15/11/2010

La bibliothèque idéale...

bibliotheque.jpg

 

 

J’ai rêvé lorsque j’ai lu la description de la bibliothèque de monsieur Starobinski.

Des livres partout, de sol au plafond, colonisant toutes les pièces d’un appartement.

Les livres de médecines attaquant la cuisine.

Les livres d’art s’invitant dans les pièces dites sociales.

Et un homme qui sait où est le livre, celui de l’instant, celui qui doit témoigner.

Des livres, pas pour faire joli, mais pour apprendre, critiquer, polémiquer et écrire.

Des livres lus, annotés, raturés, vitupérés, encensés.

La bibliothèque d’un humaniste.

Le livre, quel qu’il soit, a son utilité et doit être respecté.

Il doit vivre, il doit participer à la vie familiale et professionnelle.

On doit pouvoir le prendre, le consulter, le prêter.

Le livre est vivant.

Le livre nous construit et nous éduque.

Nous devons tous créer notre bibliothèque, à notre échelle, selon nos envies.

Elle nous ressemble et parle à notre place.

Il faut pouvoir rêver, encore un peu.

06:50 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

comme vous avez raison,de plus un livre vous est fidèle à vie!heureusement le siècle Piaget permi à beaucoup de sortir du cadre religieux qui pour certains représentait un carcan d'interdits comme celui de posséder d'autres livres que la bible,car s'instruire était considéré comme péché véniel,et ceux ayant connu ce genre d'interdits virent arriver 68 comme enfin une libération de l'esprit, nous pouvions nous femmes nous instruire librement!et surtout partager le savoir entre hommes et femmes aux yeux de tous pasteurs y compris!

Écrit par : Elena | 15/11/2010

Entièrement d'accord avec vous. du reste Salina a un livre dans sa bibliothèque et il en est très satisfait bien qu'il n'ait pas entièrement fini de le colorier. Il souhaite le garder quelques années avant d'en acheter un autre avec plus de pages.

Écrit par : Anastase | 15/11/2010

Il est vrai, mon petit Anastase, que je tiens beaucoup à ton recueil d'écrits pour Siné Hebdo qui reste un modèle de pensée nivelée par le bas.
Dommage que tu tiennes tant à garder sur ta table de nuit cette rare édition des pensées d'Elena Ceaucescu reliée en peau de social-traître. Le produit de sa vente te permettrait certainement l'achat d'un nouvel appareil auditif avec discours de Mao intégré.

Écrit par : F. Salina | 15/11/2010

si vous saviez le plaisir que j'ai à vous lire messieurs,c'est vrais vos piques me rapelle mes années scolaires,à cette époque les gens avaient du répondant ce qui manque cruellement de nos jours
bien à vous et continuez de me faire rire,merci de tout coeur!

Écrit par : Elena | 15/11/2010

@ Elena,
Sans ce trio infernal, le BAS (Buchs, Anastase et Salina) ce blog n'aurait sans doute pas la même audience, ni le même piment.
J'adore les "voir" s'étriper à qui mieux mieux à coups de slogans, slogans qui décidemment ne vieillissent pas depuis plus de quarante ans. Ils doivent être contemporains.
Je me demande même si ces trois lascars ne boivent pas le pot ensemble de temps à autre.
Santé et bonne çuite à tous les trois !

Écrit par : Benoît Marquis | 15/11/2010

Les commentaires sont fermés.