09/12/2010

Va-t-on respecter l'avis du peuple ?

landsgemeinde.jpg

 

 

Vous me direz que ce n’est pas la première fois que l’Etat traîne les pieds avant de suivre l’avis du peuple.

Il semble que la réintroduction des médecines parallèles ou complémentaires, dans l’assurance de base, a du plomb dans l’aile.

Toujours le même problème.

La loi dit que pour qu’un traitement soit pris en charge il faut que son action soit scientifiquement prouvée.

Et à chaque fois, les experts consultés répondent que l’action de l’homéopathie, de l’acupuncture ou d’autres thérapies complémentaires n’est pas prouvée.

Donc…

Pour pouvoir appliquer la décision populaire, il faudrait changer la loi.

Nous pouvons retourner le problème dans tous les sens, il n’y a pas, actuellement d’autres réponses.

Ces traitements ne doivent donc pas être pris en charge.

On ne peut pas avoir deux discours.

Demander pour la médecine dite classique de prouver par des longues et difficiles études son efficacité et permettre, sans aucun contrôle, la prise en charge d’autres médecines.

C’est une question d’équité.

Cela fait des lustres que j’attends la mise en place d’une étude bien faite, respectant les critères de qualité et d’efficacité, pour juger de l’efficacité de ces médecines.

A chaque fois, le même refus.

Pourquoi ?

06:57 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

les médecines homéopathiques ont l'effet placébo,si souvent dénoncés et pourtant ces medecines coutent chers,alors que le placébo fait à base de farine et coloré faisait miracle dans bien des situations!Tout comme l'injection faite avec de l'eau distillée,seul moyen de calmer des patients agités lors des pleines lunes,certaines pathologies guérissant miraculeusement dès l'injection faite,même à lui seul,un médecin sympathique se présentant dans un service peut faire des miracles!

Écrit par : lovsmeralda | 09/12/2010

Juste ceci pour répondre à votre question concernant la médecine il me semble que c'est à vous médecin de vous affirmer,l'état n'a que très peu ou jamais soutenu le peuple dans ce genre de débats,les lobbys pharmaceutiques font pressions aussi sur notre gouvernement,la bonne question serait,jusqu'à quand allons nous devoir subir la pression des pays Asiatiques cherchant à nous ridiculiser,l'OTS c'était le début de la fin ,souvenez-vous!Avec le new-âge toutes les dérives sectaires s'adjugèrent le droit à la médecine homéopathique,à défaut d'hommes prenons des gouttes!
bien à vous et bonne journée!

Écrit par : lovsmeralda | 09/12/2010

Moi j'aurais préféré prendre un homme !! mais bon ! Si vous préférez des gouttes ...

PS: c'est confus votre truc..

Écrit par : Gipi | 09/12/2010

Pour motiver le retrait du catalogue lamal de 5 médecines parallèles, Pascal Couchepin avait fait commanditer une série d'études par ses services. Or celles qui semblaient confirmer l'efficacité de certaines de ces médecines sont mystérieusement passées à la trappe lors du processus d'évaluation. Disparues corps et bien.
Il eût été intéressant qu'on les exhume à l'occasion de cette nouvelle évaluation.
Cela dit, il faut reconnaître que les tenants de la médecine douce ne facilitent pas toujours la tâche. Boiron, le leader de l'industrie pharmaceutique spécialisé dans l'homéopathie refuse que ses produits soient soumis aux mêmes tests de validation que les médicaments dits classiques.

Écrit par : F. Salina | 09/12/2010

Notre bon Salina a aussi un avis sur les médecines douces, à la bonne heure! Il est vrai que lorsque la médecine classique a déclaré forfait, reste les médecines parallèles...Alors mon amis quel votre secret d'éternelle jouvence ? La lecture des statuts du MCG versifiés par Ted Robert ? les danses vaudoues pour la zombisation de Claude Ruey? la traduction du programme du PDC en bas latin?

Écrit par : Anastase | 09/12/2010

@Gipi,y'a t'il encore des hommes,des vrais dont le cerveau dépasse la ceinture et qui ne parle pas que de sa progéniture?je viens d'un autre monde duquel personne n'a pu ou presque pas s'échapper,et les hommes de mon époque,mais ne vous sentez pas visés,avaient un façon d'exister tellement différente des hommes d'aujourd'hui,mais à chacun ses opinions,et tant mieux sinon le monde serait vraiment débile mais à 200 pour cent,et d'autres rajouteraient sans doute ,davantage!
bien à vous aussi et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 09/12/2010

Mon pauvre Anastase ! Nous attendions bien mieux de ta part que cet exercice d'humour laborieux. Par exemple tu aurais pu nous tenir un discours sur le transfert du risque en homéopathie et son incidence sur la reproduction des musaraignes. Ou alors tu aurais pu nous tenir en haleine en décrivant comment les milieux du football catholiques affiliés au PDC valaisan complotent contre les médecines parallèles sous la Coupole.
Tiens puisqu'on parle de petites gouttes et d'haleine, tu pourrais aussi nous conter ton vécu avec la médecine alternative. Les quelques gouttes que tu prends le matin pour ne pas mordre la concierge en quittant ton immeuble rue de la Gabelle. Puis celles - plus nombreuses - que tu ingurgites au bar de la Faucille Dorée et grâce auxquelles tu te vois en grand scientifique. Devant pareil miracle comment peut-on encore douter des médecines alternatives ?

Écrit par : F.Salina | 09/12/2010

@Lovsmeralda, qui écrit :

"Tout comme l'injection faite avec de l'eau distillée,"

De grâce du sérum physiologique ! Avec votre eau distillée vous risquez de calmer par trop définitivement l'agité.


@ Buchs

Mais mon cher docteur on prépare le terrain. On ne rembourse plus les inutiles lunettes ce qui dégagera des crédits pour la très efficace homéopathie.

Écrit par : CEDH | 10/12/2010

"La loi dit que pour qu’un traitement soit pris en charge il faut que son action soit scientifiquement prouvée."
Depuis 1930 avec le "théorème d'incomplétude de la logique" de Gödel qui a fait voler en éclat le paradigme de la rationalité, la physique quantique qui supprime les notions de temps et d'espace et le clivage entre esprit et matière ou avec le principe d'incertitude de Heisenberg, nous savons enfin que nous ne savons pour ainsi dire rien. La définition même de la science n'est aujourd'hui plus valable, mais il faudra autant de temps à certains scientifiques pour reconnaître cet état de fait qu'il en a fallu à l'église et à d'autres pour reconnaître que la terre n'est pas plate et qu'elle n'est pas au centre de l'univers.

Écrit par : Pierre JENNI | 10/12/2010

La santé est devenue un tel business qu'on ne peut plus croire personne dans ce domaine. Une seule chose est certaine: le patient et l'assuré sont à des années-lumière des préoccupations de ceux qui prennent des décisions. Il faut en prendre acte, et se préparer à un monde plus dur que celui rendu possible par les années de croissance effrénée que nous avons connues. Les hausses de prime ne sont pas un problème quand tout le monde est sûr de gagner plus l'année prochaine que cette année. C'est fini, ce monde-là. Il ne sert à rien de pleurer. On va devoir payer plus pour avoir moins. C'est comme ça. Et que celui qui est sûr que l'homéopathie lui fait du bien paie lui-même son homéopathie. Je ne vois pas où est le problème. Le jour où il sera scientifiquement prouvé que deux semaines de vacances dans les îles peuvent soulager le stress, on demandera à la LAMal de rembourser les vacances?

Écrit par : Michael Kohlhaas | 10/12/2010

La santé est devenue un tel business qu'on ne peut plus croire personne dans ce domaine. Une seule chose est certaine: le patient et l'assuré sont à des années-lumière des préoccupations de ceux qui prennent des décisions. Il faut en prendre acte, et se préparer à un monde plus dur que celui rendu possible par les années de croissance effrénée que nous avons connues. Les hausses de prime ne sont pas un problème quand tout le monde est sûr de gagner plus l'année prochaine que cette année. C'est fini, ce monde-là. Il ne sert à rien de pleurer. On va devoir payer plus pour avoir moins. C'est comme ça. Et que celui qui est sûr que l'homéopathie lui fait du bien paie lui-même son homéopathie. Je ne vois pas où est le problème. Le jour où il sera scientifiquement prouvé que deux semaines de vacances dans les îles peuvent soulager le stress, on demandera à la LAMal de rembourser les vacances?

Écrit par : Michael Kohlhaas | 10/12/2010

La Constitution fédérale prévoit la prise en charge de certaines prestations.

La loi fédérale s'y oppose.

Vous me direz que la Constitution fédérale prime la loi fédérale.

Et bien non ! Les autorités doivent appliquer la loi fédérale et non la Constitution, comme le prévoit l'article 190 de la Constitution.


Art. 190 Droit applicable

Le Tribunal fédéral et les autres autorités sont tenus d’appliquer les lois fédérales et le droit international.

Écrit par : CEDH | 10/12/2010

@CEDH:
Un tel exemple en dit long sur la qualité du "toilettage" que notre Constitution a subi récemment... Il me semble qu'à une époque où il y avait moins de juristes, les textes juridiques étaient mieux conçus.

Écrit par : Michael Kohlhaas | 10/12/2010

Les commentaires sont fermés.