24/02/2011

Pas terrible, terrible, comme image...

buvettes.jpg

 

 

Ces dernier temps, la vie politique genevoise n’est pas très folichonne.

Entre des séances du Grand conseil vouées à l’étude de certaines races d’oiseaux, ou l’invective remplace le débat démocratique, et des pugilats à buvette, nous ne sommes pas un exemple pour la population.

 

Les séances sont longues, c’est vrai.

Nous nous réunissons en fin de journée, déjà fatigué par notre boulot, c’est encore vrai.

Mais est-ce une raison pour péter les plombs ?

 

Faut-il, pour se détendre, consommer de l’alcool à la buvette ?

La question doit être posée, sans devoir passer pour un membre de la croix bleue ou un pourfendeur de la viticulture genevoise.

Faut-il continuer à vendre de l’alcool à la buvette ?

La question qui tue, non politiquement correcte.

 

Franchement, je me le demande.

 

Cela me fait penser à une petite histoire.

Lorsque je travaillais à l’hôpital de Sion, les médecins assistants avaient demandés au directeur d’interdire la vente d’alcool à la cafétéria.

La réaction, terrible, nous étions sortis du bureau aussi vite que nous étions entrés.

Et puis les années ont passé, mes cheveux sont devenus gris et il n’y a plus d’alcool en vente.

07:04 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

ce qui prouvent que vous êtes encore des humains,et c'est très bien ceux vous lisant se demandent pourquoi culpabiliser alors que tout le monde en tous cas ceux proches du monde politiques ,savent très bien que critiquer fait partie de la jalousie de gens qui n'osent se mouiller ,des mesquins et rien d'autres,se défouler fait partie du droit humain et que je sache vous n'avez tué personne,on a jamais interdit d'enseignement un instit qui traitait d'andouille un gosse qui le méritait,au diable vos satanées autoculpabilisations de là découlent tout les problèmes ihnérents à la constipation et vous le savez très bien,donnez vous aussi le droit d'exister, nous grands parents si vous saviez ce qu'on se moque de ce qui se dit ou fait,alors apprenez à faire de même,d'ailleurs un bon politicien ne s'arrête pas à ce genre de critiques
conseil cordial/humour/

Écrit par : lovsmeralda | 24/02/2011

Très intéressant ce que dit lovsmeralda. J'en déduis qu'il trouve normal que les policiers se donnent en ce moment le droit d'exister en ne se rasant plus, d'autant plus que eux n'ont aucune influence en termes legislatifs, aucune influence sur les lois votées pour endiguer l'abus d'alccol et enfin, aucune influence sur la satanée autoculpabilisation dont découle tous les problèmes ihnérents à la constipation, heu...je veux dire Constitution :-)

Écrit par : Pierre-Alain Laurent | 24/02/2011

@Pierre-Alain Laurent,je relativise étant femme je vois peut-être plus loin que mon nez ,et je n'ai jamais dit qu'il fallait tout accepter,mais à chacun sa profession et le monde se portera mieux,qu'on laisse le soin aux politiciens de marionnetter cela existe depuis Guillaume Tell,quand aux policiers eux savent ce qu'ils ont à faire,depuis notre expo nationale combien n'ont pas pu rattraper leurs jours de congé,il faut allonger les débats et garder une part de doute aussi!ce qu'il y a d'aberrant dans ce monde .tout le monde parle mais ne donne pas de conseils judicieux pour résoudre les problèmes vieux comme le monde et si les socialistes travaillaient en lieu et place d'élaborer des théories qui si elles ne fonctionnnent pas seront repprochées aux autres partis,il suffit juste d'avoir cotoyer ce petit monde depuis 1950 pour s'apercevoir que grâce à nos universitaires nés en 1800,le monde avait encore de quoi créer,je ne parle pas d'Eisntein,je vous vois venir,humour,mais depuis 2000,on brasse on brasse alors autant écouter le Brass Band de l'Armée Suisse
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 24/02/2011

Les commentaires sont fermés.