04/05/2011

Combien de temps ?

 

Grenus.jpg

 

 

Oui ; combien de temps faut-il pour qu’un amas de cartons soit ramassé par la voirie de la Ville de Genève ?

Ou différemment ; combien de temps faut-il pour que la police municipale sévisse ?

Cela fait maintenant 5 jours, que la place Grenus a reçu, comme cadeau, un immense tas de carton provenant du déménagement d’un magasin.

Magnifique comme vision.

Magnifique comme carte de visite pour les touristes.

A la place de passer 6 fois par jour, pour mettre des bûches aux voitures, il serait peut-être utile que ce genre de problèmes, qui devient récurrent, soit réglé une fois pour toute.

Un règlement existe, il faut simplement l’appliquer.

Et ce n’est pas la première fois que cette place reçoit des déchets en tous genres, qui restent plusieurs jours avant d’être ramassés.

06:54 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

pensez-vous que les gardes champetres des communes puissent avoir une autre fonction que de bucher ?
eh bien non c'est la seule raison de leur petite existence
d'ailleurs à Carouge ils sont particulièrement virulents

Écrit par : major51 | 04/05/2011

Cher Monsieur,

Conscient de votre agacement fasse à un tel amoncellement de cartons, vous le signifiez vous-même dans votre message, c’est bien le déménagement d’un magasin qui en est la cause.

La question subsidiaire serait donc de savoir comment un commerce s’autorise à déverser ses déchets sur la voie publique, sans se soucier de savoir de quelle manière ils seront débarrassés. Les particuliers sont invités à prendre contact avec le n° vert de la Voirie (0800 22 42 22). Les commerçants, quant à eux ont le devoir de faire appel à une entreprise privée pour débarrasser ce genre de déchets, la fameuse loi du pollueur - payeur.

Le Service Voirie –Ville propre a certes la mission de rendre quotidiennement les rues de Genève propres, mais chaque personne doit également prendre la mesure de ses actes. A cet effet, le responsable du secteur est en contact avec ledit magasin afin de lui rappeler le règlement en vigueur.

Par ailleurs, je tiens à vous préciser que les « bûches » infligées aux voitures ne sont plus du recours de la Police municipale, mais de la Fondation des parkings.

Le amas en question a depuis disparu avec la tournée papier-carton qui passe chaque mercredi dans toute la ville.

En espérant avoir pu répondre à vos interrogations, nous resterons vigilants quant à d’éventuels abus de la part des commerces du quartier.

Cordialement,

Pierre Liaudat
Chef du Service Voirie – Ville propre

Écrit par : Pierre Liaudat | 04/05/2011

Il ne faut pas vous en faire mon cher Liaudat, notre amis Buchs s'essaie à l'exercice MCG, genre popu-cracra mais si commencez à induire que les responsables de ce désordre sont des commerçants du coin, il va être colère parce que ce sont ses amis en politique.

Écrit par : Anastase | 04/05/2011

Tiens André, quelle coïncidence ! On se disait justement que la voirie pourrait en profiter pour faire un crochet rue de la Gabelle et y enlever un vieux déchet. Après décontamination bien entendu.

Écrit par : F. Salina | 05/05/2011

En tant que principal coupable du désagrément cité en titre, je me permets de répondre, et tout d'abord de m'excuser auprès des habitants de la place et du quartier.

A titre de précision, même si ce n'est pas déterminant, les cartons en question sont restés dehors trois jours... et des poussières. Nous les avons sortis vendredi en fin de journée, et ils ont été ramassés le mardi matin suivant.

La raison de ce retard de ramassage est simple: Pâques.
Dans les années passées, chaque fois qu'un congé tombait sur le lundi, le ramassage des cartons était reporté au samedi suivant. Il semble que cette pratique a changé et je n'en savais rien. J'aurais dû me renseigner.

Une fois de plus, je m'en excuse.

Jérôme Piroué.

Écrit par : Jérôme Piroué | 06/05/2011

Faut vous détendre mon bon Jérôme !!! comme je l'ai dit plus tôt, notre praticien s'essaie au style MCG, ""mais c'est le bordel cette villle dedieudedieu". Il se fout comme de l'an 40 des cartons ce qu'il lui importe c'est de se positionner sur le marché (non pas celui de place Grenus) Je vous suggère la prochaine fois de lui faire un don personnalisé sur son pallier. Il pourra rapporter ses cartons aux sans-abris de Carouge. A mon avis les subventions vont baisser.

Écrit par : Anastase | 06/05/2011

Les commentaires sont fermés.