11/11/2010

Antalgiques pendant la grossesse !

paracetamol.jpg

 

 

C’est un sacré problème que celui de la prise de médicaments pendant une grossesse.

Règle de base, ne rien prendre, à moins que cela soit obligatoire et sous contrôle du médecin.

L’automédication est à proscrire.

Faites gaffe, mesdames.

Tous les médicaments sont potentiellement dangereux, même ceux qui sont vendus sans ordonnance.

Une étude vient de paraître dans la revue « Human Reproduction ».

Les chercheurs ont suivi des femmes danoises, enceintes.

Ils ont mis en évidence plus de cas de cryptorchidie (testicule restant en position abdominale et ne descendant pas dans les bourses) chez les femmes qui avaient consommé régulièrement des antalgiques, acide acétylsalicylique (Aspirine®) et Paracétamol (Dafalgan® par exemple), durant le deuxième trimestre de grossesse.

Ces substances ont une action anti-androgène (l’hormone masculine).

Essayez d’abord les remèdes de grand-mère.

Ne stressez pas.

Levez le pied.

Et si rien ne marche, bigophonez à votre gynéco ou à votre médecin de famille.

Please…

06:31 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

en effet,Saridon connu ses heures de gloires dont les descendantes payèrent le prix fort, les femmes enceintes souvent malgré elles étaient pour beaucoup décédées et leurs filles nées sous influence toxiques n'eurent que 60 ans plus tard la révélation de bien de maux dont tout le monde ou presque avait continué à cacher ce qui eut pu rendre service à leurs enfants,le fameux Anschluss servit à taire bien des traitements qui encore maintenant peuvent affecter la descendance!ces antalgiques faisaient aussi partie des secrets de famille dont beaucoup avaient honte, et qui eurent des répercussions sur beaucoup de psychismes,hélas!Mais encore une fois pour leur décharge,Saridon était leur seul moyen de survivre et rester compétitives dans de nombreux domaines!

Écrit par : Elena | 11/11/2010

C'était quand votre dernière grossesse Bertrand ?

Écrit par : Anastase | 11/11/2010

Vous me pardonnerez Bertrand d'être hors sujet, ce n'est pas la première fois vous me direz mais j'invite les lecteurs de ce blogs à aller fureter du côté de Pascal Descaillet grand producteur de perles devant l'éternel ou l'Eternel. Dans son dernier épigramme, notre plumitif valaisan nous révèle ceci : "Nous n’étions pas si nombreux, dans les années soixante, encore moins dans la décennie suivante, à nous réclamer de Charles de Gaulle". Il faut néanmoins savoir que notre besogneux de la prose enflée est né en ....1958. Sacrément précoce le gamin. Gauliste à 10 ans! Les milieux politiques genevois s'en rappellent encore. Quel courage! Kim-il- Sun racontait volontier qu'à 5 ans il avait fouetté un paysan riche qui exploitait sa famille mais ça c'est pas mal non plus. Enfin bref. Gageons que l'époque est trop étriquée pour des géants de cette envergure. Il ne lui reste plus qu'à soutenir le MCG même si c'est un peu l'appel des 18 groins.

Écrit par : Anastase | 11/11/2010

je lisais dernièrement que le paracetamol peut soulager autant les douleurs psychiques que physiques...

Écrit par : K. | 12/11/2010

Les commentaires sont fermés.