18/04/2011

L'Entente est morte, au soir du 17 avril 2011...

ci-git.jpg

 

 

Pas de programme commun, pas de vision commune, des alliances de circonstance.

La fusion Radical-Libéral ne fonctionne pas.

Contre nature.

L’UDC ne se reconnait pas dans ce conglomérat de partis.

Les électeurs du MCG sont clairement à droite.

La gauche n’a pas été gênée par le MCG.

Les Libéraux veulent clairement s’allier à leur droite.

Il faudra qu’ils parlent avec le MCG et qu’ils passent des  accords avec le MCG.

Le centre n’en voudra pas.

Donc l’Entente est morte.

C’est peut-être mieux comme cela.

 

A quand une nouveau parti de centre droit regroupant les PDC, les Radicaux et les Verts libéraux.

Osons enfin affirmer nos valeurs.

Sociales, libérales et écologiques.

Un parti moderne, le vrai parti de la classe moyenne.

07:08 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

j'en serai !
une vision de droite, raisonnable et humaine à un sens.

Écrit par : Philippe C | 18/04/2011

Toujours très intéressant de découvrir votre blog Docteur.
Une chose, ce n'est pas en cachant les dossiers style "Café des Négociants" que la politique va grandir.
Et pour couvrir ce dossier et accorder un prêt de frs 100'000.- à la famille Brodard pour éviter la faillite de ce restaurant en 2008, il n'y avait pas que des gens de la droite.......
Surprenant de penser que de 2000 à 2005 ce restaurant était tous les jours complets, et tous les investissements payés.
J'ai tout perdu, mais je suis encore debout et cela fait bientôt 6 ans.
La justice continue son travail, malgré les nombreux barrages mis en place.

Écrit par : Huber | 18/04/2011

@Hubert,seriez-vous par hasard de parenté avec Alexis Brodard et Rose Brodard?

Écrit par : lovsmeralda | 18/04/2011

Je ne crois pas que l'Entente soit morte, Doc. Le PLR comme le PDC ont voté Maudet en bloc et s'il parait évident de faire bon accueil aux verts libéraux, d'autres accords sont envisageables, au fond à droite ou à gauche, sur des thèmes précis. pour parler de grands thèmes cantonaux, les configurations ne seront pas les mêmes selon que l'on parle des Cherpines, de la Traversée du lac ou de la région franco-valdo-genevoise. C'est ce que l'on appelle la politique.

Écrit par : Philippe Souaille | 18/04/2011

L'Entente n'est pas tout à fait morte, vous avez raison M. Souaille. Mais elle est entrée en agonie, et on entendra encore ses râles quelque temps, jusqu'à ce qu'elle sombre dans un inéluctable coma. Et Doc, qui est médecin, sait très bien que que les seuls soins qu'on peut lui prodiguer sont des soins purement palliatifs.

L'élection de Maudet, plutôt que celle de Florence Kraft-Babel, n'est qu'un épiphénomène. Que le PLR, en interne, se dispute la miette de siège laissée par la gauche montre bien que le phénomène est irréversible.

Tant que de nouvelles majorités ne seront pas constituées, le PLR aura de plus en plus de peine à maintenir des places dans les exécutifs. L'exemple de Carouge est particulièrement cinglant.

Qu'à Onex, l'Entente perde un siège au profit du MCG plutôt que d'en viser deux en s'alliant avec le MCG est significatif, comme à Vernier, le Libéral Ronget est contraint de s'allier à la gauche pour évincer le sortant MCG.

A Lancy, Meyrin et Vernier, le MCG n'a échoué que de quelques dizaines de voix. En Ville de Genève, il a gagné plus de 2500 électeurs entre les municipales et l'administratif, contrairement à l'UDC à qui l'alliance avec les Libéraux n'a nullement profité.

Ce prochain décès de l'Entente est dû à une nouvelle répartition des forces, à la fin peut-être du clivage gauche/droite que nous avons connu jusqu'à maintenant. C'est cela, la politique, M. Souaille, en tout cas celle de demain, avec un PLR diminué (il a perdu 25 % de ses électeurs en 4 ans), des Verts diminués (ils ont aussi perdu 25 % en 4 ans), une UDC qui persiste à ne pouvoir germer dans le terreau genevois, et un MCG qui apparaît comme la seule force politique vraiment montante.

La gauche ne sera battue dans les exécutifs que lorsque le PLR et le PDC sauront composer avec les formations "populistes". Et cela ne passera pas par un recentrage, bien au contraire. Le PLR perd du terrain dans toute la Suisse, comme le PDC. La population veut aujourd'hui des positions marquées, des formations politiques navigant droit, ne louvoyant plus.

Écrit par : C. Bertrand | 18/04/2011

Nous partageons au moins un tiers des valeurs : sociales, écologiques. Et on voit de moins en moins comment elles peuvent se concilier avec le libéralisme... Rapprochez-vous plutôt de nous, l'Alternative !

Écrit par : Maryelle BUDRY | 18/04/2011

Une entente ne peut pas perdurer avec seulement deux membres. Il en faut au moins trois. Simple question de pouvoir maintenir les équilibres. Point besoin d'être successeur de Von Neuman, Morgenstern et Nash pour s'en rendre compte. L'entente genevoise est en passe de se réduire au PLR flanqué d'un appendice : le PDC.

Le PLR c'est, à Genève, le PL et son appendice R. Le PL est devenu le PNL (Parti néolibéral à la Weiss-Jornod-Lüscher) et le R a perdu le Radsoc et est devenu Bahnofstrasse.

Question : le PNL est-il plus Corraterie que Bahnofstrasse ?

Écrit par : CEDH | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.