27/10/2010

Il est de retour...

mage.jpg

 

 

Enfin, on s’ennuyait.

L’oracle de Martigny revient.

Nous allons retrouver nos repères, il suffit de l’écouter.

Grand Docteur Couchepin, dis-nous tout.

Comment va le vaste monde et ses alentours valaisans.

Allez père castor, dis-nous tout…

Nous sommes suspendus à tes lèvres.

Le cas Rappaz, réglé en 10 secondes.

Les loups ; et bien ils sont là pour manger les petits enfants.

Les redevances hydroélectriques ; pas touche, on s’en occupe entre valaisans.

Le Conseil fédéral, c’est la faute aux socialos.

La santé ; tout va bien et surtout n’écoutez pas les médecins socialistes genevois.

Problème : je vais être renvoyé du PDC, je suis un socialiste infiltré dans un parti de droite.

Je renseigne tout les jours les organes.

Zut, je suis découvert.

Le problème avec le grand mamamouchi du bas-Valais, c’est que ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont socialistes.

Un probable reste de la guerre froide.

Je me rappelle d’un exposé qu’il avait fait devant la chambre médical suisse.

45 minutes pour nous dire qu’il était le dernier rempart contre l’anarchie cryptocommuniste.

Et il avait attaqué frontalement le président des médecins vaudois et le traitant d’anarcho-gauchiste.

Le pauvre président, rouge de colère, en ébullition, lui bon libéral vaudois, tout en rondeur et finesse, priant tous les soirs Davel et Guisan, la honte.

Allez grand divin, reviens nous éclairer, on s’embête…

06:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

26/10/2010

Résistance...

résistance.jpg

 

 

Nous entrons en résistance.

La décision du Tribunal Fédéral obligeant les médecins à nourrir de force un prisonnier en grève de la faim est honteuse et scandaleuse.

Le président de la FMH (Fédération des Médecins de Suisse), le Dr De Haller, et le directeur médical de l’hôpital cantonal, le professeur Dayer, l’ont très clairement dit hier au soir.

Nous n’appliquerons pas cette décision.

Les médecins revendiquent une totale liberté de pensée et de pratique qui est inscrite dans le cadre du serment de Genève (serment d’Hippocrate réactualisé).

Nous sommes dans la marge et nous entendons y rester pour pouvoir défendre nos patients, pour pouvoir vous défendre.

Lorsqu’une personne signe des directives anticipées qui stipulent que nous devons la laisser mourir dans la dignité et que ces capacités intellectuelles sont entières au moment de la signature, nous les respectons, en dehors de toutes contraintes.

Un médecin ne peut pas être un instrument de la Justice.

Un médecin ne peut pas et ne doit pas assister à une exécution capitale.

Un médecin ne peut pas et ne doit pas assister à des séances de torture.

Un médecin doit rester libre de tous ordres étatiques.

Les conventions de Genève le stipulent très clairement.

Cette décision est grave.

Nous entrons en résistance…

06:38 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/10/2010

Bubble Gum !

bubble gum.jpg

 

 

Alors comme cela, cela va péter.

La bulle immobilière va exploser.

Bonjour les dégâts.

Genève. Genève, tu es en train de contaminer toute la région.

Rien ne se construit.

Tout est trop cher.

La classe moyenne veut, mais ne peut pas.

Elle essaye quand même, grâce au deuxième pilier et aux taux d’intérêts super bas.

Mais loin, dans un autre canton ou en France voisine.

La demande entraîne l’augmentation du prix d’achat.

La machine s’emballe et boum…

La classe moyenne va en prendre plein la figure, comme d’habitude.

Panique à bord.

Chut. Chut, il ne faut pas en parler.

Brûlons un cierge, fermons les yeux. Peut-être que rien ne va arriver.

06:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

22/10/2010

Faut-il toujours en parler !

provocation.jpg

 

 

Monsieur S… est un champion de la provoc.

Prix Nobel assuré.

D’une affiche illisible, un non événement, il en fait une tribune politique.

Ajouter Kadhafi et le succès est assuré.

Il réussit au passage à revendiquer le message de l’UDC sur les renvois des criminels étrangers.

Monsieur S… est à la Politique ce que la Migros est à l’économie.

Un recyclage des produits qui marchent.

Et en plus, il est bon dans ce qu’il fait.

Par exemple, hier soir à la RSR.

On lui donne une tribune, il s’en sert et son message fait mouche.

Cela a le goût de la vérité, cela a la couleur de la vérité, mais ce n’est surtout pas la vérité.

Faites gaffe.

Et à chaque fois, on tombe dans son piège.

Et si on l’ignorait…

Une affiche avec Kadhafi… Bof.

Un centième discours sur les frontaliers… Bof.

Faites une expérience. Coupez le son, lorsqu’il parle à la télévision. Il ne reste que sa gestuel et brusquement on comprend.

06:21 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

21/10/2010

Alors, la grippe...

vaccinations.jpg

 

 

Cela me manquait.

Rien, pas un article, pas d’émission de télévision, pas de débats à la radio, le silence de la mer.

Et puis brusquement, le réveil.

« La grippe saisonnière tue plus que la grippe cochonesque ».

« Les patients ne veulent plus se faire vacciner ».

« La catastrophe est imminente ».

« Mais que fait l’Etat ».

« Docteur, allez –vous oser vous faire vacciner cet année ».

Tiens je vais convier les télévisions pour un direct « coup de poing », âmes sensibles s’abstenir. Un médecin ose l’impensable, il se fait vacciner.

C’est vrai que les bons sujets d’actu sont rares. Le sommet de la francophonie un peu ringard. Les grèves en France, du déjà vu. La possible abdication du roi des Belges, un non événement.

Mais le grippe, c’est du saignant…

Bon, on se calme.

Personne n’a peur.

Nous vaccinons tous les jours et je n’ai pas eu de refus.

A croire que le bon peuple est plus sage que les médias.

07:07 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

20/10/2010

La recette du bonheur.

bonheur2.jpg

 

 

Tiens cela me fait penser à ce petit texte totalement kitch qui est lu, par certains officiers d’état civil, lors des mariages.

Une question existentielle et depuis que le monde est monde un inépuisable fond de commerce pour les feuilles de chou.

Mais grâce à monsieur Bruce Headey, de l’université de Melbourne, nous en savons un peu plus (Proceedings of the National Academy of Sciences, DOI : 10.1073/pnas.1008612107).

Il a suivi 60000 personnes sur 25 ans. Bizarrement, il a questionné des allemands. Cotton depuis l’Australie. Mais bon, sachez donc que le « gold standard » est le teuton moyen. Heureusement qu’il n’a pas choisi les suisses-allemands.

Un peu de sérieux, nous parlons du bonheur, sujet grave.

Premièrement, il faut que votre conjoint soit un optimiste, sinon c’est mal parti.

Deuxièmement, pour vous mesdames, il ne faut pas être obèse. Les hommes eux s’en moquent.

Troisièmement, il faut aller au culte ou à la messe.

Eh, oui, bande de mécréants.

Quatrièmement, il faut être généreux et investir dans sa vie de famille.

Et le meilleur pour la fin… c’est génétique.

Donc pas de chance, pour ceux qui ne sont pas programmés heureux.

La vie n’est pas drôle…

06:24 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

19/10/2010

Chère Madame Arsever,

révolte.jpg

 

 

Hier soir j’étais présent au débat, sur les réseaux de soins intégrés, que vous modériez.

La salle était pleine.

Des collègues angoissés, dans le doute, demandant des explications, très attentifs.

Lorsque que le temps fut arrivé de conclure, et vous aviez cet honneur, vous nous avez assénez une petite phrase assassine.

« Vous êtes négatifs et vous ne proposez rien ».

Boum, aucun recul, du frontal.

Je suis rentré chez moi, le moral en berne et légèrement furax.

Vous ne proposez rien !

Cela fait 18 ans que plus de 80 % des médecins de premier recours du canton de Genève font partie d’un réseau.

Record de Suisse.

Nous n’avons pas attendu nos politiciens adorés pour nous prendre en charge.

Depuis 18 ans, l’intérêt des assurances maladies pour les réseaux, zéro virgule zéro.

Cela fait plus que 5 ans que nous dénonçons le système « mafieux » des caisses maladies. Cela fait plus de 5 ans que nous expliquons que les primes payées à Genève sont trop élevées.

Je me rappelle qu’une conférence de presse à ce sujet, 2 journalistes et rien le lendemain dans les journaux.

Pourquoi ce manque d’intérêt, pourquoi cette absence d’investigation.

Peut-être que le poids financier des caisses maladies est trop important dans la presse et qu’il serait suicidaire de s’en passer.

Sans nous, ce débat sur la santé n’aurait pas été possible.

Ce n’est vraiment pas l’image d’une profession dépressive.

Mouvement de grève, initiative fédérale, référendum et prise de responsabilité dans les partis politiques.

Le problème, c’est que nous avons décidé de nous prendre en charge.

Et cela fait peur à certains.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/10/2010

Manger, manger et encore manger...

manger.jpg

 

 

Vous connaissez le plaisir de manger quelques choses que vous aimez.

Vous vous réjouissez, vous imaginez, vous dégustez, vous prenez votre temps.

Vous connaissez aussi le non goût de ces aliments avalés dans l’indifférence et qui ne semblent pas vous avoir rassasié.

Un psychologue, monsieur Stice de l’Université du Texas (Austin) vient de démontrer que nous ne sommes pas égaux.

Les personnes obèses doivent manger des quantités plus importantes pour connaître ce sentiment de plaisir lié à un aliment (Journal of Neuroscience, DOI : 10.1523/jneurosci.2105-10.2010).

Il a mesuré l’activité d’une zone du cerveau liée au plaisir de manger et il demandé à des volontaires et à des personnes obèses de boire un milkshake.

Cette zone « s’allumait » immédiatement chez les volontaires et il fallait plusieurs milkshakes pour constater le même effet chez les personnes obèses.

Pas facile de maigrir…

Pas simple de s’entendre dire : « il faut moins manger, c’est pas compliqué ».

Sacré cerveau…

06:32 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/10/2010

Un petit pas...

pas.jpg

 

 

Hier soir, le Grand conseil a accepté l’ajout, l’urgence et le renvoi en commission de la santé de la résolution 638 déposée par le PDC (www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/R00638.pdf).

Ce texte demande deux choses.

D’abord un acte symbolique, probablement inutile, inviter le Conseil d’Etat d’intervenir auprès du Conseil fédéral pour demander l’annulation de l’augmentation des primes d’assurance maladies 2011.

Puis, en cas de réponse négative, de saisir la justice pour obtenir un effet suspensif, afin que les tribunaux puissent se pencher sur le bien-fondé d’une telle augmentation.

Le renvoi en commission était nécessaire pour intégrer les propositions, de dernières minutes, du Conseiller fédéral Burkhalter.

Un petit pas, car les choses sont en train de bouger.

La politique des caisses maladies n’est plus acceptée.

N’est plus acceptable.

L’augmentation des primes en 2011, sur le canton de Genève, est un scandale.

Il n’existe aucune justification à cette demande.

Un vol organisé.

Le grand conseil devait réagir, il l’a fait.

Un peu d’espoir.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

14/10/2010

Aux armes Camarades...

aux armes.jpg

 

 

L’affront suprême.

Nous n’existons plus.

Les bloggeurs sont punis.

Trop bavards, nuls en syntaxe, véhiculant des idées subversives, pas médiatiques pour deux sous ?

Le divorce, la nouvelle Julie ne nous veut plus.

Le désamour sans prévenir.

Notre égo en a pris un méchant coup.

Nous qui pensions être la crème du canard (ou la graisse).

Relégués au fond d’une anonyme page du journal.

Un écho, une brève, une bribe de blog.

Camarades, brandissons nos plumes, enlevons le bon Mabut et après lui avoir chatouillé la plante des pieds (torture carougeoise) demandons d’avoir au minimum la première page ou la dernière, comme avant.

Sinon, nous augmenterons nos fautes d’orthographes, nous ne parlerons plus que la culture du cardon dans la plaine de l’Aire et nous laisserons Anastase seul au commande.

Camarades, l’heure est grave.

Nous allons demander à Stauffer d’intervenir (sauf pour le frontalier Vieillard).

06:45 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/10/2010

Et cela continue...

scandale.jpg

 

 

Cela devient vraiment, excusez moi le terme, du « foutage de gueule ».

Après l’augmentation injustifiée des primes, la disparition des réserves, le silence du Conseil fédéral, l’assurance Intras vient de décider, qu’à partir de 1er janvier ses assurées devront payer leurs médicaments puis se faire rembourser.

But de la manœuvre, se débarrasser des malades qui coûtent chers.

Un écrémage du portefeuille d’assurance. Une sélection des risques, scandaleuse car interdite par la loi, et des centaines de personnes laissées pour compte, paniquées et angoissées.

Une honte.

Vous avez un cancer, le Sida, passez votre chemin. L’Intras ne vous veut plus.

Et bonne chance pour changer d’assurance.

Ne vous en faites pas, elles vont tout faire pour ne pas vous avoir comme adhérent.

A quoi sert encore la LAMAL ?

La solidarité ?

Fini, terminé, la loi de la jungle.

Monsieur Burkhalter, il est temps de vous réveiller.

06:46 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

12/10/2010

Un monde d'hommes !

hommes.jpg

 

 

Bigre, va-t-on vers un avenir sans femmes !

Naturellement, il y a plus de garçons à la naissance (51.3%). C’est bien connu, nous sommes des êtres faibles donc peu résistants. Nous partons vers le ciel plus facilement ce qui fait qu’un équilibre s’établit entre les sexes.

Monsieur Michael Chapman (University of New South Wales à Sydney) a démontré, qu’en cas de traitement contre l’infertilité, ce pourcentage montait à 53 %. (British Journal of Obstetrics ans Gynaecology, DOI : 10.111/j.1471-0528.2010.02731.x)

Nous n’avons pas de résultats quand à la résistance de ces nouveaux boys.

Partons du principe qu’elle est à toute épreuve, il est donc possible que dans quelques générations, nous aurons de la peine à trouver une gente dame pour perpétuer notre espèce.

Surtout que certains pays développent la sélection des embryons pour faciliter la venue au monde de garçons.

Au secours, un monde que d’hommes.

Je n’ose pas l’imaginer.

06:38 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/10/2010

Je suis nul...

nulle.jpg

 

 

Quelle baffe, hier dans l’édition dominicale du « Matin ».

Editorial, article de fonds, pour nous expliquer que tous les politiciens genevois, à part monsieur Stauffer, sont nuls de chez nullos.

J’ai beau chercher, pas de circonstances atténuantes.

Une seule solution, un grand coup de balai, les plumes et le goudron et on n’en parle plus.

Moi qui viens de débuter dans ce grand cirque, pas de bol.

Je n’ai pas eu le temps d’user mes fonds de culotte, d’oser appuyer sur le bouton pour demander la parole que, bing, renvoyé pour incompétence.

Madame Dayer, s’il-vous-plaît, un peu d’indulgence, juste encore une session et je vous jure que je ne vais pas parler du MOA.

Pour vous faire plaisir, je vais déposer une motion pour demander que votre journal remplace la feuille d’avis.

J’écouterais avec concentration, le monsieur qui est sur l’estrade et qui parle toujours à la même personne pour lui expliquer le règlement.

Je n’irais pas à la buvette boire des trucs pas très catholiques.

Bref, sage et visionnaire.

J’aurais du écouter ma mère.

06:39 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

08/10/2010

Transparence...

caisse.jpg

 

 

Aujourd’hui est un grand jour.

Les médecins suisses lancent leur première initiative populaire.

Ils demandent d’ajouter un alinéa 3 à l’article 117 de la Constitution fédérale. « Les assureurs qui sont autorisés à pratiquer l’assurance-maladie sociale ne peuvent pas pratiquer l’assurance-maladie complémentaire. »

Nous voulons la transparence.

Nous voulons pouvoir consulter des comptes précis et clairs.

Nous voulons que les assurances arrêtent de vouloir sélectionner les bons risques, par le biais de complémentaires donnant le droit de connaître votre état de santé.

Nous voulons éviter le transfert d’argent (interdit et illicite)  de l’assurance de base à l’assurance privée.

Nous voulons que ce vol organisé cesse.

Il est temps que l’on se réveille.

Le Conseil fédéral ne veut rien faire.

On vous pique 500 millions et il ne réagit pas.

Alors faisons marcher la démocratie.

Changeons la Constitution.

Vous pouvez aller sur le site www.initiative-transparence.ch pour télécharger des feuilles de signatures ou aller chez votre toubib préféré pour signer.

C’est parti…

06:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/10/2010

La GRIPPE...

grippe.jpg

C’est l’heure.

Il est temps de se faire vacciner.

Les vaccins sont au frais.

Cuvée habituelle.

Vos bras attendent avec impatience la piqûre.

Ne confondez pas un banal refroidissement avec cette maladie.

La grippe associe toujours de fortes douleurs musculaires avec une température élevée.

Les risques de complications ne sont pas négligeables, surtout chez les personnes déjà affaiblies par une autre pathologie.

Les effets secondaires : franchement aucun.

Je me fais cette injection toutes les années et je remarque que je passe la période hivernale, droit dans mes bottes et en pleine forme.

Espérons que l’épisode tragi-comique de l’année passée, avec cette grippe chochonesque, ne va pas vous dissuader de vous protéger.

06:37 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

06/10/2010

Capillarité.

capillaire.jpg

 

 

Merci au Conseil municipal de Troinex d’avoir compris ce grand principe de la médecine : la capillarité.

L’utilisation des voies collatérales pour éviter la stase, la collapse.

La possibilité de décharger, de diminuer la pression.

Le corps humain est bien fait.

Il est intéressant de savoir que des ingénieurs se sont inspirés de son fonctionnement pour imaginer des solutions à certains problèmes, comme celui de la circulation automobile.

Une plus grande liberté de cheminement.

La mise en place de voies collatérales.

L’interdiction des interdictions de circulation.

Le résultat n’est  pas le « grand foutoir » attendu.

Moins de problème, moins de bouchons, moins de temps passé au volant, moins de pollution, moins de stress, moins d’accidents.

Il faut simplement adapter les petites rues afin de limiter la vitesse des voitures.

La fermeture de certaines rues à Troinex a immédiatement démontré ces principes.

Une année pour faire marche arrière, un peu long.

Mais la démocratie a bien fonctionné et c’est cela l’important.

La solution est venue de l’intérieur et n’a pas été imposée par l’Etat ou d’autres communes.

06:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

05/10/2010

Alors, ce procès...

justice.jpg

Dites messieurs les avocats et messieurs les juges, le bon peuple genevois aimerait qu’il ait lieu, ce damné procès de la banque cantonal.

J’ai mis 11000 francs de ma poche pour que cet institut ne se casse pas la bobinette.

Maintenant, et c’est le minimum, je veux comprendre.

Je ne désire pas de vengeance, ni que les accusés soient pendus, mais quand même…

Y-a-t-il un coupable dans la salle ou est-ce la faute à pas de chance, au système.

Vous savez, je ne suis pas très futé en finance et en gestion.

C’est vrai, pas pire que les membres du conseil d’administration de l’époque qui, comme d’habitude, n’ont rien vu venir.

A se demander à quoi sert un conseil d’administration !

Ah oui à toucher des jetons de présence…

Bon maintenant on arrête de jouer à l’obstruction systématique  et on accepte que justice se fasse.

Sinon, les genevois auront l’impression d’avoir affaire à une justice de classe et à un règlement à l’amiable entre copain copain.

06:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

04/10/2010

Tiens, je n'en avais pas encore parlé !

protestation.jpg

 

 

Impuissance, désenchantement, fatalisme…

Que faire.

Se dire 3.2 % d’augmentation des primes d’assurance maladie, c’est acceptable.

C’est sûr, après avoir annoncé 8 à 9 %, la différence est notable.

Toujours la même combine, chantage, correction, et à l’arrivée quelques francs de plus.

Alors on accepte…

On râle, puis on paye.

Ou pour une fois, nous réagissons.

OK, mais alors on fait quoi.

Nous descendons dans la rue…

Nous refusons de payer l’augmentation.

Nous envoyons des dizaines de lettres de protestation au Conseil fédéral.

Les partis politiques se mobilisent.

 

Oui mais encore…

Les médecins ont débutés leur campagne de signatures pour leur initiative demandant plus de transparence dans l’assurance maladie.

Foncez chez votre toubib. Signez et prenez des listes pour vos voisins et amis.

Avec un peu de bonne volonté, nous pouvons récolter 300 000, 400 000 signatures et donner un signal clair au monde politique.

Signer pour protester.

Le PDC va déposer une résolution urgente devant le grand conseil demandant au Conseil d’Etat de demander l’annulation de l’augmentation et en cas de refus du Conseil fédéral de contester l’augmentation devant les Tribunaux en demandant d’abord  l’effet suspensif.

Les temps changent.  On doit se battre.

06:49 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

02/10/2010

Il n'y a pas de petits profits.

10 centimes.jpg

Ce matin, je visite une de mes patientes à la maison de retraite du Petit-Saconnex.

Nous parlons de tout et de rien.

Des enfants, du temps, de la difficulté de vieillir.

Je lui demande si elle a bon appétit et nous passons en revue les repas de la semaine écoulée.

Nous divaguons sur le fameux café complet du dimanche soir.

Et brusquement, elle me dit qu’elle ne doit pas oublier de s’acheter la feuille de la semaine prochaine où sont imprimés les futurs repas.

Je lui dis comment, c’est une plaisanterie.

Mais non, on me demande 10 centimes, me répond-elle.

Extraordinaire, génial, cette maison doit être tenu propre en ordre et les comptes sont probablement florissant.

10 centimes pour une feuille A4.

Mesquin, débile.

Pauvres vieux.

Il n’y a vraiment pas de petits profits.

19:07 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

01/10/2010

Une lutte sans fin.

Polio.jpg

 

 

La poliomyélite, une sale maladie, disparue chez nous grâce à la vaccination, mais qui n’attend qu’un relâchement de notre vigilance pour revenir faire des ravages.

Une maladie qui reste présente dans d’autres régions du globe.

Cela fait 22 ans que l’OMS se bat pour la voir disparaître.

La lutte semble sans fin.

L’argent manque, la crise entraîne des reports de dons.

Et les programmes de vaccination en pâtissent.

Au Tajikistan, la polio est de nouveau présente. 400 enfants ont été atteints depuis avril 2010.

Des cas ont été signalés au Congo (république du Congo).

La pauvreté, l’absence de moyens de communication, la guerre et voilà que tout recommence.

Intéressant, au Nigéria, l’implication des leaders religieux a permis une diminution de 99% des cas.

Le constat est clair.

Vous arrêtez la vaccination et l’épidémie repart immédiatement.

Même chez nous…

06:35 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |