06/10/2010

Capillarité.

capillaire.jpg

 

 

Merci au Conseil municipal de Troinex d’avoir compris ce grand principe de la médecine : la capillarité.

L’utilisation des voies collatérales pour éviter la stase, la collapse.

La possibilité de décharger, de diminuer la pression.

Le corps humain est bien fait.

Il est intéressant de savoir que des ingénieurs se sont inspirés de son fonctionnement pour imaginer des solutions à certains problèmes, comme celui de la circulation automobile.

Une plus grande liberté de cheminement.

La mise en place de voies collatérales.

L’interdiction des interdictions de circulation.

Le résultat n’est  pas le « grand foutoir » attendu.

Moins de problème, moins de bouchons, moins de temps passé au volant, moins de pollution, moins de stress, moins d’accidents.

Il faut simplement adapter les petites rues afin de limiter la vitesse des voitures.

La fermeture de certaines rues à Troinex a immédiatement démontré ces principes.

Une année pour faire marche arrière, un peu long.

Mais la démocratie a bien fonctionné et c’est cela l’important.

La solution est venue de l’intérieur et n’a pas été imposée par l’Etat ou d’autres communes.

06:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.