26/01/2011

Placebo...

placébo.jpg

 

 

L’effet placebo, on connaît.

Dans toutes les études, 20 à 30 % des patients se sentent mieux, alors qu’ils n’ont ingéré aucune substance active.

Cet effet est peu ou pas utilisé dans la pratique courante.

A-t-on le droit de mentir au patient en lui faisant croire qu’il prend un médicament ?

La réponse était, jusqu’à maintenant, clairement non.

Le Dr Kaptchuk (Harward Medical School) vient de publier une étude, où  le placebo n’est pas comparé à un principe chimique (PLoS One, DOI : 10.1371/journal.pone.0015591).

Des patientes et des patients, souffrant d’un colon irritable, sont invités (par tirage au sort) à prendre un placébo ou à ne rien prendre.

Il faut remarquer qu’ils ne sont pas au courant de la composition de la pilule.

Résultat : 59 % d’amélioration des symptômes dans le groupe placebo.

Le Dr Kaptchuk en tire la conclusion suivante.

Dans certaines pathologies, où le psychisme joue un grand rôle, ce type de thérapie doit être prescrit.

Il se demande si nous ne pourrions pas traiter la dépression par ce moyen.

Débat explosif.

Je reste un peu sur ma faim.

Je n’ai pas de réponse à ma question.

A-t-on le droit de mentir ?

Je ne crois pas.

Ce qui compte dans un parcours thérapeutique, c’est une relation basée sur la confiance.

Le dialogue est un médicament, et il marche.

06:17 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

en effet le dialogue est médicament,mais souvent même le médecin n'a pas le temps,car trop de paperasses,il est loin le temps ou les généralistes mêmes pressés ,bougonnant cependant, savaient malgré tout vous écouter,car le dialogue passe aussi par l'écoute!une question taraude cepndant mon esprit ces médecins avaient tous fait la guerre,faut-il un conflit pour qu'un généraliste ou un spécialiste se rendent compte qu'en face d'eux se trouve un humain avec sa sensibilité autre que celle d'un robot informatisé,question posée!
bonne journée!

Écrit par : lovsmeralda | 26/01/2011

@lovsmaria : Ne généralisez pas, le généraliste qui me suit est jeune et sait très bien écouter, en 30 ans il n'y a eut que 2 généraliste qui m'ont suivi et toujours écoutés. Ceci explique peut-être pourquoi il m'écoute, parce que il me connaît et sait que je ne fais pas de tourisme médical.

Écrit par : graindesel | 26/01/2011

un peu de pub pour le DOC et la liste No 8 PDC Carouge , soutenez nous

BUCHS Bertrand,

FRIES-WALZER Séverine,

BARTHASSAT Stéphane,

BARBUZZI Dominique,

BENECHE Marie-Marthe,

CLERC Laurent,

Da Silva-BARTHASSAT Suzanne

FRAOMENE Raffaele,

GRAS Patrice,

HEREDIA Jesus,

HORNER Patrick,

MBU Rombaut,

TERRIER Jean-Philippe,

Écrit par : stephane barthassat | 26/01/2011

@graindesel,je en généralise pas,vu mon âge je ne peux que constater et regretter tous ces très bons généralistes qui sont tous décédés maintenant,parcontre dans notre canton,peu font du tourisme médical,ils ont été vaccinés depuis le fameux vaccin H1N1,la méfiance s'est instaurée,ce fait hélas inconnu jusqu'alors n'est pas de bon augure,c'est la porte ouverte aux charlatans de toutes sortes et de tous pays,les gourous de différentes nationalités vont pouvoir sourire à nouveau,dommageable et pour les médecins suisses et les jeunes qui refusent définitivement de considérer leurs ainés comme des gens ayant une énorme expérience de vie!

Écrit par : lovsmeralda | 26/01/2011

@lovsmeralda (mille excuses pour l'erreur dans votre pseudo) : Malheureusement les généralistes ou médecins de famille comme on disait avant ne sont pas immortels, comme nous du reste, et le regret des cette génération de toubibs qui n'était pas sans défauts non plus, ne doit pas nous faire oublier les qualités de la plupart des généralistes d'aujourd'hui même avec leurs lacunes, même s'il ne se déplacent plus à domicile. Faire porter la responsabilité du fiasco du vaccin contre le H1N1 au seuls médecins est a mon avis un peu abusif. Et pour avoir l'expérience il faut de la pratique. Peut-être dans 30 ans des gens regretteront les médecins d'aujourd'hui. Bonne soirée.

Écrit par : graindesel | 26/01/2011

Dites-nous Bertrand, le pdc a-t-il un lien avec l'effet placebo ? On dirait bien à en croire l'intervention intempestive de notre cher petit Stephane. Ouh la la quelle belle brochette de vainqueurs !

Écrit par : Anastase | 26/01/2011

@graindesel,ce que vous dites est grandement juste,quand aux vaccins de la H1N1 il n'est pas à imputer entièrement aux toubibs,le patient lui aussi est responsable,les anciens toubibs aussi firent de grosses bourdes,mais ils n'avaient pas les moyens exploratoires d'aujourd'hui,et les années de lutte pour survivre durent affecter nombre d'eux les temps n'étaient en rien pareils à aujourd'hui je vous le concède nombreux sommes nous à dire,heureusement on a donné à la médecine alors aux plus jeunes maintenant, surtout qu'ils apprennent à se souvenir que pour être un bon médecin il faut de la patience,beaucoup,en seront-ils capable,ce terme ne semble plus adapté au siècle que nous vivons..non,non je ne dirai pas amen!

Écrit par : lovsmeralda | 26/01/2011

Je dirais non, il ne faut pas mentir aux patients mais faire comprendre que notre état d'esprit, notre état de relaxation et la gestion de notre stress peuvent améliorer notre santé. Nous ne sommes pas bêtes et de nos jours nous pouvons être parfois mieux au courant des nouvelles découvertes scientifiques que les médecins.

Écrit par : K. | 28/01/2011

"A-t-on le droit de mentir?"
Ce n'est pas mentir que dire à un patient: "prenez cela, vous irez mieux", si le taux de succès d'un placebo est similaire à celui d'un médicament.

Écrit par : Till Eulenspiegel | 01/02/2011

Les commentaires sont fermés.