12/01/2011

7!

douanne.jpg

 

 

7 et 120.

Deux chiffres qui font réfléchir.

D’un côté, une trouille du terrorisme, une inflation des mesures de sécurité, tous plus stressantes les unes que les autre.

Portiques, scanner, suspicions, à chaque pays son truc.

Votre montre, qui ne passe pas en Angleterre, ne va pas détraquer le bippeur fou au Brésil.

Vos basquets, qui sont réglos à Genève, vont déclencher l’alerte maximum à Paris.

Sans parler de vos chaussures de plage qui vont vous retarder à Frankfurt car le sable va être suspecté d’être des cristaux de drogue.

A part cela tout va bien madame la marquise.

120 douaniers à l’Aéroport de Genève, pour saisir vos bouteilles d’alcool, vos tonnes de cigares cubains ou toutes autres marchandises illicites, ce n’est pas trop.

7 douaniers sur le terrain à surveiller la frontière, c’est le Pérou.

Chut, ne posez pas la question qui tue.

On protège qui.

Surement pas le citoyen genevois.

Existe-t-il encore une frontière ?

Les douanes sont-elles encore utiles ?

Taxer le touriste et laisser entrer les braqueurs.

La nouvelle devise de la Confédération.

07:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.