12/05/2011

Il va falloir inventer autre chose...

Tintin.jpg

 

 

Big problème, imaginez que vous êtes parti pour rejoindre Mars.

Une rage de dents ou la courante, vous foncez sur la réserve de médicaments et là, l’os, ils ne marchent plus.

Le Dr. Du a envoyé dans l’espace des médicaments courants. Il les a récupérés et il a mis en évidence une nette diminution de leur potentiel thérapeutique.

Plus les médicaments restaient longtemps, plus ils perdaient leurs fonctions.

Il semble que cela soit à cause des radiations ionisantes.

Ce n’est donc pas encore demain que nous pourrons pouvoir envoyer de joyeux volontaires pour rejoindre de belles planètes très éloignées et très mystérieuses.

Reste une question essentielle :

Et le whisky du capitaine Haddock ?

06:27 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

parcontre les enfants mis en quarantaine en 1949 suite à des erreurs médicales après avoir pu regarder ces images,qui étaient un vrai plaisir pour leurs yeux alors que toutes visites leur étaient interdites,ces gosses là n'ont rien perdu de leur entière capacité à soigner les autres bien au contraire,ces albums que de souvenirs,merci à vous Monsieur/sans rancune pour votre statut de médecin,bien que parfois,humour/
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 12/05/2011

Bonne nouvelle le Tarmed a bien résisté aux radiationa ionisantes, le Dr DU continue à faturer comme avant. Ouf... la conquête spatiale est sauvée.

Écrit par : Anastase | 12/05/2011

on n'ose imaginer les médicaments périmés après la guerre,ces gosses firent des plaques rouges semblable à la rougeole,raison de la mise en quarantaine quand on pense aux nombreux petits patients qui par la suite furent encore séparés des leurs,ces gosses devenus adultes méritent le respect,grâce à eux la médecine et la psychologie enfantine pouvaient progresser ,les parents avaient confié leurs enfants aux médecins et ce qui arrivait était normal pour eux,médecine et églises se donnant la main il n'y avait aucune raison de trouver à redire aux soins donnés,la guerre avait tué la faculté de raisonner le trop, fameux à quoi bon était aussi une raison de ne pas s'inquiéter inutilement pour eux,mais grâce à Hergé ces gosses au moral d'acier survécurent

Écrit par : lovsmeralda | 12/05/2011

Les commentaires sont fermés.