14/02/2011

Un immense coup de bâton sur la tête...

pédophilie2.jpg

 

 

Samedi, à Carouge, personne n’avait envie de sourire.

Croyants, non croyants, mécréants, tous pensaient  l’ancien curé de la paroisse.

Une figure, une tronche, qui avait réussi à changer la façon de transmettre la foi.

Tout le monde lui faisait confiance.

Il semblait serein. Il semblait avoir compris ce que nous tous cherchions.

Et puis la baffe.

Encore un prêtre qui disjoncte.

Encore un prêtre qui utilise la confiance.

Encore un prêtre qui fait du mal.

Une famille dans une grande souffrance.

Un enfant abusé.

Et un suicide qui nous empêche de comprendre, de parler, de lui parler.

J’étais son ami.

Je n’arrive plus à dire, je suis son ami.

Tout est à reconstruire.

Que faire…

06:51 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il serait malvenu de ma part de tirer sur une ambulance mais je crois qu'il est temps de se pencher sur la nature réelle de l'Eglise catholique et de ses effets pervers sur la société. Et les cas vont se multiplier, les révélations. Nous ne sommes qu'au début.

Écrit par : Anastase | 14/02/2011

@Anastase,vous avez raison mais de nombreux historiens ont commencé,on ne peut que les en remercier!

Écrit par : lovsmeralda | 14/02/2011

@Anastase Puisqu'on remue les squelettes dans les sacristies, mon petit André, on pourrait aussi parler des effets pervers du pastis-vodka qui te font danser avec tant de désinvolture sur les fosses renfermant les victimes du communisme par millions.
En lisant ton dernier billet dans l'Anachronique on apprend qu'après les catholiques, le PDC et les valaisans tu t'es découvert une nouvelle hantise: les israélo-sarkozystes. On attend avec impatience la suite: les philatelo-gaullistes, les phyto-rocardiens ?

Écrit par : F. Salina | 14/02/2011

"Je n’arrive plus à dire, je suis son ami."

Et si vous aviez su qui il était réellement, l'auriez-vous dénoncé ou encouragé à se dénoncer ? L'amitié nous confronte parfois à des dilemmes cornéliens.

Je ne saurais vous blâmer car vos interrogations sont aussi les miennes.

Écrit par : Michel Sommer | 14/02/2011

@ Michel Sommer

Couvrir les actes d'un prêtre criminel, c'est de ça dont il s'agit ici, c'est participer de l'horreur qu'il a commis sur les plus fragiles d'entre nous, les enfants.

On peut soutenir, aider un prêtre qui a commis des commis des attouchements sur des enfants et des adolescents, mais pas se taire sur ses actes.

En communion avec les amis de ce prêtre.

DR

Écrit par : rasch | 14/02/2011

C'est toujours triste de perdre un ami et encore pire d'apprendre qu'il n'était pas celui que l'on croyait. De tous les hommes, on croit pouvoir faire confiance à un prêtre. C'est même, pour certains, celui vers qui on se tourne quand tous les autres nous ont abandonnés.
Je ne sais quoi penser de l'église catholique. Est-ce que les abus sont si couramment pratiqués que les prêtres finissent par croire que c'est leur droit?

Écrit par : K. | 14/02/2011

@K,soyons réalistes ,l'époque des Papes d'Avignon est révélatrice de ce qui se passe au sein de presque toutes les églises jouer à l'autruche ne sert à rien,on l'a vu avec d'autres responsables de congrégations,les prêtres sont des hommes,ni plus ni moins,et plus on en parlera ,plus les frustrés par souci de publicité personnelle se permettront des actes perverses ,c'est la loi de la jungle actuelle,au nez et à la barbe des policiers qui eux sont dépassés par les évènements
bonne soirée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 14/02/2011

Mon brave Salina,

Buchs vient de perdre son ami et vous faites de l'humour? Nous vous savions grand mamamuchi du mauvais goût mais à ce point... Ce n'est pas parce que vous n'avez pas d'ami que vous êtes dispensés d'un peu de sensibilité.

Écrit par : Anastase | 14/02/2011

Il est vrai, mon brave petit André, que profiter de ce triste évènement pour nous vendre ton petit numéro d'inquisiteur rouge, c'était faire la preuve d'un grand tact. Tout le monde appréciera...

Écrit par : F. Salina | 14/02/2011

Ce n'est pas si grave Salina, cela arrive à chacun de se planter. Vous vous êtes laissé entraîner par votre propre verve voilà tout. C'était grossier et déplacé mais en même temps on vous connait. A l'impossible nul n'est tenu...Vous irez dimanche vous confesser chez ces abbesses qui officient au Bvd des Tranchées. Elles soulagent les chairs gonflées et promettent le paradis.

Écrit par : Anastase | 15/02/2011

@Buchs,votre peine mérite compassion tout autant que la victime ,être désillusionner fait partie de notre vie terrestre ceci étant depuis la parution du livre le Code da Vinci,celui -ci reflète bien l'état d'un monde qui ravirait Darwin,l'astrologie chinoise mérite un tant soi peu de réflexion,en transformant les humains en animaux les chinois révèlent à l'occident un mal sous -jacent ,et de mal à mâles en maux ,on peut développer le sujet à l'envi,le vrai astrologue n'ira jamais comparer un humain à un animal bien qu'en tout homme sommeille un petit cochon comme s'amusaient à le dire nos grands-mères,non,il n'existe que trois signes représentant l'humain en astrologique qui se veut digne d'exister en tant qu'explication suggestives de comportements humains,les autres signes représentent des symboles utilisés depuis l'ere de feu jusqu'à nos jours,malgré tout pour les victimes le respect s'impose aussi,ceux ayant vécu et ils furent des milliers en 39-45 à subir cette acte barbare,va plonger à nouveau notre pays dans l'obscurantisme,les Judas d'Iscariote ont toujours existé malheureusement,on ne choisit pas sa famille ,on choisit ses amis et on se retrouve tout seul face au miroir reflétant un humain transformé en singe par la médecine retrouvant la terre sous forme de poussière,cet acte barbare en fait repose sur l'hypocrisie les écrits Romains et Grecs en témoignent,la balance a un bandeau sur les yeux,sans doute pas pour rien,mais je compatis cependant de tout coeur car un comportement vous dépassant sans doute de la part de celui qui a trahi votre confiance,soyez rassuré,plus on avance dans la vie,plus celle-ci vous ouvre les yeux pour voir qui sont vos vrais amis,riches vous en avez ,dans le chagrin ,plus aucun,ceux vivant seuls l'ont très bien compris

Écrit par : lovsmeralda | 15/02/2011

Ce qui m'effraie, c'est que tout le monde fait fi de la présomption d'innocence. Cet homme ne sera jamais condamné, et demeurera donc à jamais innocent aux yeux de la justice.

Ceux qui stigmatisent des actes qu'il aurait commis et dont il ne sera jamais déclaré coupable se livrent à une odieuse chasse aux sorcières, fondée sur des on-dit et des rumeurs.

Écrit par : Andrès Gomez | 15/02/2011

Immensément triste, avec tous les gens qui de près ou de loin appréciait le curé. Mais ne faudrait-il pas comprendre que les prêtres sont des hommes, capables de crime, de celui-là ( et encore...il n'y a pas eu de jugement, donc nous devons suspendre notre jugement) et d'autres tout aussi terribles.
Un homme qui fait du mal, qui trahit la confiance que l'on met en lui, mais un homme qui a transmis la parole de Dieu, qui a animé (donné de l'âme à une paroisse) rapproché de nombreuses personnes de Dieu. Là est le drame de la condition humaine, c' est ce que l'on appelle le péché originel, cette brisure dans l'homme, ce côté d'obscurité parfois terrible à côté du bon, du très bon parfois: le bon grain et l'ivraie mêlé jusqu'à la mort.Comme en chaun de nous. ne lui refusez pas votre amitié.Il a trahi encore plus peut-être par ce suicide qui est négation de sa vie, de la foi en un Rédempteur.
Un prêtre même indigne est toujours un prêtre ne l'oubliez pas, et sachez voir le bien qu'il a pu faire, sans nier le mal qu'il a peut-être fait et la douleur des victimes, auxquelles il faut également penser et qui n'auront elles non plus pas droit à la justice. Quel fardeau.
Dieu aie pitié de nous.

Écrit par : Claire | 15/02/2011

Violer des enfants braves curés et hommes d'Eglise mais soyez bons avec tout le monde et vous aurez le bon dieu sans concession et des hommages à la pagaille. Les gens vous ont déjà octroyé une place de choix auprès du Père et le Fils son pardon.

Écrit par : tiensdonc | 15/02/2011

@Claire,mais oui en tant que femme aurions nous un jugement plus serain face à un monde en pleine décadence?et ce de plus en plus grâce à l'informatique et la tv,montrant sans complexe des scènes datant des pires orgies romaines,en cela c'est toute notre société qui est coupable,quand aux églises elles ont chacune leur croix à porter qu'on laisse le Vatican régler cet acte odieux en soi,mais qui dit qu'en manipulant la génétique ceux aimant s'amuser au dépend même parfois des médecins n'ont pas réussi à transformer les humains ,on sait la césarienne privant l'humain de l'essentiel,c'est à dire une partie de sa mémoire ancestrale,les bébés foetus transformés en crème antirides,alors dire lui ou elle est coupable,il est temps de se poser les bonnes questions,c'est toute la pyramide des responsabilités qui est en cause!

Écrit par : lovsmeralda | 15/02/2011

ce qui nous ramène a la case départ des enfants de la Grand route et des fameux Zéros,tant que la tache originelle ne sera pas effacée,l'histoire s'encoublera sur des faits troublant la sérénité même des libre penseurs,et si le dernier Pape avant de mourir en nommant son successeur l'actuel Pape l'avait fait en espérant qu'avec les révélations du président Chirac,toute l'histoire mondiale dont un pays la Pologne en particulier libérerait des âmes recherchant encore le repos,a-t'il nommé le Pape actuel dans l'espoir inconcient sans doute de voir l'occident se remettre en cause,nul ne sait excepté qu'en lieu et place de l'actuel nommé c'était Monseigneur Lustiger qui devait l'être,dommage il mourut trop vite,qui sait ,mais que de dommageables dégats sur le psychisme d'humains en recherche d' un réel besoin d'amour !

Écrit par : lovsmeralda | 15/02/2011

Mon cher André Langaney alias Anastase, rappliquer ventre à terre pour exploiter aux fins de ta petite haine des catholiques ce tragique évènement, voilà ce qu'il conviendrait d'appeler du mépris. Un bref coup d'oeil à ce fil suffit à constater que tu étais déjà ici à dégorger alors que le corps de ce pauvre homme n'était pas même refroidi.
La grossièreté, elle, consiste à abuser de la tolérance de certaines personnes ici pour laisser libre cours sur leur blog à un esprit notoirement pervers et aigri alors même que tu interdis tout commentaire sur le tien -l'Anachronique- dont la médiocrité autoriserait pourtant des commentaires édifiants.
Plutôt que de t'intéresser aux Tranchées et à leurs plaisirs désormais inaccessibles tu ferais mieux te mettre en quête d'un divan sur lequel tu pourras exonérer ton trop-plein de haine et retrouver un peu de cette décence qui te fait si cruellement défaut.

Écrit par : F. Salina | 15/02/2011

Mon cher André Langaney alias Anastase, rappliquer ventre à terre pour exploiter aux fins de ta petite haine des catholiques ce tragique évènement, voilà ce qu'il conviendrait d'appeler du mépris. Un bref coup d'oeil à ce fil suffit à constater que tu étais déjà ici à dégorger alors que le corps de ce pauvre homme n'était pas même refroidi.
La grossièreté, elle, consiste à abuser de la tolérance de certaines personnes ici pour laisser libre cours sur leur blog à un esprit notoirement pervers et aigri alors même que tu interdis tout commentaire sur le tien -l'Anachronique- dont la médiocrité autoriserait pourtant des commentaires édifiants.
Plutôt que de t'intéresser aux Tranchées et à leurs plaisirs désormais inaccessibles tu ferais mieux te mettre en quête d'un divan sur lequel tu pourras exonérer ton trop-plein de haine et retrouver un peu de cette décence qui te fait si cruellement défaut.

Écrit par : F. Salina | 15/02/2011

Ce que j'adore sur ce blog que je consulte quotidiennement, à part ^bien évidemment les excellents articles de son auteur, le Dr. Buchs, ce sont les volées de bois vert entre Anastase et Salina, toujours empreints d'autant de méchanceté que d'esprit! À la prochaine, donc!

Écrit par : Roxane | 15/02/2011

@M. Gomez, ce prêtre devait quand même savoir que son suicide serait pris comme un aveu de culpabilité.

Écrit par : K. | 15/02/2011

Salina en champion de la morale, on aura vraiment tout vu. Je vois que ma petite pique sur sa faute de goût a fait mouche. je vous laisse dans la jungle de Catholic Park, mais attention aux prédateurs, il en reste.

Écrit par : Anastase | 15/02/2011

Quel plaisir de voir ce vieil âne bâté d'Anastase se faire corriger de façon aussi magistrale. Bravo M. Salina et surtout n'arrêtez pas ! Ce sinistre coco n'a que ce qu'il mérite !

Écrit par : gérard | 16/02/2011

Les commentaires sont fermés.