05/10/2010

Alors, ce procès...

justice.jpg

Dites messieurs les avocats et messieurs les juges, le bon peuple genevois aimerait qu’il ait lieu, ce damné procès de la banque cantonal.

J’ai mis 11000 francs de ma poche pour que cet institut ne se casse pas la bobinette.

Maintenant, et c’est le minimum, je veux comprendre.

Je ne désire pas de vengeance, ni que les accusés soient pendus, mais quand même…

Y-a-t-il un coupable dans la salle ou est-ce la faute à pas de chance, au système.

Vous savez, je ne suis pas très futé en finance et en gestion.

C’est vrai, pas pire que les membres du conseil d’administration de l’époque qui, comme d’habitude, n’ont rien vu venir.

A se demander à quoi sert un conseil d’administration !

Ah oui à toucher des jetons de présence…

Bon maintenant on arrête de jouer à l’obstruction systématique  et on accepte que justice se fasse.

Sinon, les genevois auront l’impression d’avoir affaire à une justice de classe et à un règlement à l’amiable entre copain copain.

06:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

hé oui depuis 2000 le jeu du pigeon a fonctionné et beaucoup ont été plumés,sans doute les BCN sont-elles les représentantes du fameux chant clamé par beaucoup d'entre nous enfants,Alouette je te plumerai,comme quoi souvenez vous de vos comptines,elles vous orientaient inconsciemment sur ce qu'il adviendrait de beaucoup croyant pouvoir faire confiance là ou d'autres comme beaucoup d'anciens encore maintenant disent,ne confiez pas votre argent à n'importe qui,vous allez me dire ,ah si on peut plus faire confiance à sa BCN,hélas,les temps ont changé mais certains réflexes comme le démon à l'argent ont la vie dure

Écrit par : lovsmeralda | 05/10/2010

on ne se fait pas piéger,mais gruger!en cas de décès,surtout lord du décès de l'époux lors de fêtes comme une expo nationale,lors d'une remise de procuration à la descendance qui était à l'époque nominative,maintenant collective et à remettre à la banque,c'est là qu'il faut dire non,une femme seule est une proie,quand aux paiements par internet vaut mieux pas y songer,et surtout aucune carte de crédit excepté si vous partez en vacance,les banques ne sont plus celles de Grand-Papa,ou tout le monde connaissait tout le monde,sans oublier le nombre de contraintes qui n'existaient pas,inutile de vouloir ouvrir un autre compte que ceux décidés par les dirigeants,ils mettent des barrières auxquelles personne ne songerait,il faut l'avoir vécu pour se demander si nous sommes encore libre d'aller retirer ou ne serait-ce que transférer de l'argent sans être contrarié,'par plaisir ou par machiavélisme,je pencherais pour la 2me solution et souvent s'y rendre pour controler l'état de ses finances,en mettant la pression sur ceux des guichets,ils se rendent compte qu'on se méfie,car trop de machines jouant les intermédaires,y'a danger là aussi.Et je parle d'une BCN!

Écrit par : line.bielmann | 05/10/2010

Les commentaires sont fermés.