butin.

A Berne on dort, ou on s’en fout, ou on est complice (à vous de choisir la bonne réponse).

Vous avez tous reconnu, dans le rôle du mauvais, les caisses maladies SUPRA et ASSURA et dans le rôle des 7 nains, notre Conseil fédéral.

Il est certain que les séances de ce docte organisme doivent être poilantes.

L’ambiance au beau fixe.

On préfère se traiter de menteur, de lâche, se faire la gueule que de gouverner.

Puisque nous sommes revenus au temps des cours d’école, je propose au jeu des chaises musicales de proposer le grand muet gominé à la Grande Muette.

Comme cela son silence passera inaperçu.

Chère Genevoise et Genevois, faites une croix sur votre argent.

Les réserves de votre assurance maladie préférée ont disparu sous des cieux plus cléments.

Un mécanisme correcteur va être trouvé (dans 50 ans) et 10 centimes vous sera ristourné. Cela remboursera l’argent pris pour la magnifique campagne publicitaire de SantéSuisse.

Pendant combien de temps, cette arnaque va-t-elle continuer ?

Faut-il se mettre en grève et refuser de payer ses primes d’assurance maladie ?

Ou continuer à se faire tondre…

06:36 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

28/09/2010

Psychodrame...

psychodrame.jpg

 

 

Enfin de l’ambiance sous la coupole fédérale.

Des claquements de portes, des effets d’annonce, des complots, des alliances contre nature (bigre), des promesses et au final une très grosse colère.

Du jamais vu pour une simple répartition des départements.

Cela fait des années que je me demande ce que vient faire le parti socialiste dans la formule dite magique.

Magique dans le sens tours de passe-passe, trucs et combines.

Je ne suis pas contre un gouvernement dirigé par une majorité.

Mais il faut un programme et des objectifs.

Faire un tel changement à un an des élections me paraît incongru et suspect.

S’il-vous-plaît, de toute urgence, une modification du mode d’élection des Conseillers fédéraux.

Fini ces désignations pendant une législature.

Fini ces changements de départements pendant une législature.

Mesdames et messieurs les Conseillers nationaux et aux Etats, le Monde ne s’arrête pas aux portes du palais fédéral.

Ouvrez les yeux, écoutez, respectez la volonté populaire.

La Politique n’est pas un jeu. C’est une ascèse, une rigueur, un exemple.

06:36 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

27/09/2010

SantéSuisse ou comment le mensonge devient vérité.

 

Cela devient lassant.

Répéter encore et toujours les mêmes arguments.

Démontrer, encore et toujours, que le mensonge a été érigé en beaux-arts par SantéSuisse.

Il doive probablement faire un concours et remettre une prime à l’employé qui a eu l’idée de la plus grosse désinformation.

Je ne parle pas de la campagne de publicité que nous avons payée de nos sous.

Suprême perversion.

Nous faire comprendre que SantéSuisse est un organisme d’une grande sagesse et d’une immense bonté.

Mais nous n’avons rien à en faire, campagne inutile, laide, ridicule.

De nouveau, l’Etat n’a pas rien dit.

La meilleure, c’est la lettre reçue en fin de semaine.

Non il n’y a pas de problème avec les réserves.

Ce problème n’existe pas.

Un mirage issu d’esprits embrumés par l’absorption de substances toxiques.

Le problème de l’augmentation des coûts, c’est tous ces méchants médecins, physiothérapeutes, pharmaciens, et j’en passe, qui le couteau entre les dents vous dépècent et vous volent.

Alors, restez bien sages et sans discuter acceptez de payer 8 % de plus l’année prochaine.

Peuple de moutons, nos bergers nous protègent.

moutons.jpg

06:52 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/09/2010

Retraite à 100 ans !

100 ans.jpg

 

 

J’ai la voix qui chevrote.

Les cheveux qui s’en sont allés.

Les mains qui tremblotent.

Le vue qui se brouille.

J’ai 100 ans, toutes mes dents (enfin… des nouvelles) et je pratique mon beau métier de médecin.

Le Canton de Genève a voulu imposer, sans base légale un âge de retraite pour les médecins.

Les tribunaux l’ont désavoué.

Donc, il va falloir une loi.

Sur le même principe que le permis de conduire, le permis de soigner.

Mais faut-il une loi alors que le bon sens doit prévaloir.

Très rares sont les confrères qui survient après 80 ans. Le métier use.

Quelques psychiatres qui suivent la voie freudienne.

Quelques médecins de famille qui poursuivent une relation entamée des décennies plus tôt avec certains de leurs patients.

Et c’est tout.

Faut-il une loi, alors que la nature suit son cours !

De toute façon, les caisses maladies nous auront tués avant l’âge de 80 ans.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

23/09/2010

Ah les coquins...

ghostwriter.jpg

 

 

Les anglo-saxons appellent cela les « ghostwritten articles ».

Des articles de commandes, se parant de toutes les valeurs de la probité scientifique, signés par des chercheurs reconnus et mettant en doute les derniers résultats de la recherche.

Surtout lorsque ces résultats sont défavorables à la firme en question et risquent de faire baisser les ventes.

Cela ne vous rappelle pas quelque chose : L’effet du tabac sur la santé.

Attention tout se fait en douceur.

Pas d’argument tendancieux ou de destruction au bulldozer.

Des phrases subtilement ciselées par le service marketing et qui sèment des doutes dans la tête des médecins praticiens.

Il suffit d’envoyer les troupes de choc, les représentant médicaux qui d’un tour de passe-passe sortent de leur chapeau magique l’analyse du docteur X, bien connu, prouvant que si l’on y regarde bien et bien peut-être que…

Conclusions : Chers confrères ne recevez plus les représentants médicaux ou n’acceptez pas la littérature fournie gratuitement par les firmes.

Lisez directement à la source et dans le texte.

Certains se demandent même si certains propos ne sont pas détournés à l’insu de l’auteur.

(cf : l’article de madame Adriane Fugh-Berman de l’université de Georgetown à Washington (PLoS Medecine, DOI : 10.1371/journal.pmed, 1000335).

06:44 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

22/09/2010

Mais que dois-je faire ?

POPs.jpg

 

 

Il faut maigrir. La politique n’aide pas, charcuterie et fromage, horaire des repas plus qu’irrégulier.

Anastase m’a déjà dit de faire gaffe et m’a traité de moine pléthorique.

Ok, je suis prêt.

Il faut que je tombe amoureux pour vivre d’eau clair.

Bien tout est en place.

Le problème, c’est que je viens de tomber sur un article paru dans le « International Journal of Obesity » (DOI : 10.1038/ijo.2010.188).

Monsieur Duk-Hee Lee de l’université de Daegu en Corée du Sud (dans le nord, ils n’ont pas ce problème) prévient que la perte de poids libère les POPs contenus dans la graisse.

Au secours les POPs débarquent.

Mais quoi que c’est ce truc, comme dirait Zazie.

Les Persistent Organic Pollutants, in English dans le texte.

Ce sont des dérivés synthétiques chimiques qui proviennent des pesticides et qui entrent dans la chaîne alimentaire.

Ces horreurs augmentent le risque de cancer, de diabète et de démence.

Bigre.

Pas politiquement correct ce truc là.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

21/09/2010

Un coin de ciel bleu.

ciel.jpg

 

 

Ces temps, j’ai un peu de peine.

Exclusion, anathème, renvoi, absence de dialogue, peur de l’autre.

Des propos sont tenus et en les écoutants, on pense à une autre époque que nous espérions disparue.

Cela craint.

Une société qui a peur, fait le lit des extrémistes et à la fin, la « bonne guerre » nous tombe sur le coin de la figure.

Dans cette grisaille, un petit coin de ciel bleu.

Hier, je me suis procuré le texte que les autorités du canton de Fribourg ont adressé aux enseignants concernant la tolérance religieuse et culturelle.

Lumineux, simple, sans emphase.

Pragmatique, tout est possible, dans le respect de l’autre et des règles de la société civile.

Au hasard (hum) le port du foulard islamique.

« L’école fribourgeoise, fondée sur le respect des droits fondamentaux de la personne, admet le port du foulard islamique par les élèves. Elle considère, en effet, que la prise en compte de cette prescription religieuse pour les élèves, pour autant qu’elle soit exempte de tout prosélytisme, ne met pas en cause un enseignement ordonné et efficace. Par contre, le port d’un voile dissimulant le visage n’est pas autorisé, car il empêche une bonne communication (non verbale) entre les élèves et l’enseignant… »

Et voilà ; fin d’un non problème.

Dans le canton de Fribourg, 10 enfants sur 40000 portent le voile à l’école primaire.

La solution vient du dialogue et de l’enseignement.

L’ignorance engendre le totalitarisme et l’exclusion.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

20/09/2010

La vitamine D.

vitamine D.jpg

 

 

Cela ne vous rappelle rien.

Le bon goût de l’huile de foie de morue, les petits matins d’hiver.

Lorsque votre mère, le regard sévère, vous faisait ouvrir la bouche pour ingurgiter ce « nectar ».

Quelle horreur.

Mais c’était pour votre bien et elle avait raison.

Cette vitamine est essentiel pour vos os, mais pas seulement.

Des chercheurs viennent de publier dans le journal « Genome Research, DOI : 10.1101/gr.107920.110 » que un manque de cette substance augmente les risques de cancer du colon, de diabète, de leucémie et de sclérose en plaque.

Il ne faut pas oublier que la vitamine D est fabriquée essentiellement l’été et qu’il faut faire ses réserves pour l’hiver.

Le rayonnement solaire provoque une réaction au niveau de la peau et déclenche sa fabrication.

Nous avons également que les personnes âgées en hypovitaminose D tombent plus fréquemment.

Alors à partir de 60 ans, n’oublier pas de prendre quelques gouttes de Vitamine D ou de sucer un comprimé associant calcium et vitamine D.

N’ayez pas peur, le mauvais goût a disparu.

11:24 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

17/09/2010

Comme un vent de changement...

brise2.jpg

 

 

Une petite brise, un souffle agréable, ce petit vent qui annonce le printemps.

Le Conseil national vient d’accepter le principe de la cantonalisation des réserves des assurances maladies.

Merci au grand conseil genevois et au Conseiller d’Etat Unger.

Enfin votre argent pourra vous être rendu sous forme d’une baisse des primes.

2011, première année de diminution ?

Pourquoi ne pas rêver !

Dommage que mon collègue Cassis (vice-président de la FMH et député PLR) ait défendu les assurances.

Enfin ce n’est pas si dommage que cela. Nous savons maintenant pour qui  il roule et il serait intéressant que la FMH se demande si sa place est vraiment au comité central de cette association.

N’oublions pas qu’il est le défenseur acharné des réseaux de soin intégré.

Pour qui profite le crime ?

 

Alors laissons-nous porter par ce venticelo et espérons en des jours meilleurs.

L’espoir fait vivre…

15:40 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

16/09/2010

Les cures thermales ; des vacances !

cures thermales.jpg

 

 

La balnéothérapie vous connaissez ?

Un des plus anciens traitements qui existent.

Les romains utilisaient déjà la source d’eau chaude de Loèche-les Bains.

Une littérature médicale abondante et sérieuse existe sur les bienfaits thérapeutiques de cette partie de la Kinésithérapie.

J’ai pu à de nombreuses reprises en apprécier le sérieux et l’utilité.

Et bien chers assurés, oubliez, n’y pensez même pas.

Fini, terminé, les cures thermales c’est pour votre pomme.

Les assurances ne veulent plus rien rembourser, même si vous avez pris une assurance complémentaire spécifique.

Ce n’est pas un traitement médical, mais des vacances.

Le plus étonnant, c’est que les assurances exigent que les assurés fassent d’abord des séances classiques de physiothérapie avant qu’une demande puise être envisagée.

En résumé, si comme rhumatologue, je sais que le meilleur traitement est une cure, je dois d’abord prescrire des séances inutiles.

Est-ce que vous voyez où se situe l’économicité, si souvent ventée par SantéSuisse ?

Vous allez voir, dans quelques années, les assurances ne voudront plus rembourser la physiothérapie.

Et vous, vous continuerez à payer des primes de plus en plus élevées.

Vous croyez quoi…

07:01 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/09/2010

Mais qui choisir ?

choix.jpg

 

 

Terrible, compliqué, comment faire.

Je plains les députés fédéraux, enfin pas trop, lors de l’élection des deux nouveaux conseillers fédéraux.

Je scrute, je lis, je regarde, j’écoute et à chaque fois j’entends le même message.

Juste, un soupir, ou une virgule, qui change.

Le même candidat multiplié par 6.

Ils doivent avoir la même agence de communication.

Ou alors, ce sont des robots dotés d’une intelligence fédérale (le français étant en option).

L’Europe, oui mais lentement à dose homéopathique.

La sécurité oui, il faut être ferme, mais pas trop en dilution 5 CH.

L’armée, euh, question suivante.

Les finances, attention à demain il va faire froid, donc pas question d’enlever la doudoune.

Un programme, des convictions, trop compliqué.

Ronron et kitekat.

Citoyennes, citoyennes, dormez en paix, le Conseil fédéral veille.

06:32 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

14/09/2010

Le fardeau de la preuve

coup du lapin.jpg

 

 

Comment quantifier la douleur.

Comment la mettre en équation.

Le montrer, la démontrer, en faire une photo, la doser !

Impossible.

Pas de preuve.

Le Tribunal Fédéral a décidé d’assimiler les douleurs présentent suite à un  « coup du lapin » avec celles liées à la Fibromyalgie et au trouble somatoforme douloureux.

Des douleurs fantômes sans substrat physiologique.

La conséquence d’un état psychologique perturbé.

Une décision politique et non juridique.

Trop de cas, trop de rentes potentielles.

La Confédération demande avec instance des économies.

Est-ce le rôle de notre cour suprême de suivre nos politiques ?

Il existe, maintenant, deux catégories de douleurs : les bonnes et les mauvaises.

Il existe, maintenant, deux catégories de maladies : les bonnes et les mauvaises.

Il existe, maintenant, deux catégories de malades : ceux qui auront une rente et ceux qui n’auront aucune chance d’en avoir.

Et pourtant, ils souffrent tous !

06:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/09/2010

Il faut communiquer...

publicite.jpg

 

 

Même pour ne rien dire.

Sinon, pouf, vous disparaissez dans la stratosphère.

Nous voulons être aimés, adulés, chouchoutés.

Nous ne pouvons pas imaginer l’indifférence et le rejet.

Les caisses maladies ont cédé à la panique.

Il semble qu’il existe un désamour entre elles et la population suisse.

Etes-vous au courant ?

De toute façon après cette campagne sans intérêt et laide, leur popularité ne va pas remonter.

Des affiches à faire peur, à vous donner envie d’aller chez votre médecin et à aller vous jeter dans le lac.

Un message surement subliminal, parce que « moi, pas compris ».

Bref, mes sous utilisés pour du vent (entre 1 et 2 millions de francs).

 

Tiens pour paraître sympa, elles peuvent diminuer les primes !

06:44 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

10/09/2010

Alors ! Vous faites le pont ?

Pierre de l'Estoile.jpg

 

 

Profitez-vous de ce beau jeûne genevois pour vous retirez en vous-même et réfléchir sur les excès des religions ?

On en aura jamais fini des guerres scélérates instrumentées par les pires salauds qui profitent des la crédulité des masses.

Stigmatisez, il en restera toujours quelques choses.

Le pire c’est lorsque des intellectuelles s’en mêlent pour justifier des gestes ou des pratiques immondes.

D’un côté les adeptes de la lapidation,  de l’autres les allumés anti-Coran.

Un vrai plaisir.

Petite question ; et si on brûlait la Bible juste pour voir ?

Et si on lapidait les messieurs ?

Toutes ces querelles, ce manque de respect et d’écoute, on a déjà donné.

Je suis en train de relire, et cela me fait à chaque fois du bien, les mémoires-journaux de Pierre de l’Estoile qui tenait son blog pendant le règne d’Henri III.

Quelle époque ! A Paris, on brûlait, étranglait, coupait en morceaux des « gens de la religion » comme on les appelait. Etre Protestant n’était pas très bien vu.

L’Etat n’avait plus un radis et inventait des taxes et impôts et piquait l’argent des retraites.

Les banquiers devenaient de plus en plus puissants et imposaient leur façon de voir.

Bref une époque qui n’a plus rien à voir avec la nôtre…

Bon on le fait ce jeûne, juste pour se forcer à réfléchir une fois dans l’année.

 

11:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

08/09/2010

Bizarre, étrange...

retraite.jpg

 

 

J’ai l’impression de ne plus rien y comprendre.

Il nous faut travailler plus et plus longtemps.

Pas assez de cotisants pour les retraites et trop jeunes pour partir « en vacances ».

Ok, c’est vrai qu’avoir 65 ans aujourd’hui n’a rien à voir avec le temps du roi de Prusse.

Le discours peut être entendu et compris.

Mais d’un autre côté, les entreprises poussent les employés à prendre des retraites anticipées.

Certaines multinationales ne gardent pas leurs cadres supérieures, s’ils sont âgés de plus de 45 ans.

Dans ma pratique, il est exceptionnel de rencontrer, une citoyenne ou un citoyen, qui a attendu 65 ans pour partir.

Beaucoup de boulots précaires, pénibles.

Beaucoup de femmes qui ont alignés des doubles journées de travail.

Quand un salaire ne suffit pas.

Quand deux salaires suffisent à peine. Quand il faut ajouter des heures pour boucler des fins de mois.

Difficile d’envisager d’en faire encore plus.

Le discours, d’augmenter l’âge de la retraite, ne passe pas.

Les petites gens trinquent.

Les petites gens ont peur.

06:19 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/09/2010

Le lire ou ne pas le lire, the big question...

 

Partout sa tête de vraiment pas rigolotte.

Il donne l’impression d’une immense lassitude.

L’homme qui a vu l’Homme.

Le père Houellebecq me pose un sacré problème de conscience.

Je suis traqué, persécuté, formaté pour devoir le lire.

A part Assouline, que de louanges, d’arcs de triomphe, de couronnes de laurier.

Le Concourt, oui le Concourt, cette fois c’est la bonne. La consécration…

Mon problème, c’est que j’ai déjà essayé, et qu’à chaque fois, je n’ai pas dépassé les 50 premières pages.

Je sais, je ne suis pas un littéraire, un spécialiste.

Alors, je me dis que je suis nul, qu’il faut m’y remettre, que cette fois la grâce divine m’ouvrira la porte de la connaissance.

Sinon, je serrai condamné à errer dans les limbes des zéros pointés, des fans de romans de gare.

Mais, j’ai de la peine avec la littérature française actuelle.

Je veux bien, mais je ne peux point.

Je souffre du syndrome d’ILF (Impuissance Littéraire Française).

Bon, rien n’est perdu.

Courage, il semble que c’est drôle.

Alors, je vais à la librairie, je prends le livre, je vais à la caisse et je paye.

Simple.

J’ose !

Non, je vais à la gare, je prends le livre et je le paye.

houellebecq.jpg

06:18 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

06/09/2010

C'est toujours la même chose.

augmentation2.jpg

 

 

Chaque rentrée, les assurances maladies ont la gentillesse de nous communiquer leur hausse de prime.

Chaque rentrée, le pékin n’y comprend rien et a la sale impression d’un vol organisé.

Chaque année, les politiques jurent que c’est la dernière fois, promis craché.

Et la valse continue.

Nous payons trop, les réserves sont pléthoriques.

Mais non, mon bon monsieur, cet argent n’existe pas, c’est un jeu d’écriture.

Moi, je peux vous le dire, cet argent je l’avais dans ma poche et il existait réellement.

Mais après, abracadabra, disparu.

Et le reste qui ressemble probablement à une monstre escroquerie.

Aucun contrôle sérieux des comptes.

Pas de séparation stricte entre le privé et la base.

Existent-t-ils des vases communiquant ?

Chaque fois les mêmes questions.

Chaque fois les mêmes réponses.

Du pain béni pour un journaliste un peu curieux.

Il faut prendre des décisions et arrêter de noyer le poisson.

La méthode des assurances : « C’est la faute des autres », un peu facile.

Cantonalisation des réserves, il semble que le Conseil national en parle lors de la prochaine séance (initiative parlementaire genevoise, gros travail de persuasion de la part du Conseiller d’Etat Unger).

Séparation stricte entre la base et le privé : Les médecins lancent leur initiative le 1er octobre.

Caisse unique ? On attend l’initiative socialiste.

Il semble que cela bouge.

A quand un vrai contrôle fiduciaire des comptes des assurances ?

07:04 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

03/09/2010

Dernières nouvelles du vaste monde...

bière.jpg

 

 

J’adore découvrir, en lisant les revues médicales, certains résultats cocasses ou pouvant modifier ma façon de faire.

Par exemple, cette semaine, dans les « Archives of Dermatology ».

Les buveurs de bière semblent avoir 5 fois plus de risque de développer un psoriasis que les adeptes de l’eau claire.

Pour être considéré comme buveur d’houblon, il faut se jeter, derrière la cravate, 5 chopines par semaine.

Alors à vos calculatrices.

 

Dans le « Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism », un article qui démontre que le dosage du cholestérol varie de plus au moins de 20%, chez les femmes pendant leurs règles.

Alors pas de contrôles durant cette période.

Sinon, on risque de traiter inutilement certaines femmes.

Ah, ce cholestérol.

Faut vraiment faire gaffe à tout.

Vivre comme un nonne, parce que les moines question régime, c’est pas terrible.

07:01 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

02/09/2010

Blanchi sous le harnais...

obama2.jpg

 

 

Il me fait pitié, le président des States.

Vous avez remarqué que ses cheveux sont devenus gris.

En 2 ans, un big coup de vieux.

Clinton avait connu le même problème capillaire.

Trop de stress, trop de soucis.

Trop exposé médiatiquement.

Seul à gérer « le Monde ».

Obligation de multiplier les gestes symboliques.

De jouer la comédie, de faire semblant d’y croire et de toute façon en prendre plein les gencives.

Je ne sais pas s’il va tenir le coup.

Cette façon de travailler n’est pas la bonne solution.

Un président doit pouvoir prendre du recul, être peu exposé.

Il doit mettre en avant des ministres, un chef de gouvernement.

Mais notre société spectacle ne le permet pas.

Sommes-nous revenus au tout début de notre civilisation, lorsque les rois étaient sacrifiés 2 fois par année.

Nous assistons à la mise à mort d’un président.

Il y a de quoi se faire du mouron.

06:51 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |