31/01/2011

Tout le monde est fâché...

fâchée.jpg

 

 

Après le Conseil national, voici les cantons qui réclament une refonte du tarif médical (Tarmed).

Chronique d’une mort annoncée.

La FMH (Fédération des médecins suisses) et les hôpitaux essayent de sauver le bébé en négociant une modification du tarif.

Les Assurances s’en moquent et ne veulent pas participer.

Elles se marrent, se rendant compte qu’il y a de l’eau dans le gaz.

Je l’ai déjà dit cent fois dans ce blog et je vais me répéter.

Ce tarif a un seul mérite, c’est qu’il n’a pas été imposé par la Confédération.

C’est tout.

Pour le reste…

Nous avions demandé une revalorisation de l’acte intellectuel et de l’examen clinique.

Nous ne voulions plus que les actes techniques soient surévalués.

Résultat des comptes, de nouveau le contraire.

En plus ce tarif est compliqué à comprendre pour le patient.

Comment faire ?

Peut-être simplement définir un prix à l’heure, comme pour les autres professions libérales.

Ce prix comprendrait toutes les prestations et pourrait être indexé selon le degré de formation (type de FMH et formation continue) et l’augmentation du coût de la vie.

Simple (x minutes de travail = x francs).

07:01 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

26/01/2011

Placebo...

placébo.jpg

 

 

L’effet placebo, on connaît.

Dans toutes les études, 20 à 30 % des patients se sentent mieux, alors qu’ils n’ont ingéré aucune substance active.

Cet effet est peu ou pas utilisé dans la pratique courante.

A-t-on le droit de mentir au patient en lui faisant croire qu’il prend un médicament ?

La réponse était, jusqu’à maintenant, clairement non.

Le Dr Kaptchuk (Harward Medical School) vient de publier une étude, où  le placebo n’est pas comparé à un principe chimique (PLoS One, DOI : 10.1371/journal.pone.0015591).

Des patientes et des patients, souffrant d’un colon irritable, sont invités (par tirage au sort) à prendre un placébo ou à ne rien prendre.

Il faut remarquer qu’ils ne sont pas au courant de la composition de la pilule.

Résultat : 59 % d’amélioration des symptômes dans le groupe placebo.

Le Dr Kaptchuk en tire la conclusion suivante.

Dans certaines pathologies, où le psychisme joue un grand rôle, ce type de thérapie doit être prescrit.

Il se demande si nous ne pourrions pas traiter la dépression par ce moyen.

Débat explosif.

Je reste un peu sur ma faim.

Je n’ai pas de réponse à ma question.

A-t-on le droit de mentir ?

Je ne crois pas.

Ce qui compte dans un parcours thérapeutique, c’est une relation basée sur la confiance.

Le dialogue est un médicament, et il marche.

06:17 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/01/2011

Etrange...

HUG.jpg

 

 

On manque de médecins suisses.

Les hôpitaux engagent des confrères étrangers.

80 % au Tessin et 80 % à Saint-Gall.

Et dans l’intervalle, aucune réflexion sur l’avenir des nos jeunes universitaires.

Numérus clausus, examen test, 80 % d’échec en première année.

Sélection et tri, sans savoir si se sont les meilleurs médecins que l’on garde.

Absence également de réflexion au niveau des ressources humaines des hôpitaux.

Peu de postes à long terme.

Pas de plan de carrière.

Obligation pour la majorité de s’installer dans le privé.

Avec cette contradiction.

Les médecins suisses quittent les hôpitaux et sont remplacés par des médecins étrangers.

Cela fait des dizaines d’années que nous demandons plus de poste de cadre dans nos hôpitaux.

Cela permettrait une stabilisation du personnel et une diminution des cabinets privés.

Il est temps de se réveiller.

06:37 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/01/2011

Les pendulaires ont du souci à se faire...

bouchons.jpg

 

 

A force d’avoir oublié de construire en ville.

A force d’avoir supprimé les logements au centre des villes et permis une augmentation sidérante du prix du mètre carré.

A force d’avoir négligé les transports en commun.

Nous nous retrouvons avec un big problème de circulation et surtout d’infrastructures à prévoir.

Comment transporter tout ce monde et à quel prix.

Avec cette question toute simple. Est-ce que je vais encore pouvoir arriver sur mon lieu de travail ?

Pas simple.

Notre urbanisation est à revoir.

Chaque fois que nous construisons, il faut se poser la question des transports.

Malheureusement, nous ne l’avons pas fait.

Les investissements seront conséquents.

Probablement au niveau du percement du tunnel du Gothard.

Mais de grâce, soyons novateur.

Et ne perdons pas de temps.

Car déjà des familles cherchent à retourner en ville et ne trouve aucun logement.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

21/01/2011

Bon alors, je fais quoi de mon pistolet...

pistolet.jpg

 

 

Je sais, l’armée suisse m’a oublié.

Caporal, 53 ans, toutes ses dents et toujours en service.

J’ai planqué mon arme est mes munitions chez ma mère, sans oublier mon masque à gaz.

Bref, je n’ai pas d’arme à la maison et je n’en veux pas.

Il semble que je devrais être fier d’être un citoyen soldat, prêt à en découdre dans les 5 minutes si un méchant chinois attaquait la mairie de Carouge.

Si mon identité de bon Suisse se résume à mon pétoire, et ben ce n’est pas grand-chose.

J’ai donc voté oui.

Les armes à l’arsenal.

Un point c’est tout.

Essayez d’imaginez que notre pays ne se résume pas à une armée.

Ne pourrions-nous pas un peu élever le débat !

Je vais me faire appeler Arthur.

Bof…

07:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

19/01/2011

Nous ne sommes pas encore sortis de la gonfle...

tarif2.jpg

 

 

Le TARMED.

Ce sacré tarif médical qui est aussi clair que l’œuvre complète des écrits de monsieur Couchepin.

Il faudrait une brochette de mathématiciens, de philosophes et de physiciens pour pouvoir le comprendre et le résumer.

Et « voilà t’il pas » que le parlement demande sa refonte.

SantéSuisse s’en contre balance. Ce qui compte c’est de diminuer le prix du point, le reste faites ce que vous voulez.

Alors comme d’habitude, les gentils docteurs sont repartis à la mine et vont proposer un nouveau TARMED.

Le travail va sûrement être fait tip top en ordre.

Et puis…

Cela ne saura pas plus clair et surtout  tout le monde politique s’en f… 

Le seul message du parlement et du Conseil fédéral : il faut que les coûts baissent.

Débrouillez-vous !

La demande genevoise d’une revalorisation du tarif fait hurler de rire le monde bernois.

Encore une Genferei .

Et pourtant…

Et pourtant…

Les confrères commencent à licencier leur personnel, à ne plus investir, à ne plus répondre au téléphone.

Nous formons des assistantes médicales qui ne trouvent pas de travail.

La médecine de famille est en train de sombrer.

Et tout le monde s’en t…

Nous préférons d’engager des médecins étrangers que de former des Suisses.

Etrange politique.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/01/2011

La culture de l'urgence.

cham-dollon.jpg

 

 

Nous vivons dans l’immédiat, dans le « tout de suite ».

Pas de répit, pas de recul. Vite, vite, vite.

3 jours d’attente pour une consultation, inimaginable.

Le temps n’existe plus.

Cela vaut la peine de lire « Accélération : une critique sociale du temps » d’Hartmut ROSA (éditions de La Découverte).

Ce qui est bien dans la lecture, c’est que ce sacré temps est nécessaire pour pouvoir réfléchir.

Cela ne veut pas dire traîner, ne pas prendre de décision. Mais se donner la possibilité de prendre en compte la globalité d’un sujet.

Un exemple.

Genève et sa prison de Champ-Dollon.

Manque de place, risque de mutinerie, tension extrême.

Vite, vite une nouvelle prison.

Un projet bâclé mal chiffré, voté dans l’urgence.

Et brusquement, le problème n’existe plus.

Le nombre de prisonniers a chuté en un mois.

Le résultat du changement du code de procédure pénal ?

Le résultat d’un changement de comportement des juges ?

Etrange.

La délinquance n’a pas diminué, surtout dans une période de fêtes.

Etrange…

Va-t-on vivre un nouveau scandale à la genevoise.

Une nouvelle prison à 26 millions de francs, vide !

06:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

17/01/2011

Un bonnet d'âne...

âne.jpg

 

 

Pas terrible le taux de vaccination, contre la grippe, des médecins et des infirmières.

Pas terrible le taux de vaccination de la population.

L’histoire rocambolesque de l’année passée a très nettement dissuadé les patients de se faire faire une petite piqûre.

Plus d’un tiers en moins et on en voit les résultats.

Beaucoup de pneumonies graves.

Pas facile de convaincre.

Une question : le personnel médical n’a-t-il pas l’obligation de se faire vacciner ?

Un refus ne peut-il pas être compris comme une faute professionnelle ?

Pour moi, la réponse est claire.

Nous avons cette obligation.

Cela ne peut pas se discuter.

Croire pouvoir se protéger et protéger les autres en prenant d’autres traitements est une pure illusion romantique.

Il faut une fois pour toute que les directions des hôpitaux prennent leurs reponsabilités.

06:38 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

14/01/2011

je n'ai pas eu de chance...

 

Ma mère ne m’a pas allaité.

Ce n’était pas à la mode à l’époque et monsieur Guigoz m’a pris en charge.

Je me disais bien que mes neurones ne fonctionnaient pas tip-top en ordre.

Et je tombe aujourd’hui sur un article publié dans le journal « Pediatrics » (DOI : 10.1542/peds.2009.3489.)

Horreur, comme dirait un de mes neveux, les enfants, qui ont été allaités, ont une plus grand QI.

Ils sont meilleurs en tout, mathématique, lecture, compréhension.

Terrible révélation.

Une génération sacrifiée.

Le lait maternel semble contenir des nutriments essentiels pour le développement de notre cerveau.

Bon qu’est-ce que je fais !

Je vais peut-être m’acheter une vache.

allaitement-biere.jpg

06:57 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/01/2011

Recordman de Suisse...

Rappaz.jpg

 

 

Il en est fier, il le dit et l’écrit dans tous les médias. Il est le nouveau recordman de Suisse de la grève de la faim.

Plus de 100 jours.

Je me demande s’il ne pourrait pas être également champion de monde et de l’univers.

Monsieur Rappaz, franchement là vous avez dépassé le mur du … et vous nous prenez pour des joyeux imbéciles.

Le jour où vous avez compris que les médecins n’allaient pas vous réalimenter, que le Conseil d’Etat et le Grand Conseil de l’Etat de Valais n’allaient pas lever le petit doigt et surtout que la longueur de votre grève, sans grands problèmes de santé commençait à la rendre suspecte, vous avez tout arrêté.

Vous êtes le créateur d’une nouvelle entité : la vraie fausse grève de la faim.

Ce que nous appelons un jeûne.

07:01 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

12/01/2011

7!

douanne.jpg

 

 

7 et 120.

Deux chiffres qui font réfléchir.

D’un côté, une trouille du terrorisme, une inflation des mesures de sécurité, tous plus stressantes les unes que les autre.

Portiques, scanner, suspicions, à chaque pays son truc.

Votre montre, qui ne passe pas en Angleterre, ne va pas détraquer le bippeur fou au Brésil.

Vos basquets, qui sont réglos à Genève, vont déclencher l’alerte maximum à Paris.

Sans parler de vos chaussures de plage qui vont vous retarder à Frankfurt car le sable va être suspecté d’être des cristaux de drogue.

A part cela tout va bien madame la marquise.

120 douaniers à l’Aéroport de Genève, pour saisir vos bouteilles d’alcool, vos tonnes de cigares cubains ou toutes autres marchandises illicites, ce n’est pas trop.

7 douaniers sur le terrain à surveiller la frontière, c’est le Pérou.

Chut, ne posez pas la question qui tue.

On protège qui.

Surement pas le citoyen genevois.

Existe-t-il encore une frontière ?

Les douanes sont-elles encore utiles ?

Taxer le touriste et laisser entrer les braqueurs.

La nouvelle devise de la Confédération.

07:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |