07/12/2010

Patatras...

fracture du poignet.jpg

 

 

Vos journaux en parlent.

A cause de la neige et du verglas, les services d’urgences ont enregistré une très forte augmentation des fractures.

En tête les poignets, puis les épaules et le col du fémur.

Vous me direz que c’est tout à fait normal et que ce n’est pas un scoop.

Et bien non, rien d’automatique et d’habituel.

Tomber de sa propre hauteur, même fortement sur de la glace, ne doit pas occasionner de fractures.

Nous sommes solides et conçus pour supporter des chocs importants.

Alors si on casse, il faut immédiatement se poser la question de la présence d’une ostéoporose.

Fracture du poignet = ostéoporose.

20% des personnes souffrant de cette maladie ont été dépistée et sont traitées. Les autres l’ignorent.

Et pourtant, rien de plus simple pour faire ce diagnostic.

Un examen, la minéralométrie.

5 minutes, sans douleur et un résultat super fiable.

Le problème c’est qu’il n’est pas remboursé.

Et oui, de nouveau une aberration du système.

La Confédération considère que c’est du dépistage, donc de la prévention.

Les économies possibles, on s’en f…

Et le pire, c’est que cette maladie se traite facilement (1 comprimé par mois ou une injection tous les 3 mois ou une perfusion par année).

Alors on continue à dormir.

On ignore 80 % des personnes souffrant d’ostéoporose et lorsqu’il va reneiger on écrira des articles sur l’augmentation des fractures.

06:18 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Tous les responsables ne pensent qu'à faire des économies. Mais des économie "intelligentes" !!!
C'est trop pour eux ! Etre intelligent en plus de responsable. vous n'y pensez-pas !!

Écrit par : Gipi | 07/12/2010

Vous oubliez quelque chose d'important cher Monsieur ,l'hydratation chez les personnes d'un âge certain,il suffit de leur téléphoner pour leur demander avez vous bu un peu aujourd'hui?hélas combien de réponses négatives,malgré des années de conseils.J'ai personnellement accompagné des personnes juste par téléphone pour leur faire boire et ce plusieurs fois par jour,quand on aime on ne compte pas et ces ancêtres disparues furent un vrai rayon de soleil!
bonne journée à vous!

Écrit par : lovsmeralda | 07/12/2010

Rien d'étonnant. En dépit des efforts déployés en son temps par Thomas Zeltner, la prévention fait figure d'éternel parent pauvre de notre politique sanitaire. Des programmes ont été mis à l'étude par l'OFSP et les cantons, certains appliqués à l'échelle cantonale voire nationale, sans toujours combler les attentes. Faute à la parcellisation du pouvoir décisionnel en matière de santé, le manque de coordination et l'impossibilité de dégager des moyens adéquats dans un financement régi par la vision à court terme.
Comme vous le relevez fort à propos, des économies réelles pourraient être dégagées sur long terme en menant des campagnes de prévention ciblées et bien coordonnées.

Écrit par : F. Salina | 07/12/2010

Et vous Salina, c'est plutôt la cérébroporose qui vous guette. Et la prévention dans ce cas a montré jusqu'ici des résultats assez mitigés. Reste l'hydratation, ça au moins vous pratiquez de manière intensive. Comme dirait le Bon Docteur Buchs, cela ne va pas vous guérir mais ça soulage. Enfin nous ..pas vraiment. Mais dites-nous cher expert en santé, qui est ce mystérieux docteur Zeltner dont vous faites abondamment l'apologie? Un ami à vous? Un désaltère-ego? Un compagnon d'infortune rencontré au hasard des réseaux de santé?

"Faute à la parcellisation du pouvoir décisionnel en matière de santé, le manque de coordination et l'impossibilité de dégager des moyens adéquats dans un financement régi par la vision à court terme."

Très jolie phrase et qui aide à la compréhension du problème. Vous auriez même eu un succès d'estime en parlant de la balkanisation du pouvoir décisionnel.

Oui je sais, ce n'était pas écrit comme ça au dos de la boîte de Cornflakes.

Écrit par : Anastase | 07/12/2010

Mon brave petit Dédé, pour quelqu'un qui se pique d'émettre des avis pontifiants dans des domaines aussi variés que le rut du teckel ou la proportionnalité optimale du pastis-vodka, on peut être surpris que tu ignores le nom de Zeltner. Un simple saut sur Google ou le recours à ton "haut cadre fédéral" (sic) aurait suffi à lever le mystère.
Quant à l'effort de compréhension manifestement surhumain que t'a réclamé mon joli petit texte, je te recommande de le relire mot à mot et à voix haute, une phrase par jour. L'illumination devrait survenir sous 4 jours et ainsi éclairer une boîte crânienne qui résonne plus qu'elle ne raisonne.
En te lisant, on constate une fois de plus que la grande campagne de prévention pour la santé mentale a manqué une cible de choix.
Mais tous les espoirs te sont encore permis: une grande campagne pour la réinsertion sociale des minus habens serait en préparation. Patience !

Écrit par : F. Salina | 07/12/2010

Ouais. En même temps, le PDC ne s'oppose pas à ces mesures d'économie systématiques votées au parlement fédéral. Sinon elles ne passeraient pas. À vous de voir ce que vous faites dans ce parti.

Écrit par : Sandro Minimo | 07/12/2010

@Sandro Mimino : il existe sur les problèmes de santé un immense divergence entre le PDC genevois et le PDC suisse.
Nous nous exprimons et nous nous battons.
Comme dans tous les partis.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 08/12/2010

Avec les larmes aux yeux, je pense à ma mère et sa fin de vie avec l'ostéoporose. Combien de souffrances auraient pu lui être évitées?

Écrit par : K. | 08/12/2010

Les commentaires sont fermés.