09/03/2011

L'escroquerie du siècle...

escroquerie.jpg

 

 

Comment a-t-on pu voter cette nouvelle loi sur le financement des hôpitaux ?

Un cadeau de plusieurs dizaines de millions pour les caisses maladies.

Une douloureuse conséquente pour les cantons (plus de 50 millions par an pour Genève) et de nouveau la Confédération qui n’assume rien.

Cette loi est tout simplement un financement public des assurances privées.

Nous atteignons le paroxysme de la perversité de notre système de santé.

D’un côté des assurés qui paient de plus en plus, de l’autre un système complètement opaque sans contrôle, permettant à certain de s’en mettre plein les poches.

Rien ne va du côté de l’assurance de base.

Tout va bien du côté de l’assurance privée.

On perd de l’argent d’un côté, en en gagne de l’autre.

On perd en bourse d’un côté, on gagne en bourse de l’autre.

Et maintenant on subventionne l’assurance privée.

Pourquoi devoir payer une partie des factures des cliniques privées ?

Bizarre notion du système capitaliste…

Et comme par hasard les assurances de base vont augmenter, au moins de 5 %, pour pouvoir financer cette usine à gaz.

Les cantons ont réagi.

Les cantons ne sont pas contents.

Et bien, ils ont 100 fois raison.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

encore une fois ils ont frappé,en effet la trouille des Verts a engendré une folie dépensière qui ne frappe pas que Genève on tient à vous rassurer,mais quand on pense aux ancêtres d'un canton qui mort de trouille dut tenir tête à deux militaires Bernois,excusez du peu,aussi plonger notre pays dans la peur du lendemain si cela a pris quelques décennies,on a donné il est temps de montrer à ce parti prônant des catastrophes qui de toutes manières soyons logiques ont toujours été probables,qu'on est plus à l'ére de l'école enfantine et qu'enfin les gens voient clair dans leur petit jeu de la peur la plus abjecte qui se retournera contre eux bien évidemment,sans doute les Verts sont ils adeptes de Charlie Chaplin!

Écrit par : elena | 09/03/2011

un petit commentaire rien que pour anastase qui lui on le sait aime ça


si vous aimez ça

La pose de caméras de vidéosurveillance

- Les tarifs familles et l'ouverture en soirée de la piscine

- Le "chèque activité" de CHF 200.- pour tous les jeunes Carougeois

- La défense des commerçants durant les travaux d'aménagement

- La Bibliothèque Municipale

- Le parking souterrain de la place de la Sardaigne

- Les crèches

- La suppression de la taxe professionnelle

- L'EMS des Pervenches

- La participation communale à tout achat de vélo électrique

- Emplois Jeunes

il faut voter la suivante No 8 PDC Carouge

BUCHS Bertrand, Député, Conseiller municipal, médecin, 54 ans marié, 4 enfants

FRIES-WALZER Séverine,Conseillère municipale, ergothérapeute, mère au foyer, 39 ans , mariée 3 enfants

BARTHASSAT Stéphane, Conseiller municipal, employé de commerce, 43 ans,
2 enfants

BARBUZZI Dominique, chargé de projet, 40 ans , marié 2 enfants

BENECHE Marie-Marthe, Agente de nutrition, auxiliaire petite enfance, 62 ansmariée 1 enfant

CLERC Laurent, Policier,39 ans, marié 2 enfants

DA SILVA-BARTHASSAT Suzanne, Diplome HEG, mère au foyer 39 ans ,mariée
2 enfants

FRAOMENE Raffaele, Chef d'entreprise, 26 ans, célibataire

GRAS Patrice, Employé de commerce, 32 ans, marié 2 enfants

HEREDIA Jesus, Chef d'entreprise,47 ans, 2 enfants, séparé

HORNER Patrick, Restaurateur, 41 ans, marié, 4 enfants

MBU Rombaut, Chef cuisinier, 49 ans, marié

TERRIER Jean-Philippe, Membre de l'Assemblée constituante, ingénieur gestion des eaux, 37 ans, célibataire

Écrit par : stephane barthassat | 09/03/2011

Le plus curieux dans cette réforme du financement hospitalier c'est que ses partisans n'ont apporté aucune réponse au problème des inégalités structurelles entre hôpitaux publics et privés. Silence radio. Il s'en suivra forcément une concurrence biaisée au profit des cliniques privées puisqu'elles n'ont pas à supporter les coûts liés à la formation et au maintien d'un éventail de services hospitaliers lourds comme les soins intensifs.
On pourrait pourtant mettre en place un système de compensation des coûts entre hôpitaux destinée à compenser l'effet d'écrémage qui résultera immanquablement de cette réforme.

Écrit par : F. Salina | 09/03/2011

Bravo Salina, Personne ne l'avait vu et vous hop comme un aigle fonçant sur sa proie vous cueillez la solution. Personne n'y avait pensé, incroyable non ? Une petite remarque, je ne suis pas certain que le terme écrémage soit bien choisi dans le contexte mais devant tant de sagacité on vous pardonnera bien volontiers. Quant à Stéphane Bartabas et ses larrons, je leur souhaite un franc succès avec ce programme visionnaire. C'est tout simplement grandiose. Un programme d'action de ploucs taillé sur mesure pour des ploucs. Bon sang Buchs vous allez vous faire ramasser avec cette bande de branleurs, et si vous n'êtes pas élu.... cela va poser un sacré problème de légitimité politique déjà que vous n'avez pas vraiment gagné votre siège au Conseil. Vous y avez pensé? Si j'étais vous je quitterais tout de suite ce radeau de la méduse pendant qu'il en est encore temps.

Écrit par : Anastase | 09/03/2011

Vous vous bien êtes soulagé Anastase? N'oubliez pas d'essuyer l'écran. Branleur, ça vous va vraiment très bien.

Écrit par : popeye | 09/03/2011

En cette période préélectorale, UDC, MCG, PLR et PDC, qui, d’habitude, sont farouchement contre la mendicité, s’en donnent à cœur joie. Ils mendient … des voix sur la place publique !
De plus, ces bonneteurs et bonimenteurs essayent de vous vendre de la camelote certifiée pourrie !
Alors, faites comme moi : faites votre propre liste en y ajoutant MEURY !!!

Écrit par : Benoît Marquis | 10/03/2011

hors sujet/après avoir suivi l'émission 36,9 hier au soir,sans doute beaucoup auront compris comment maux et mots sont traduits de la part des bio-paramédicaux ayant compris comment flouer médecins et assurances,provoquant pour beaucoup de patients un manque de confiance irrémédiable,le bio étant uniquement label fantaisiste,il suffisait juste de l'adapter pour endormir le patient ,devenu victime de gourous,maitres pasteurs scientifiques ou autres qui pouvaient les endoctriner à souhait,sorti de l'engrenage des soins on est à même de pouvoir mieux juger de la situation surtout après avoir entendu un jeune étudiant en médecine répondre,les généralistes on n'en veut plus,c'est ringard,et nos cours arrivent directement des Etats -Unis,de quoi faire craindre beaucoup pour cette profession dont sont dépendantes de nombreuses personnes âgées il va de soi,votre profession est en danger,des taupes se sont infiltrées dans ce milieu n'étant plus protégé par les Pontes de la médecine d'antan,les anciens voyaient-ils plus clair ou le laisser aller et lâcher prise ont-mis un voile sur une vérité dérangeante,la question demeure!
toute bonne journée à vous

Écrit par : elena | 10/03/2011

Les commentaires sont fermés.